•  

    En ces temps de sinistrose, je pense qu'il faut d'urgence préparer notre Bocal des petits bonheurs.

    J'en ai parlé plusieurs fois, je vais juste vous citer ce que j'aurais pu écrire depuis le début de l'année :

     

    - vendredi 1er : la chance d'être reliés au monde entier par tous ces nouveaux moyens de communication !

    - samedi 2 : RàS, juste restés au chaud, à grignoter de bonnes choses qu'on n’achète que rarement

    - dimanche 3 : j'ai téléphoné un bon moment avec mon tonton de 95 ans, la mémoire de la famille.

    - lundi 4 : je fais, en entrée, une jolie salade haute en couleurs (endive, fanes du navet qui avait poussé dans la réserve à légumes, et radis red meat passé à la mandoline)

     

    Bocal des petits bonheurs

     

    Bocal des petits bonheurs

     

     Voilà la coupe de mon radis.

    L'Ours avait fait la photo, je l'ai utilisée partiellement pour le cékoissa de la dernière fois.

    C'est beau, non ?

    À la Biocoop, je trouve souvent de ces légumes originaux, pourquoi se contenter de l'ordinaire, alors qu'on peut, à moindre frais, égayer notre cuisine ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     -mardi 5: ma boulangerie bio qui fait du si bon pain de petit épeautre vient de reprendre après 15 jours de vacances ; Quel bonheur ce pain frais, tout tiède, livré à domicile, alors qu'un épais manteau de neige recouvre tout.

     

    - mercredi 6 : comme la montagne est belle ! Les copines ont fait plusieurs balades en raquettes, sur une neige immaculée, seules au monde dans la nature. Merci WhatsApp où elles publient leurs photos en direct. Mais je n'ai jamais été sportive, je ne peux pas les suivre. L'Ours me "promènera" un jour dans un de ces lieux magiques. Vers le soir, j'aime admirer ce dernier rayon de soleil sur le Létious en face de chez nous :

     

    Bocal des petits bonheurs

     

     - 7 janvier : je défais mon sapin. Toute ma déco est blanche, sauf...les petits coeurs en couleur de l'ange en bois, cadeau d'IsaMiaou en 1999 :

     

    Bocal des petits bonheurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bocal des petits bonheurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y a des années, j'avais acheté des boules transparentes, pensant les garnir avec des objets faits-maison. Les années ont passé... et en décembre dernier : Tilt ! J'ai coupé en morceaux le tulle (qui traînait d'étagère en étagère sans jamais trouver sa place) qui décorait notre voiture au mariage du fils de Miaou, et voilà, mes boules ne sont plus vides.

     

    Je reviens à l'idée du bocal. ce n'est pas un journal de bord. On n'y met que des choses agréables. C'est une aide au positivisme et à la bonne humeur.

    Là-dessus, je vous souhaite une bonne journée.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Quand on doit se marier ou faire un enfant, on devrait faire bien attention en choisissant la date de l'événement. Nous par exemple, pour des raisons liées tout particulièrement à l'année que nous avions vécue, nous nous sommes mariés le 26 décembre. Mais, par la suite, nous nous sommes aperçus qu'il était très difficile de fêter nos anniversaires de mariage : c'est les vacances, les gens bougent, trop de repas en quelques jours, etc... Cette année, Covid 19 en plus, nous sommes seuls. Même pas une petite sorties au restau, juste quelques excès de table le soir chez nous. À midi, pour faire croire qu'on était riches, j'ai étrenné un paquet de serviettes en papier acheté pour trois fois rien il y a des années :

     

     

     

     

     

    L'Ours m'a dit que jamais il n'avait utilisé une serviette  de table à 40€.

     

    J'aimerais bien faire encore mieux que mes parents. Ma mère est partie juste après leurs 63 ans de mariage. Pour leurs noces d'or (50 ans), je ne savais pas quoi leur offrir "d'intelligent". Alors, j'ai pensé que à Pessac, dans la banlieue bordelaise, il y avait l'usine des monnaies, avec une boutique ouverte au public. Je suis allée voir et j'ai trouvé pile ce que je cherchais. Mes parents étaient si contents que, 10 ans après, pour leurs noces de diamant, ma mère a pris les devants et m'a demandé une autre médaille.

     

                                                                                               Noces d'or et noces de diamant

     

                                                                            les mêmes au verso

     

    Remarquez que je n'ai pas astiqué les bronzes : on ne voit pas bien que les deux médailles n'ont pas la même couleur. Il y a eu 80 ans cette année que mes parents se sont mariés, j'ai beaucoup pensé à eux.

     

    Allez faire un tour sur le site de la Monnaie de Paris, vous risquez trouver une idée pour une occasion particulière.

     

    Je vous parlais de l'importance des dates. Comme cela ne suffisait pas d’avoir choisi le 26 décembre, le hasard a fait naître Fille Aînée le 29 de l'année suivante. Deux anniversaires à fêter entre Noël et le premier janvier !  L'an dernier, nous avons réussi à réunir quelques amis de longue date qui n'étaient pas partis trop loin en vacances. Mais un repas dans cette période, ce n'est pas évident du tout. Et c'est dur de garder le secret quand on passe trois jours ensemble pour Noël.

    Hier, c’était l'anniversaire d'une amie, née le jour des Saints Innocents, entre Noël et le jour de l'an elle aussi. Drôle de date !

    La palme revient à une amie d'il y a plus de 30 ans : le 31 décembre ! Depuis toujours elle se bagarre pour avoir des anniversaires, et pas que des réveillons. J'essaie de l'appeler ses matins d'anniv, tans pis si je la dérange en cuisine. Et on se souhaite la bonne année quelques jours plus tard.

    Dans les mal lotis, il a ceux qui sont nés les premiers jours de janvier. Comment faire la fête les lendemains de fête ?

    Le principal, c'est tout de même que tout aille bien. On vit pour vivre, pas pour passer sa vie à gueuletonner (banqueter en français plus châtié).

    C'est mardi, les commerces ont été livrés : allez acheter de quoi faire une cure de légumes, au cas où quelques mets un peu trop lourds seraient prévus pour vos menus du 31 ou du 1er janvier.

    J'essaie de revenir vous dire quelques mots avant la fin de l'année.

     

     

     

     

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  

    Vous savez que, dans la presse, un sujet qui revient régulièrement est un marronnier. je ne vais pas vous parler de kilos à perdre avant la plage, ni de la rentrée des classes.

    Non, je vous rappelle seulement que c'est le moment de faire les fuseaux de lavande et le vinaigre des quatre voleurs.

     

    C'est aussi le moment de vous organiser un petit voyage près de chez moi (voire carrément chez moi) pour le festival de Gavarnie. C'est toujours une soirée magique, et cette année le sujet est Orphée et Euridice.

    Il faut marcher un peu vers le cirque, et on se trouve dans une immense "salle de spectacle" à  l'air libre. Il suffit d'être bien chaussé, et de ne pas oublier de se munir de sa petite laine.

     

    Mes marronniers

     

     

    Ces derniers temps, le ciel n'est pas vraiment sympa avec nous, les sentiers étant un peu risqués à cause des orages, je me suis souvenue qu'il y a d'autres sorties à faire dans les environs de chez moi.

     

    Je n'en ai encore jamais parlé, mais j'aime beaucoup le Parc animalier des Pyrénées. Cela s'appelait autrefois la "Colline aux marmottes". Comme son nom l'indiquait, on y voit les marmottes de près, et les enfants adorent aller dans leur enclos et leur donner à manger. Ce parc ne cesse de s'agrandir, toujours plus haut sur la colline (aïe mes genoux !), et la variété d'animaux est impressionnante. Les enclos, ou les cages, sont immenses, et on a l'impression de voir les animaux en liberté.

     

    Mes marronniers

     Les ours, animaux emblématiques de nos montagnes

     

     

    Mes marronniers

    Pandas roux

     

    Mes marronniers

    Le lynx, perché dans son arbre.

     

    Nous y sommes allés hier et nos Pitchounettes étaient ravies de leur balade. Je regrette de n'avoir aucune photo des isards, mouflons, et autres animaux de ce genre (des montagnes du monde) qui sont présents en grand nombre dans le parc.

     

     

    Avant-hier, nous sommes allés visiter les grottes de Bétharram, près de Lourdes. Depuis le temps que nous habitons pas loin, je n'y étais jamais entrée. Je n'ai pas été déçue, c'est grandiose. Et amusant aussi, car, à partir du parking, nous avons utilisé bus (court trajet), bateau (qui ne fait pas peur, car hyper-stable), train (plutôt rigolo) et marche à pied (assez long).

     

    Mes marronniers 

     

     

    À faire un jour de pluie ou de canicule, car il y fait 13/14°.

     

     

     

    Mes marronniers

     

    Et pour finir, un marronnier dont je me passerais bien : le Tour de France. Cette année, il descend par ma route le 27, ça ira vite, mais la circulation sera bloquée une grande partie de la journée.

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    Quand nous avons acheté la maison (en 2000) nous avons installé LA boîte aux lettres normalisée réclamée par la poste.

    L'Ours l'a fixée au bord de la ruelle pour éviter au facteur de monter jusqu'à la maison. Depuis 18 ans j'ai donc pris l'habitude de descendre, non pas dans mon jardin, mais à la boîte aux lettres.

     

     

    Ma boîte aux lettres

                       La boîte aux lettres cachée par les fleurs

     

    Cet endroit ne voit jamais le soleil, donc l'éclairage est toujours assez limite pour faire des photos. Mais, d'habitude, mes ancolies et mes benoîtes sont très jolies, et les passants apprécient.

     

    Ma boîte aux lettres

     

    Je vous ai raconté comment l'Ours a décidé de faire de gros travaux dans ce coin, juste au moment où tout allait fleurir.

    Le déménagement de tout l'ensemble a eu lieu le matin du 21.

    Depuis ma fenêtre de cuisine, juste devant l'évier, je surveillais régulièrement l'avancement des opérations, et je voyais l'Ours remuer des pierres, des tuyaux, du ciment, etc....

    Et hier, 26 mai, je suis descendue à la boîte aux lettres. Arrivée sur le goudron de la ruelle, je prends mon virage à gauche, je lève ma main droite armée de la clef, et !!! stupéfaction !!! je me trouve devant un grand vide. Quand je vous dis que mon cerveau vit au ralenti ! Toute préoccupée par ma descente des marches mal fichues, j'en avais oublié la nouvelle, et provisoire, situation de la fameuse boîte. Et pourtant, je l'avais contournée.

     

     

    Ma boîte aux lettres

     

    J'ai éclaté de rire, toute seule dans ma ruelle. Mais, avec le recul, je m'inquiète un peu pour mon cerveau. Comment être aussi distraite ?

     

    Je vous parle de notre boîte aux lettres. Pour tout vous dire, c'est la deuxième, car la première n'avait pas résisté à une énorme chute de neige du toit : neige + ardoises + arrêts de neige =

     

    Ma boîte aux lettresMa boîte aux lettres

     

     

     

     

     

     

     

    Les plantes souffrent, le matériel et nos finances aussi !

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Ça y est ! je suis revenue après 4 semaines d'absence.

    Tout s'est bien passé, retour sans encombre, mais un peu coupée du monde car la Box était aux abonnés absents. Vous imaginez ça, en 2018 ? Ni téléphone fixe, ni messagerie, ni Internet de jeudi à tout à l'heure. Vous savez pourquoi ? Il paraît qu'un chasse-neige aurait coupé un fil un peu plus bas, au bord de la route.

     

    la fourmi : le retour

     

     

     

    De l'hôpital où j'étais en rééducation, je pensais à vous.

     

    Cékoissa ? voulais-je vous demander.

     

     

     

     

     

     

     

    Ci-dessous, je vous raconte en bref ma rééducation.

     

    la fourmi : le retourla fourmi : le retour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pliage et dépliage sur le Kinétec. ce genou a été plus fort que l'autre : il a été jusqu'à 120, le maximum possible !

    Puis drainage car il était très enflé.

     

     

    la fourmi : le retourla fourmi : le retour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Travail avec la cacahuète géante, puis repos sous la vessie de glace.

     

    la fourmi : le retourla fourmi : le retour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Séance photo au gymnase, et portait de mes deux genoux.

     

    la fourmi : le retour

     

    Ce soir-là, salade en entrée, et salade en légume (rassurez-vous, j'avais un garde-manger dans ma chambre).

     

     

    la fourmi : le retour

     

    Au retour à la maison, un chocolat au lait de riz et une part de gâteau. Je vous raconte le cékoissa du jour : mes filles sont venues voir leurs parents pendant mon hospitalisation. Elles ont osé étrenner un de mes fours de ma nouvelle cuisine (chaleur tournante, et plein d'étages), et m'ont envoyé une photo de leur essai. Le lendemain, ils sont tous venus me voir en OUBLIANT MON gâteau à la maison. Ils l'ont donc congelé (étrennant par la même occasion mon petit congélateur) et l'Ours me l'a donné à mon retour.

     

    J'ai retrouvé ma place favorite, avec vue sur le jardin enneigé, l'Ardiden et les mésanges. 

    la fourmi : le retour

     

    Et je continue les exercices dans mes escaliers : monter, ça va, mais descendre... Je vais aussi aller chez le kiné.

     

    la fourmi : le retour

     

    J'ai trouvé ça affiché à Bagnères : un peu d'optimisme ne fait pas de mal.

    À bientôt

    Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique