•  

    Evasion fiscale : ISF, IFI, CICE, etc...

    Lumière du matin, un peu froide, comme le temps : je viens d'acheter cette pelote que j'adooore. Laine Plassard Mandala, 150g pour 9€99 au magasin de laines-et-tissus.com à Tarbes.

     

     

    Il y a quelque temps j'ai regardé cash investigation, une émission proposée par Elise LUCET. Quelle horreur ! Tous ces millions et milliards d'euros qui sont offerts aux plus riches au détriment des plus pauvres et de notre économie...

    Il faut que je vous avoue une chose, dont je ne suis pas honteuse pourtant : dans ma vie, je fus 10 ans contrôleur des impôts, et 10 ans contrôleur des douanes. Je n'étais pas une fine analyste des décisions ministérielles, mais j'ai retiré de mon expérience qu'il ne fallait surtout pas gêner le commerce (international surtout) ni les entreprises (les grosses évidemment).

    J'ai vu comment, en 1993 lors de l'ouverture des frontières européennes, la fraude avait été facilitée, (voire organisée) par le gouvernement. J'ai oublié les détails mais nous les agents, l'avions vue venir. Les grands chefs ont assuré que tout allait bien se passer. Et on a vu ce qu'on devait voir : quand les chiffres des échanges internationaux sont sortis l'année suivante, il a bien fallu admettre que de très grosses sommes avaient échappé à l'impôt.

    J'ai connu une brigade de marins des douanes sans bateau ! Et on s'étonne que le trafic de drogue augmente.

    J'ai connu la suppression d'une brigade côtière car "trois douaniers dans les dunes c'est bien joli, mais ça ne sert à rien". Et quand, en 2004, des ballots de drogue sont arrivés, justement sur les plages abandonnées, il a fallu sonner le rappel des douaniers et gendarmes pour les récupérer avant les "usagers". Et ces échouages ont repris de plus belle cette année.

    Mes collègues ont vu un gros contrôle fiscal, qui commençait par un inventaire-surprise des entrepôts, saboté par une intervention venant d'en haut-lieu. Ils préparaient leur affaire depuis des semaines... et ont été écœurés de voir leur travail anéanti.

    J'en arrive à mon titre : vous êtes contribuable (je dirais presque taillable et corvéable à merci), et vous payez, vous payez. Mais si vous êtes trèèèès riche, donc trèèèèès puissant, on vous crée non pas des niches fiscales, mais de trèèèès grands avantages pour que vous puissiez défiscaliser. Il paraît que, grâce à ce que vous ne donnerez pas aux impôts, vous allez investir dans les entreprises et aider à la création d'emplois. Eh bien non : grâce au dernier né, l'Impôt sur la Fortune Immobilière les dix plus gros avantagés ont économisé 16 000 000 euros, 1 600 000 en moyenne chacun. Ils ont fait quoi avec ces sous ? Ils ont voyagé, se sont offert quelques cadeaux, ont dépensé mais PAS investi dans les entreprises.

    Une bonne nouvelle : il paraît qu'il y a eu moins de départs des plus fortunés vers des paradis fiscaux. Moi, je vois là la preuve que notre gouvernement fait tout pour eux, et que notre président n'est pas le président des riches, mais celui des très riches.

    Et pendant que les "gros" s'enrichissent, défiscalisent, cassent l'emploi chez nous, délocalisent les usines vers les pays sans code du travail, on nous explique qu'il faut baisser nos retraites....

    Jeudi dernier, à la manif, quelqu'un m'a rappelé l'existence du Verrou de Bercy. Lisez ce sujet édifiant. Vous verrez comment la politique interfère dans la vie des administrations.

    Mardi prochain, on remet ça : manifs, manifs. Surtout, ne vous avisez pas de remplir le questionnaire gouvernemental sur les retraites : répondre à la moindre question, c'est entrer dans leur jeu et accepter que tous les salariés y perdent.

     

    Evasion fiscale : ISF, IFI, CICE, etc...

     

    Et pendant que j'tricote, je regarde la montagne. Là, c'est le Mount Agut (nommé Montaigu par les gens d'ici) dont la base, en bas à gauche de la photo, se détache et tombe vers le côté du village de Viella : cela provoque des poches d'eau et un glissement progressif. La décision n'est pas encore arrêtée, mais certaines maisons de ce village devront être rasées. Le village glisse inexorablement vers la vallée.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Je ne m’en vais pas loin, mais il se peut que pendant 3 ou 4 (ou plus) jours je n'aie pas de connexion Internet et pas de téléphone fixe.

    Je serai au soleil (mais non, je crois que la météo est mauvaise) et je contemplerai ce décor qui me changera de ma montagne habituelle :

     

    Petite absence

     

     

    Mon absence a un rapport avec ça :

     

    Petite absence

     

    J'emporte mon tricot et ma machine à coudre, ainsi que de bonnes lectures.

    En attendant, je profite du soleil, de la vue sur les sommets légèrement enneigés, et je vous dis "à bientôt".

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Voilà 15 ans que Claire Nouvian a créé l'association BLOOM pour défendre les océans contre les prédateurs que sont les rapaces avides de toujours plus de bénéfices et tant pis si toute faune disparaît du fond de nos mers.

    Demain les ministres européens s'apprêtent à voter des aides (avec nos impôts) pour construire encore d'énormes bateaux de pêche industrielle.

    Pendant ce temps, les équipages des petits bateaux, ceux qui respectent la ressource, remontent des filets de moins en moins pleins.

     BLOOM (Clic)

     

    Connectez-vous d'urgence sur le site de Bloom et signez la pétition, vite, vite, vite !!!


    votre commentaire
  •  

    Trois cent mille en France, contre sept millions en Allemagne et (1,4 en Pologne et au Royaume-Uni). Un chiffre très bas en France par rapport aux autres pays d'Europe....

    Que sont ces chiffres ? Le nombre de personnes inscrites sur le Registre Greffe de Moelle osseuse de donneurs volontaires en France et en Allemagne. Pourquoi une telle différence ? Le fichier est international, ce qui fait que 75% des greffons utilisés en France viennent d'Allemagne.

    J'avais déjà entendu parler de ce problème à la fin des années 80, car une enfant, la fille d'une collègue, avait besoin d'une greffe de moelle osseuse. Faute de donneur compatible, cette petite fille a perdu la vie.

    Pourquoi pas de donneur compatible ? Parce qu'on a une chance sur un million de personnes inscrites. Même dans les fratries il n'y a que 25% de chances de compatibilité.

    À l'époque, la France ne donnait pas assez de moyens financiers pour tester tous les volontaires.

    Je croyais que cela avait évolué... Mais quand j'ai eu connaissance des chiffres cités plus haut, j'ai été effarée : la France a un énoooorme boulot à faire pour rattraper son retard. En avez-vous entendu parler ? Y a-t-il des campagnes de sensibilisation ?

    La Sapaudia est une association qui œuvre pour faire avancer les choses.

     

     

    300 000 contre 7 000 000

     

    Des bénévoles me montrent leur plaquette.

     

    300 000 contre 7 000 000

     

     Toutes mes photos sont de l'an dernier, mais la même manifestation, nommée "La foulée des Lions", organisée par le Lion's d'Argelès-Gazost a eu lieu samedi dernier, avec courses, animations et repas pour finir cette belle journée de promotion.

     

    300 000 contre 7 000 000

     

    Les petits se sont élancés.

     

    300 000 contre 7 000 000

     

    Les grands attendent le top départ de la marche.

     

     

    300 000 contre 7 000 000

     

    La journée se finissait par un repas préparé sur place, à base de produits locaux.

     

    Pas de fioritures, pas de chichi, le but était de faire connaître cette cause et de trouver des sous.

     

    300 000 contre 7 000 000

     

    Vous avez cliqué sur "La Sapaudia"  ?  Vous savez qu'il suffit de vous inscrire. On a surtout besoin de jeunes, car on ne donne que si on est appelé pour un malade en particulier. Il n'y a pas de stock comme pour le sang. Si vous avez passé l'âge limite, vous pouvez agir : parlez-en et faites-en parler autour de vous. Il faut s'inscrire avant 51 ans, et on peut donner jusqu'à 60 ans.

    Je vous ai convaincu ? Alors inscrivez vous ici.

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    En 1969, j'attendais mon premier bébé. Nous habitions en ville et l'Ours se rendait à pied à son travail, dans un grand quotidien régional. Il finissait à 22 heures, et parfois je m'endormais.

    Cette nuit-là, je me suis réveillée vers une heure du matin, ou bien plus, il n'était pas rentré...

    Inquiétude, questionnements, et, allez savoir pourquoi, j'allume la radio. Qu'entendis-je ? Un son étrange : les premiers hommes débarquaient sur la lune. Me voilà rassurée, pensant que le journal faisait une page spéciale et que les employés du soir faisaient des heures sup'.

    Eh non, l'Ours regardait simplement une TV installée pour l'occasion dans la cour de son travail.

    Et pendant ce temps-là une femme que je ne connais pas accouchait d'une petite fille qui se fait appeler Sereine et qui est devenue une copinette.

    Joyeux anniversaire Sereine !

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique