•  

     Il était une fois une fourmi des villes qui s'en alla au Mexique. On avait beau être le 6 janvier, il s'avéra que le soleil tapait fort et que la fourmi avait besoin d'un chapeau. Elle acheta donc, à la première marchande indienne rencontrée, un chapeau du genre de celui-ci, qui la protégea pendant ses trois semaines de voyage.

     

    Le chapeau de Madame du Barry

     

    Le chapeau d'origine a trôné dans la chambre de la fourmi durant 19 ans. Sa vraie déco, le ruban multicolore, l'espèce de cocarde, et le lien pour l'attacher sous le menton sont d’époque. Mais pourquoi avoir acheté un chapeau neuf ?

    Parce que mon chapeau a entrepris une nouvelle vie.

    Pourquoi donc ?

     Parce que Madame du Barry, née Jeanne Bécu de Cantigny (1753-1793) a eu l'occasion de venir dans ma région.

    René Theil, un amoureux de nos montagnes et de leur passé, est en train de réaliser un film sur Gavarnie (clic). Une copine devait jouer la comtesse mais ne savait comment se vêtir.

    Je lui ai donc proposé MA robe (celle qui est dans la colonne de gauche), mais je n'avais pas de chapeau. C'est pourquoi j'ai customisé mon couvre-chef mexicain, après avoir beaucoup réfléchi et consulté Internet sur la mode du XVIIIe : (oups ! j'avais mis un X de trop, mais des yeux plus attentifs que les miens ont relevé l'erreur )

     

    Le chapeau de Madame du Barry

     

    Inutile de vous raconter comment j'ai déménagé la moitié de mes trésors pour arriver à utiliser :

    de l'organza blanc (âge indéterminé)

    de l'organza bleu ("    "   "  )

    deux sortes de dentelles ( "  "  )  

    un galon perlé (2014, comme la robe)

    du ruban bleu (de ma mercerie 1985-1988)

    une fleur en tissu ("    "    ")

    trois plumes de paon (souvenir de l'Aude )

    un oiseau décoratif

    une bague "faite main" trouvée par terre

     

    Le chapeau de Madame du Barry

     

    Elle n'a pas encore plus fière allure, ma robe ?

     

    Et comme j'ai trouvé, sur un marché, un chapeau neuf à mon goût, je laisse les décos sur mon vieux chapeau :

     

    Le chapeau de Madame du Barry

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

     

    En fin d'année, comme la date de mon opération avait été reportée, j'ai eu du temps libre inattendu pour coudre quelques petits cadeaux.

    Une copine (qui signe Sylvie79) m'a parlé au téléphone de "pochons chinois" qu'elle faisait faire dans un atelier de couture. Ses "élèves" étaient très contentes, et moi assez envieuse. Sylvie m'a dit de regarder le blog de Séverine. Sitôt dit, sitôt fait, et j'ai vraiment adoré ce modèle. J'en ai fait 12 !

     

    Petits ouvrages de fin d'année

     

    Petits ouvrages de fin d'année

     

    Dès que j'ai entrepris le premier, j'ai eu aussitôt envie de recommencer en essayant à chaque fois un nouveau tissu, et un nouveau bouton, ou un nouveau yoyo, et des rubans différents.

    C'est très facile à faire, et j'ai pu en distribuer généreusement autour de moi. Je suis en train de réfléchir à un modèle plus grand, avec poche intérieure, pour en faire un vrai sac à main.

    Quand on lit les explications, on ne comprend pas forcément du premier coup, surtout moi qui suis fâchée avec la géométrie dans l'espace. Pourtant, en le faisant, tout s'éclaire. C'est archi simple et très spectaculaire. Merci Sylvie pour les papotages au téléphone : tu m'instruis toujours.

     

    J'ai également fait un nouveau sac pour Malicette. J'ai simplement repris mon modèle que je réalise sans réfléchir. J'ai d'abord étalé mes matériaux pour réfléchir à un assemblage à mon goût :

     

    Petits ouvrages de fin d'année

     

    Velours et taffetas brodés.

     

    Petits ouvrages de fin d'année

     

    Rubans et galons venant d'un vide grenier en Charente, des Puces couturières rencontrées à Pau, et des enfants de Pondypatch,toujours présents à Quiltensud, tous ces achats stockés depuis plusieurs années : il faut du temps pour que ça mûrisse . . .

     

    Petits ouvrages de fin d'année

    La forme est toute simple, je maîtrise maintenant l'art d'assembler les dessus/dedans sans erreurs et sans stress, mais ici la difficulté résidait dans les perles de toutes sortes : difficile de gérer tous ces obstacles à la machine.

    J'ai recouvert un bouton avec un des motifs du tissu de base. J'ai également joué avec les matières pour la doublure et la poche intérieure (et j'ai évidemment oublié de faire des photos).

     

    Enfin, j'ai fait de petits cadeaux pour les copines de rando avec qui nous passions le réveillon :

     

    Petits ouvrages de fin d'année

    De très simples habillages pour boîtes à mouchoirs, avec un biais posé autour de l'ouverture.

     

    Petits ouvrages de fin d'année

     

    Fermeture par simple laçage sous la boîte.

     

    J'ai maintenant rangé les tissus, et je dois finir un tricot entamé début novembre : je suis moins rapide dans cet exercice que dans la couture. Pourtant, j'aime bien ça aussi.

    Et mon ouvrage commencé le 1er janvier ? J'ai tout le temps, le principal, c'était de le commencer.

     

     

    Pin It

    9 commentaires
  •  

    Par je ne sais quel miracle, bien que je mérite la palme d'Or de Reine du désordre, je n'ai jamais égaré cette trousse offerte par ma cousine :

     

     

    Il était imprimé dans ma mémoire qu'elle avait un rapport avec ce range-ouvrage que je vous ai déjà montré, et avec son contenu :

     

     

    Dans la trousse aux gentianes, il y avait ce fatras :

     

     

    Une fois trié, j'ai retrouvé tout le nécessaire pour enfin terminer trois miniatures qui devraient depuis longtemps être au mur de l'appartement :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans la trousse, parmi le petit bazar, il y avait plein de moulinés, je ne sais plus pourquoi. Je vais donc les ranger dans les boîtes qui vont bien.

    Il y avait également ceci :

     

     

    Merveilleux : j'avais eu l'idée géniale de regrouper intelligemment les cotons pour le petit cadeau commencé pour Isa.

    En conclusion, le lien entre le range-ouvrage en toile de Jouy verte et la trousse aux gentianes bleues, c'est Isa.

     

    Et tout ça, hop ! dans le sac pour l'hôpital. C'est bien les petits ouvrages, non ?

    Normalement, au moment où cet article paraît, je suis calée dans mes oreillers et je fais quelques croix, ou bien je me cultive en lisant les auteurs anciens.

    Je ne sais pas quand je serai de nouveau connectée...

    PS , pour Isa qui veut de mes nouvelles : essaie d'appeler l'Ours le soir, sauf que tu sais bien qu'il n'aime pas le téléphone. Ou moi, j'ai peut-être le droit d'utiliser le mien bien que le règlement de l'hôpital dise le contraire.

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Travail de janvier

     

     

    Début janvier, je disais que j'allais être sérieuse. Je suis fière de vous montrer le "travail" du mois. Je n'ai pas encore fini, d'autant plus que je rame particulièrement sur les arabesques blanches. Merci et bravo à Frédérique Leroy de passion des croix. Je trouve hyper difficile de travailler dans le vide, mais comme je suis devenue consciencieuse (! ! !), je vais m'y tenir et je finirai bientôt, bien que je sois parfois obligée de défaire des erreurs. Comme Pénélope, celle de la mythologie !

     

     Je viens de passer un mois à m'amuser reposer mes genoux. Il va falloir que je trouve une autre occupation de ce genre pour ma convalescence.

    Je devrais re-feuilleter les nombreuses revues accumulées au cours des années : j'y trouverai certainement plusieurs abécédaires que j'ai eu l'intention de faire. Je pense que j'ai tout ce qu'il faut à la maison : toiles, fils et range-ouvrage, cadeau d'Isa.

     

    Travail de janvier

     

    Le cadeau est le vert. Je l'ai copié en bleu. C'est vraiment très facile, et vous pouvez en faire de jolis cadeaux : un rouleau + des ciseaux et leur petite "pendouille" + une trousse pour balader le petit matériel.

     

    Travail de janvier

     

    Et quand on déroule, que trouve-t-on ? Un petit ouvrage commencé il y a des années pour Isa. Elle l'aura peut-être un jour. Pourvu qu'elle aime encore ce que cela représente !

     

    Et la tempête ?

    Ces jours derniers, la température était douce. Mais hier, refroidissement et neige légère étaient au rendez-vous.

     

    Travail de janvier

     

    Marcel sévissait. Rien de bien grave chez moi, mais quand un coup de vent arrivait, la neige fraîche faisait un gros nuage blanc, et se collait sur tous les vitrages.

     

    Travail de janvier

     

     

    Ça s'accumulait par endroits. Ce matin, le jardin est étrange. Pas de beau tapis blanc, mais des vallonnements dus au vent. L'Ours a encore du boulot pour nous libérer !

     

    Travail de janvier

     

     

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  

    Il y a très très longtemps, je fus secouriste à la Croix Rouge. Mon moniteur tenait à ce que ses équipiers fassent de jolis nœuds en toutes circonstances, en particulier quand nous nouions (c'est trop drôle comme phrase !) des foulards pour mettre des bras en écharpe.

    Je me suis aperçue que peu nombreuses étaient les personnes capables de réussir cet exercice.

    Suivant que vous voulez obtenir des rosettes comme à gauche, ou comme à droite, ce n'est pas tout à fait le même geste :

     

    Jolie rosette

     

    Il y a un truc. Ce n'est pas le fait du hasard. J'ai embauché l'Ours, mais je le soupçonne d'avoir mis de la mauvaise volonté, car je ne suis pas satisfaite de ses photos. Mais seule, c'est vraiment impossible.

    En orange à gauche, je vous montre comment nouer les chaussures de gauche, en bleu à droite celles de droite.

     

    Jolie rosette

     

    On commence tout simplement

     

     

    Jolie rosetteJolie rosette

     

     

     

     

     

    On fait une boucle avec le brin     On fait une boucle avec le brin de dessous et on la passe par      de dessous, et on ne croise dessus le premier nœud.             pas. Elle reste du même côté.                                                             

     

    Jolie rosette

    Jolie rosette

     

     

     

     

     

    On prend le côté non encore           On prend le côté non encore bouclé, et on le passe au               bouclé, et on le passe au dessus de l'ensemble déjà              dessus de l'ensemble déjà obtenu.                                         obtenu.

     

     

    Jolie rosetteJolie rosette

     

     

     

     

     

    On termine de la même façon le orange ou le bleu

    L'Ours grognon m'a dit que je faisais ça pour rien, car il sait lacer ses chaussures comme il faut. Pourtant, j'ai souvent rencontré des couseuses-bricoleuses qui n'obtenaient pas ce qu'elles voulaient.

     

    Jolie rosette

     

    Selon que l'on fait des couettes, des lacets, un lien autour d'une encolure, ou ses lacets, c'est important d'avoir une jolie rosette dans le bon sens !

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique