• Oups ! une erreur de clic, et c'est parti trop tôt !

    Je vous en reparle un peu plus tard.


    1 commentaire
  • Je vais tout vous raconter en détail depuis le début.

    Ce matin, soleil, chaleur et vent : l'eau tombée hier a séché, et j'ai fait mon petit tour au jardin. Que d'herbe, que d'herbe ! Pourtant, parfois j'aime l'herbe :

    Cake aux pâquerettes

    Non, ce n'est pas de la neige, ni de la grêle, c'est juste un tapis de pâquerettes. Pas le temps de les ramasser, j'ai du boulot.

    Mais, Macha qui est ici en ce moment se dévoue :

    Cake aux pâquerettes

     

    Et elle m'apporte sa cueillette pendant que je papote avec Lina de Montréal via Skype (génial Skype, installé depuis quelques jours pour que Macha puisse "voir" sa fille qui est à London).

     

    On montre le saladier à Lina, et je découvre que les pâquerettes bellis perennis, n'existent pas au Québec !!! inimaginable pour les français !

    Cake aux pâquerettes

    Voilà ce que ça fait quand je suis au jardin.

     

    Et voilà le bouquet que toutes les mamans de France reçoivent régulièrement :

    Cake aux pâquerettes

     

    Et aussi le bracelet que toutes les petites filles adorent se faire :

    Cake aux pâquerettes

    N'oublions pas que le but du jour, c'était de faire un cake aux pâquerettes, et Lina veut TOUT savoir.

    En réalité, mon cake est un quatre/quarts très très simple.

    On prend 4 œufs, (250 grammes aujourd'hui)

      le même poids de farine

    le même poids de sucre

    le même poids de beurre

    1/2 sachet de levure bio

    J'ai remplacé "votre" farine de blé par 150 g de farine de riz complet et 100 g de farine d'amaranthe (toujours utiliser un mélange de farines).

    J'ai mélangé les farines, le sucre, la levure et les pâquerettes (j'ai l'habitude de fariner tout ce que je mets dans des gâteaux, ça permet une meilleure répartition dans l'épaisseur du gâteau) :

    Cake aux pâquerettes

    J'ai mélangé à part les oeufs + 125 g d'huile + 125 g d'eau (pour remplacer "votre" beurre, mais 250 g de margarine sans lait, c'est très bien aussi, sauf qu'il faut la faire fondre et que je voulais aller vite).

    Puis j'ai assemblé les 2 mélanges, versé dans un moule graissé et fariné, et enfourné à four froid th 5/6 pour 40' à peu près (test du couteau planté dans le gâteau indispensable)

    Cake aux pâquerettes

    Cake aux pâquerettes

    On dirait qu'il y a un parfum dans ce gâteau. Les pâquerettes ne se distinguent que difficilement, et personne ne devine quel est ce goût.

    Je fais toujours le plus simple possible. Pourtant, la dernière fois, dans l'intention d'avoir un gâteau plus léger, j'ai cru bon de battre les blancs en neige. Fiasco total, car les pâquerettes ont flotté et ont fait comme une croûte sur le dessus.

     

    Cake aux pâquerettes

                                                                 Mosaïque de Macha

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Je vous avais montré comment je faisais mon pain l'été dernier.

    Puis l'hiver est arrivé et on a rallumé le chauffage. Voilà comment je fais maintenant:

    Pain d'hiver

    Les radiateurs dégagent une bonne chaleur qui va bien. Je couvre un peu mes moules avec un papier aluminium.

    Ça, c'est quand tout va bien. Mais quand ça ne va pas bien, comme ces jours-ci (chauffage en panne), il faut se débrouiller. C'est machine à pain ou système D. J'ai choisi, évidemment, la deuxième solution:

     

    Pain d'hiver

    Une volette à pâtisserie, une casserole vide pour éloigner de la chaleur trop vive, et voilà !!!

    L'avantage de la cuisson au four, c'est que, pendant que le pain lève, je fais cuire un gâteau que j'ai enfourné à four froid. Économies d'énergie, et Ours ravi.

     

    Et nous, en plus du poêle à bois, nous avons aussi quelques convecteurs en attendant que nos pièces détachées arrivent d'Italie.

    À bientôt

    Pin It

    5 commentaires
  • Farine de lentilles

     

    Ce drôle de machin, cru ci-dessus, est mon premier essai de pâtisserie à la farine de lentilles. Pourquoi cet essai? Tout simplement parce que, dans mon département il y a un producteur, bio de surcroît. Donc, consommons local.

    J'ai testé ma farine dans une sorte de crumble. En fait j'utilise une très ancienne recette TW qui s'appelle "tarte alsacienne râpée". Avec ma vie sans-lait-sans-gluten, je remplace depuis longtemps la farine de blé par de la farine de riz mélangée à de la farine de pois chiche, ou d'amaranthe ou de châtaigne.


                                           

    Voilà comment je fais :                                                                                                        

     - 250 g de farines mélangées (sauf ici où c'est 100/100 lentilles

                     - 125 g de sucre roux                                                                                  

        - un peu de levure chimique ou bicarbonate (merci Emmanuelise)

    - 1 oeuf                                                                                     

    Dans un saladier, après avoir mélangé les poudres, je râpe (gros trous)

                - 125 g de margarine (sans lait ni graisses hydrogénées) bien froide.

    Au fur et à mesure, je remue avec une spatule, sans écraser, en faisant comme si je coupais dans la masse, pour obtenir une sorte de graviers.

    Je verse une partie dans mon plat à tarte, je recouvre de pommes râpées (ici il y en a 4, à vous de voir, pommes ou autres fruits, l'avantage de la pomme, c'est qu'elle n'a pas besoin d'être sucrée), et je finis en versant le reste de la pâte.

    Pour tester ma farine de lentilles, je ne l'ai pas mélangée. J'ai ainsi un gâteau surprenant par sa couleur, mais pas du tout par son goût. Il est très foncé, croustillant, et sa saveur est très discrète.

     

    Farine de lentilles

     

    Un autre jour j'essaierai autre chose avec ma farine: une béchamel ? Et vous ? Si vous utilisez cette farine, soyez sympa, écrivez en commentaires ce que vous faites avec.

    Et si vous ne connaissez pas encore, testez. Je vous assure que la cuisine est bien plus amusante en variant les farines.

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    J'ai fait provision de courges de toutes sortes au marché, tant que mon producteur venait encore.

    Aujourd'hui, j'ai commencé la citrouille, pas aussi grosse que celle de Cendrillon, mais tout de même de belle taille.

    Courges

     

    J'ai commencé par la laver, puis l'ai attaquée. J'avais auparavant préparé mes outils:

    Courges

    la grande planche, le grand couteau et le(s) petit(s) couteau(x) bien tranchant(s) et que j'ai bien en main.

     

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai coupé le premier morceau comme j'ai pu: hé oui,  malgré mon matériel, c'est un peu dur. Inutile de se bagarrer pour couper droit, et pour avoir un joli morceau bien régulier.

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, c'est très facile: poser un côté plat sur la planche, couper entre les quartiers, débiter chaque quartier en tranches de 2cm, toujours avec le grand couteau en posant le quartier sur la planche. À ce stade, il est très facile d'éplucher ces petites tranches avec le petit couteau. Poser chaque tranche à plat sur la planche et couper en cubes avec le grand couteau.

    Pour chaque opération, ne pas hésiter à appuyer sur le bout de la lame avec le plat de la main BIEN OUVERTE:

     

    Courges

    Que faire avec ce gros tas de petits cubes? Vous avez certainement plein d'idées. Chez moi, cela peut être gâteau (recette de ma grand mère, soupe (ce que l'Ours préfère) ou cuisson au four dans un plat à gratin. C'est ce que j'ai fait:

    CourgesJ'ai commencé par mettre dans un grand saladier:

    farine

    sel

    poivre

    persillade

     

     

    J'ai ajouté mes morceaux de citrouille, bien remué (on peut aussi utiliser une boîte avec un couvercle, ou un sac en plastique) pour bien fariner et assaisonner le tout, et disposé dans mon plat huilé.

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    Je ne gratine plus avec du fromage, alors, pour éviter le dessèchement, je pulvérise un peu d'huile, et je couvre à peine avec une feuille d'aluminium.

    À la sortie du four  (1 h à th 6 ?), une sorte de jus onctueux s'est formé.

    CourgesVoilà le gadget très utile pour obtenir un voile d'huile, car je n'ai jamais réussi à verser régulièrement un filet sur un plat.

     

    Evidemment, si vous aimez tout ce qui est butternut ou courges longues, elles sont plus faciles à débiter en tranches. Et les tranches étant bien régulières sont très aisées à peler.

    Courges

     

     

     

     

     

     

     

    Je vous ai expliqué tout ça pas à pas, car j'en connais certaines qui s'y prennent mal...

    À bientôt

     

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique