•  

     

    Bonjour tout le monde,

    j'espère que vous avez bien commencé cette nouvelle année, et que vous allez bien la continuer

    Je vous raconte un peu notre Noël. Cette année, il y a eu un tirage au sort : chacun devait faire un cadeau à un membre de la famille.

    Comme nous sommes restés chez nous, pour être un peu présents parmi nos jeunes (qui eux se retrouvaient tous ensemble), j'avais envoyé un colis contenant, en plus des deux vrais cadeaux, trois paquets : un par maisonnée de chacun de nos enfants. Là, c'était du n'importe quoi, histoire de les amuser un peu : quelques babioles, des marshmallows à griller, et quelques ouvrages maison.

     

    J'ai cousu des tabliers de Noël, tous différents. J'avais déballé mes restes de tissus des chaises de notre maison et mes tissus de Noël :

     

     

      J'ai crocheté, mais mes photos sont...plutôt moches : mauvais éclairage, sur fond de housse de couette qui ne flatte pas. C'est grand comme un châle, en plus pratique car il y a des trous pour les bras.

     

     

                   

     

    Je voulais copier Marykrys,... J'avais trouvé un modèle fait avec un crochet n° 8. J'ai trouvé ce petit napperon. Et j'ai fait comme j'ai pu, car je voulais utiliser un crochet 3,5, et faire avec mes stocks. J'ai joué à l'artiste qui travaille sans filet, mais j'ai défait plus d'une fois, car mon cercle gondolait.

     

     J'ai bricolé, car à ce niveau d'improvisation et de difficulté de maniement des matériaux, (je vous montrais, le 9 décembre un morceau de l'isolant utilisé dans notre maison) ce n'est plus tout à fait de la couture :

     

     

     

    Vue de l'intérieur :

     

     

    Vue du dessus :

     

    Vue de profil :

     

    Dans le lien, j'avais glissé un petit papier (comme les pépiniéristes) disant "je suis un prototype, explications à l'intérieur".

    Tous mes paquets logeaient dedans, mais l'objet n'est pas un sac de transport. C'est une...marmite norvégienne. Cékoissa ? Regardez le site et vous saurez tout. Je vais me bricoler la même chose, car cette découverte fut une révélation. J'ai fait un essai avec les moyens du bord : ça marche ! ! !

     

    Et à part ça ? Nous sommes encore semi-confinés, il neige un jour sur deux, rien qui donne envie de sortir. Je vais mettre de l’ordre dans mes affaires de couture, finir quelques travaux en cours, achever ça :

     

    (Il a progressé depuis cette photo prise en novembre).

     

      L'Ours m'a donné cette photo : cékoissa ?

     

     

    Réponse ici

    Cette couleur a le mérite de nous changer du blanc qui devient notre décor habituel en ce début d'année.

    Prenez soin de vous, protégez-vous du froid et du virus, et passons une bonne année ensemble.

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Noël 2020

     

     

    Aujourd'hui, 11 novembre. Si vous voulez savoir ce que j'en pense, je le disais en 2018. Je n'ai rien à rajouter.

     

     

    À part le portrait du jeune frère de mon grand-père paternel, reconnu comme victime de la guerre. C'est la grippe espagnole qui l'a emporté, car son organisme délabré par la guerre n'a pas pu lutter.

     

     

    Ce portait a été fait par mon grand-père, et a atterri dans mon ordinateur le jour où une de mes petite-filles m'a appelée pour savoir si son nom me disait quelque chose. Sa classe travaillait sur les victimes de la guerre, et ce nom l'avait interpellée.

     

     

     

     

     Nous ignorons où en seront les mesures sanitaires fin décembre. Les réunions de famille seront peut-être trop risquées, voire impossibles... Nous sommes dans les Pyrénées, nos enfants et petits-enfants éparpillés en Gironde, alors, pour ne pas rêver inutilement, nous avons déjà décidé : chacun chez soi. 

    Nous ne sommes pas les seuls dans le doute. Alors je vous propose de vous mettre, malgré tout, la tête à la fête en préparant quelques décos nouvelles pour le sapin, ou la maison, ou encore à envoyer à vos "proches éloignés" pour être avec eux malgré les circonstances.

    Tous les modèles qui suivent sont très faciles à faire et vous épaterez tout le monde par votre créativité.

     

     

    Noël 2020

     

     

     

     J'ai "piqué" cette photo sur le blog de l'Atelier papillon.

     

    Et les explications sont données ici (par Caro ?).

     

    C'est tout simple : des triangles aux pointes repliées, plus des boutons et de petits rubans.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chez Miaou, j'ai photographié un très mignon sapin en hexagones, (mais je ne retrouve pas ma photo, Miaou est en train de déménager et ne retrouve pas son sapin...) : il ressemblait à ça, en plus joli, car bien fini et réalisé dans des tissus mieux choisis :

     

    Noël 2020

     

    Quelques hexagones dans le vert et rouge, plus un pied marron. Vous pouvez faire vos hexagones en papier, il y a sur le Net des planches à découper. Parce que, les dessiner au compas et à la règle...eh bien c'est pas terrible, et si la découpe est trop aléatoire, l'assemblage devient vraiment trop difficile. Je précise, pour les non-patcheuses que ces hexagones se font en repliant le tissu autour d'un support que l'on récupère au fur et à mesure que l'ouvrage avance)

     

     

     

     Céline Martineau, sur deavita.fr propose une quantité d'idées de petites décos à faire en feutrine : rien qu'en regardant les images vous trouverez des tas d'idées simples, faciles à réaliser pour utiliser des petits bouts de tissus qui traînent au fond d'une boîte ou d'un tiroir.

     

     

     

    Noël 2020

     

     

     

    Le petit moulin de Manos inquietas : ça vient de Bolivie, c'est en espagnol, mais il y a suffisamment de photos explicatives pour comprendre.

     

     

     

     

     

     

    Noël 2020

     

     

    Le dernier sapin de Vick, le dernier car sa vie s'est arrêtée brutalement le 21 mars 2010, mais son blog est toujours là, et il est encore plein des ouvrages, des explications, et de la joie de vivre qui la caractérisait...

     

    Les yoyos sont très faciles à faire grâce aux "moules", mais un simple fil passé autour d'un disque de tissu vous donnera à peu près le même résultat.

     

     

     

     

     

    Alors, tout le monde s'y met et raconte aux autres ? Il faut s'occuper et se distraire mutuellement pour tenir le coup. Téléphone, Whatshapp, Zoom, blogs, messagerie, etc... on a quand même plus de chance que lors des grandes épidémies d'autrefois.

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Qui a été fille ou a des filles dans sa famille connaît ces trucs en tissu avec un élastique dedans.

    Mais tout le monde ne s'est pas amusé à en faire. Du temps où j'avais les cheveux longs, il m'est arrivé d'en assortir à mes chemisiers faits-maison. Mais voilà, les années ont passé, et mon savoir-faire s'est envolé.

    Encore une fois, j'ai eu la preuve que je suis pire que nulle en géométrie dans l'espace. Je me fais honte toute seule.

    J'ai trouvé un tuto avec une vidéo, très bien faits, chez Marie-Claire idées. J'ai dû visionner plusieurs fois, et j'ai réussi.

    Pour bien m'imprégner de la méthode, au cas où MCI enlèverait sa vidéo, j'ai fait des photos :

    On coupe une bande de 12X50cm :

     

                                                1

    Les chouchous

     

     

    On plie dans le sens de la longueur et on coud, tout en laissant la future ouverture au milieu :

                                              2                       

    Les chouchous

     

    Avec une épingle double, on retourne partiellement, de façon à avoir un tuyau de 25cm, endroit sur endroit :

                                                   3

    Les chouchous

    4

    Les chouchous

     

     

    On assemble (main ou machine) les extrémités du tuyau :

     

                                              5

    Les chouchous

     

    6

    Les chouchous

     

    Par le trou restant (la partie non cousue de la photo 2, on retourne le tuyau de façon à avoir l'endroit à l'extérieur :

     

                                        7

    Les chouchous

     

    On ne comprend pas toujours, mais ça marche !

     

                                               8

    Les chouchous

     

    Avec l'épingle double, on passe l'élastique à l'intérieur. J'utilise, en ce moment de pénurie, un élastique noir pas très adapté pour les masques, mais utile tout de même :

                                              9

    Les chouchous

     

    Attention à ne pas le perdre : maintenir l'autre bout avec les doigts ou une épingle. Puis, selon l'élastique que vous avez vous assemblez vos deux bouts en cousant ou en nouant.

     

    Il ne vous reste qu'à fermer la fente, main ou machine, peu importe, ça ne se voit pas :

     

    Les chouchous

     

     

    ( Petit aparté pour celles qui cousent : vous savez combien il est difficile de raccorder les motifs. Eh bien, là que ça m'était complètement égal, regardez la photo suivante :c'est presque parfait, sans la moindre intention de réussir...

     

    Les chouchous

     

     

    Tant qu'à faire, faites ça à la chaîne. Si vous en faites plusieurs, vous maîtriserez mieux la technique.

     

    Les chouchous

     

    Pour la coquette qui m'a demandé des chouchous, je fais des masques assortis : n'est-ce point le comble de la mode du printemps 2020 ?

     

    Les chouchous

     

    Et pour changer de la couture et des écharpes queue de dragon, j'ai entrepris un grand gilet en une seule pièce. Rangs raccourcis tous les 20 rangs, petites torsades tous les 4 rangs, augmentations de chaque côté des torsades, grosses torsades tous les 8 rangs, boutonnières tous les 8 cm. J'ai eu tellement de mal avec la mise en route que j'ai tout recommencé. En plus, ça coince sur les aiguilles (2 circulaires vu le nombre de mailles) et c'est lourd.

     

    Les chouchous

     

    Je suis allée à la lumière dehors pour la photo, car ma laine est marron foncé et je n'y vois rien.

    Plusieurs films par jour, plein de reportages sur la nature, des ouvrages à foison : ma vie de confinée est parfaite.

    Je vous souhaite d'aller aussi bien que moi. Restez bien chez vous, patientez en vous occupant au mieux.

     

     

    Pin It

    10 commentaires
  •  

    Et hop ! Juste un mois avant Noël, je vous termine enfin un article commencé en 2014 ! ! !

    C'est juste un récapitulatif de choses  faciles à faire pour égayer votre maison ou votre table de Noël, ou pour de petits cadeaux.

     

      Je vous propose, avec tous les liens pour les explications :

     

    Le vide-poche de Josy :

     

    Décos de Noël

     

    C'est mignon, facile à faire, mais je les trouve un peu trop petits. J'ai fait ça hier soir, en vitesse, juste pour la photo. Pour mémoire, un triangle équilatéral a des angles de 60°, faciles à faire avec un rapporteur, si on n'a pas les outils de patcheuse.

     

    Les sapins de Milou :

     

     Sapinière

     

     

     

    Les étoiles de Marykrys :

     

    Merci Marykrys

     

    On ne se rend pas bien compte sur la photo qu'elles sont très épaisses, comme rembourrées.

     

     

    Le centre de table de la fourmi et les Pères Noël en bois :

     

    Atelier des Pères Noël

     

     

     Et plein de petits vide-poche sur un modèle tout simple (par exemple Dodynette ) :

     

    Décos de Noël

     

    J'ai pu constater que la flemme ne paie pas : les tissus de Noël sont fins, et celui que je n'ai pas renforcé au thermocollant est un peu trop mou)

     

    Aujourd'hui, nous sommes invité chez des amis qui ont un commerce. On leur porte donc toute ma petite production pour leurs vitrines.

     

    Entre deux chutes de neige ou de pluie, j'ai fait une photo de notre nouvelle carte postale : à gauche le Mount Agut, à droite le Bergons, et derrière le Létious. Au pied de tout ça, c'est Luz-Saint-Sauveur.

     

    Décos de Noël

     

     

     

    Pin It

    9 commentaires
  •  

    Il y a très longtemps, Emmanuelle avait donné une bonne idée de petits cadeaux. il s'agissait de pochettes pour ranger et transporter les chargeurs de téléphones portables, très utiles au moment du chargement quand on n'est pas chez soi.

    Je me suis dit que ce serait bien pour moi aussi : une jolie pochette serait plus pratique qu'une vilaine poche* en plastique pas solide, et que ça serait bien pour des petits cadeaux..

     

    Pour ce faire, il a fallu que retrouve la méthode, pourtant simple, pour faire des pochettes doublées.

    Quelques jours plus tard, après avoir longuement réfléchi sur la finition, et consulté un peu sur le net, je m'extasiais devant mon stock multicolore :

     

    Chargeur de téléphone

     

     ( Un vélo d'appartement, ça sait se rendre utile après la rééducation des genoux ! )

    Si vous avez tout compris de cette couture, ne lisez pas tout. Je répète ce que j'ai déjà montré, mais c'est POUR MOI que j'ai fait ce semblant de tuto.

     

    Chargeur de téléphone

     

    Chargeur de téléphone

     

    Chargeur de téléphone

     

    Chargeur de téléphone

     

    Quand tout est bien retourné, remis à plat, fermé à points cachés et bien joli, il n'y a plus qu'à faire un trou et poser un anneau de rideau clipsable, ce qui est bien plus rapide que la broderie.

     

     

     

    Chargeur de téléphone

     

    Si on en fait beaucoup (copains, famille, etc...) on a plein de petits disques multicolores. J'ai envoyé les miens à une copine qui fait beaucoup de collages, je suis certaine de leur bonne utilisation.

     

    Chargeur de téléphone

     

     

     Chargeur de téléphone

     

    J'en ai offert à toute la famille et aux copains l'an dernier, voilà la mienne qui m'accompagne partout :

     

    Chargeur de téléphone

     

    Et voilà ce que ça donne, dans une maison du XXVIII° je suis juste un peu distraite, je voulais dire XVIII°, merci les copines, électrifiée il y a quelques dizaine d'années, quand on ne trouve qu'une antique prise en porcelaine posée contre une cheminée à 1,60 m du sol :

     

    Chargeur de téléphone

     

    *je suis née au pays des poches (dites sacs ou sachets ou pochons ailleurs), ainsi que des chocolatines (que la France nomme pains au chocolat).

    *vous voulez tout savoir ? J'en ai fait toute une série avant Noël. En février, en rédigeant cet article, j'ai constaté que je devais réviser encore une fois la technique des pochettes doublées. J'avais oublié de me garder une pochette pour moi, et je n'avais pas de photo de l'objet complètement terminé. Eh bien, en avril, j'avais encore oublié. Et aujourd'hui, en octobre, je me demande si je saurais en refaire sans revenir voir quelques images. Vous croyez que c'est grave, ou bien que mon cerveau est définitivement fâché avec ce genre de pliage ?

    Rassurez-vous, c'est pourtant très simple, c'est utile et ça amuse tout le monde.

     

    C'est le moment de penser aux petits cadeaux pour Noël et à la déco-maison. Nous sommes toutes preneuses de bonnes idées.

     

     

    Pin It

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique