•  

    Dimanche, pour fêter les rois l'Ours et ses copains randonneurs sont montés à la gare d'arrivée de notre funiculaire en sommeil. Une petite visite de temps en temps pour lui prouver qu'on ne l'oublie pas.

    Chacun devait porter quelque chose et l'Ours était chargé de l'apéritif. Pas le boire, non, mais le manger.

     

    Pour changer des cacahuètes et des gâteaux tout faits, il m'a demandé de leur faire mes habituelles terrines.

    Photo prise au retour . . . quand ce n'est plus du tout présentable.

    Apéro

    Normalement, j'utilise des terrines en terre (pourquoi ça s'appelle terrine ?) ou en porcelaine. Mais le jour où ça voyage en sac à dos, de simples boîtes en plastique sont bien plus légères. Les copines ayant apprécié, l'Ours m'a dit que la fourmi devait raconter comment je fais.

    Je fais ça un peu au hasard, sans peser ni mesurer, et je ne me souviens plus d'où viennent les recettes originales

     

    Faux mage :

    - monder des amandes en les ébouillantant

    - les faire tremper dans de l'eau froide 24 heures

    - faire tremper un moment des graines de tournesol (le quart du poids des amandes)

    - mixer amandes et graines de tournesol très finement dans le bol du robot avec échalote, sel, poivre et herbes vertes. Il faut rajouter un peu d'eau, au jugé, pour obtenir la consistance d'un célèbre fromage blanc aux herbes. Le résultat est bluffant.

    Les gens qui goûtent ça pour la première fois se demandent vraiment ce qu'il y a là-dedans, surtout quand ils savent que c'est moi qui l'ai fait, alors que je ne consomme plus aucun produit laitier.

    Attention, les amandes gonflent beaucoup. Elles se gorgent d'eau en trempant, alors n'en faites pas trop.

     

    Boudin "à l'espagnole"

    La belle-mère de Fille Ainée avait fait ça pour l'apéro du mariage. Nous avons adoré et adopté.

    - boudin sans morceaux, à l'oignon ou pas (au rayon coupe de tous les supermarchés)

    - raisins secs trempés auparavant dans du Moscatel (ou muscat, ou vin cuit doux)

    - pignons de pin (pas beaucoup, heureusement c'est très cher)

    - huile d'olive au jugé à ajouter au fur et à mesure que l'on malaxe à la fourchette, juste pour obtenir une consistance tartinable. J'intègre le fond de Moscatel, mais je ne rajoute pas d'épices, ni sel, ni poivre.

     

    Terrines pour l'apéro

    Ci-dessus, quelques exemples  de supports que l'on trouve dans les magasins, croustillants ou pas, avec ou sans gluten, faciles à transporter, même en sac à dos.

     

    Terrines pour l'apéro

     

    La descente dans la vraie neige, alors que les skieurs n'ont que de la neige artificielle sur les pistes.

     

    Mon jardin ce matin : elle est enfin là !

     

    Terrines pour l'apéro

    On est tout de même loin du mètre cinquante qui avait été annoncé. Mais l'épisode neigeux va continuer. . .

     

    Pin It

    10 commentaires
  •  

    Depuis 4 ans, je vis sans produits laitiers et sans gluten (enfin, presque...car je fais parfois des entorses, et j'en regrette certaines).

    Je passe pour une originale et les gens que nous côtoyons semblent inquiets car ils pensent qu'on ne mange rien comme tout le monde. Donc, quand l'Ours part en rando, je luis fais souvent un gâteau à partager avec les copains. Ils sont épatés, car mes gâteaux sont "normaux", et on me demande souvent mes recettes.

    L'autre jour, Isa-Miaou a proposé une recette de gâteau au citron (la recette est ici) qui m'a paru fort intéressant. Trouvé dans le livre de Marie-Noël Rio, la Cuisine du Bien-être, 200 recettes faciles sans gluten et sans lait. Elle s’appelle « le gâteau de Nimi aux amandes et au citron ». (page 172). Cette recette est vegan aussi, car sans œuf. Je l'ai fait hier, et quelques portions sont parties ce matin faire un sommet.

    Isa nous demande notre avis si nous essayons.

    J'ai fait avec ce que j'avais à la maison, donc adapté un peu. Par contre, j'ai bien respecté la façon de faire, surtout cette curieuse façon de traiter les citrons que je n'aurais jamais imaginée.

    Tout d'abord, je trouvais que le total était un peu "léger" : je ne me mets pas en cuisine pour si peu. J'ai donc tout multiplié par deux, histoire de remplir mon moule rond de 25 cm de diamètre.

     

    J'ai mis :

    2 citrons

    250 g de farine de riz

    250 g de sucre de canne roux (à défaut du truc de coco)

    250 g de poudre d'amandes

    25 cl d'huile de pépins de raisins (à défaut d'huile d'olives neutre)

    6 c à soupe de pommes cuites (pas vraiment en compote)

    quelques amandes effilées sur le dessus

    Au moment de mixer, je me suis demandé comment faire. J'ai opté pour le "plongeur" à soupe, je crois que j'aurais été mieux inspirée  d'utiliser le grand bol du robot (oui, je sais Isa a son copain T....qui sait tout faire). Malgré tout, le mélange semblait assez réussi, mais très pâteux. Je trouvais que ça ressemblait aux gâteaux orientaux que j'aime tant.

     

    Fondant au citron de Nimi

    Nous l'avons entamé hier, un peu chaud : délicieux avec un je ne sais quoi d'original. Et pas trop sucré.

    Nous avons continué aujourd'hui, froid : je le trouve un peu "étouffant". Tant mieux, on en mange de moins grosses portions.

    Froid, il a presque la consistance de l'intérieur des cornes de gazelle ou du massepain. En beaucoup moins sucré. Merci Isa, tu as eu une bonne idée d'essayer et de nous faire partager. L'Ours adore, et moi aussi. Je vais l'intégrer dans "mes classiques" car la recette est très facile à mémoriser. Pas d’œuf, pas de levure.

    Essayez vous aussi et dites à Isa qu'elle peut continuer à proposer de nouvelles recettes.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Non seulement l'hiver ne veut pas arriver, mais encore nous nous régalons de fruits exotiques : tout ce que contenait le colis de Marykrys était absolument délicieux, car cueilli mûr, et n'ayant pas subi des jours et des jours de stockage dans des frigos.

    Je me suis même essayée à préparer l'ananas comme j'avais vu par hasard une image quelque part :

    L'Arlésienne

    Pour une première, c'est une réussite. Si vous ne connaissez pas cette méthode, je vous raconte. Sinon, si vous êtes plus dégourdis que moi, passez vite à autre chose.

    Il faut éplucher assez grossièrement votre ananas avec un grand couteau, en le tenant debout.

    Puis vous voyez que les yeux sont disposée en spirale. Vous  suivez les lignes avec un petit couteau que vous tenez légèrement en oblique. Un coup d'un côté de chaque ligne d'yeux, un autre coup de l'autre côté.

    Ça évite d'avoir de petits déchets dans la bouche à chaque morceau, et les tranches ressemblent à de jolies fleurs.

    Au moment de vous en parler, j'ai cherché un peu et trouvé une vidéo de Marmiton où l'on voit très bien toutes les étapes.

    Un bon ananas préparé de la sorte...mmmmm!!!! Rien à voir avec  ceux du supermarché, ni avec les conserves, même au jus naturel.

     

    Pin It

    10 commentaires
  •  

     

    Gâteau retourné

     

    Hier, des copains sont venus partager notre repas tout simple. Ils auraient aimé porter un dessert, mais notre "régime" sans gluten ni produits laitiers les a freinés. J'ai donc dû leur prouver, encore une fois, que nos repas ressemblaient à ceux de tout le monde.

    Au moment de faire mon quatre quarts habituel (dans lequel j'avais l'intention de mettre des raisins secs et des pépites de chocolat) j'ai eu comme un flash. J'avais vu tout récemment une tarte Tatin light proposée par Geneviève, et le souvenir des gâteaux à l'ananas de Tupper Ware est subitement remonté. Sitôt pensé, sitôt exécuté.

    - Un moule en verre (rond de 25 cm pour un gâteau d'un kilo) graissé.

    - J'ai fariné les côtés et saupoudré du sucre dans le fond (pas le temps de faire la photo, essayez d'imaginer que j'ai fait tourner le moule au dessus du saladier des poudres pour ne fariner que les bords)

    - J'ai égoutté le contenu d'une boîte d'ananas dans une passoire au dessus d'un bol. J'ai toujours en réserve (la fourmi stocke toute l'année en prévision des intempéries) des boîtes d'ananas au jus naturel, pas au sirop.

    - J'ai posé mes rondelles d'ananas sur le sucre, puis la pâte sur les ananas. Pâte faite avec 250 g de farines mélangées, 250 g de sucre, 250 g d'équivalent de beurre, et 250 g d’œuf ce qui fait 4 œufs, 1 c à café de bicarbonate (et j'ai rajouté 100g de poudre d'amandes )

    - J'ai saupoudré des pépites de chocolat sur la pâte, et hop ! à four froid réglé sur th6 pour 40 minutes.

    -J'ai arrosé le gâteau avec le jus de la boîte à la sortie du four

     

     

    Gâteau retourné

    J'ai oublié mon gâteau un moment sur le coin de la table, et un peu refroidi, il s'est démoulé impeccablement.

    Comme je n'avais rien prévu, il n'y a aucune déco. Dans le temps (30 ? 35 ans ?) on mettait une demi cerise confite sur chaque rond de caramel. C'est fou ce que je me suis simplifié la vie, et comme j'ai éliminé colorants et additifs !

     

    Pin It

    4 commentaires
  •                     

    Aujourd'hui, je viens vous faire la pub de Glouton frais, une jeune entreprise qui fabrique quotidiennement des pains et des gâteaux sans  lait ni gluten et les livre aussitôt, mais hélas seulement dans la région toulousaine.

                       

    Je n'ai pas goûté leurs produits, mais je lis depuis des années le blog de Laurent et je suis persuadée que ce qu'il fait est autrement meilleur que ce que l'on trouve habituellement sous vide ou au rayon pain frais de certaines grandes surfaces.

    Je trouve le nom de cette société bien sympathique, preuve que l'on n'est pas triste quand on doit suivre un "régime" alimentaire. Il reste tellement de bonnes choses !

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique