• Sans, sans ? ou Avec, avec ?

     

    Bonjour tout le monde !

    Il y a des jours et des jours que j'ai commencé ce billet, mais j'hésitais à l'envoyer tant il est loooooong.....

     

    Non les brav'gens n'aiment pas que

    L'on suive une autre route qu'eux

    Georges Brassens

    Je vous ai mis cette chanson, car je sais que l'on est parfois critiqué ou incompris quand on suit une route différente de la majorité.

     

    Seignalet, paléolithique, régimes de tous ordres, vous en savez quoi ?

    Vous avez peut-être de petits (ou gros) problèmes de santé, et vous en ignorez la cause...

    Je vous fais un immmmeeense billet pour résumer plusieurs livres lus et quelques années d'apprentissage. Je suis tellement convaincue que j'en parle beaucoup autour de moi. Je vous livre presque sans changements  le dernier mél que j'ai envoyé à une personne fibromyalgique pour expliquer tout ça . Ainsi, à l'avenir, je n'aurai plus qu'à donner le lien sur cet article (que je complèterai au fur et à mesure).

    Je le "truffe "de liens à cliquer pour en savoir plus.

     

     Tout d’abord, je mets les choses au clair : je ne suis ni médecin, ni nutritionniste, ni rien de savant ou de médical.

    J’habite une station thermale où on soigne depuis toujours la rhumatologie et l’ORL. Je fais moi-même depuis 2001 la double cure, je rencontre donc beaucoup de gens qui souffrent, surtout depuis que les Thermes ont rajouté la fibromyalgie à leurs orientations. Les gens qui vont mieux (ou carrément bien) sont ceux qui ont changé leur alimentation. Je les entendais parler dans les salles d’attente entre deux soins, mais ne me sentais pas concernée car pas fibromyalgique moi-même, juste arthrosique mais résignée à souffrir.

     

    Le grand principe de base :

      J’ai assisté en 2010 à une conférence sur les compléments alimentaires, alors que je ne suis pas fervente de ces “trucs”, faite par Hubert Hédoin docteur ès sciences. Il a expliqué très clairement tous les méfaits provoqués par l’alimentation moderne. Message trop difficile à accepter, je ne me sentais ABSOLUMENT PAS CAPABLE de supprimer certains aliments de ma vie.

      En résumé, l’homme est arrivé sur terre, comme les animaux sauvages, pour manger ce qu’il trouvait autour de lui. Je résume :

    - des végétaux de toutes sortes (la cueillette de l’homme des cavernes)

    - des animaux quand il pouvait en attraper 

    - lait maternel pour les nourrissons et ensuite plus de lait car il n’était pas question de traire des animaux sauvages

    - du cru uniquement car il n’avait pas de feu

    Et pas pour manger ce qui n'existait pas encore sur terre :

    - des céréales  

    - des produits chimiques

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

     

    Deux années ont passé, et j’ai tranquillement continué à faire l’autruche. Si tu savais comme je regrette de ne pas avoir su ça il y a 20 ou 30 ans ! Et comme je souffre quand je vois qu’on alimente si mal les enfants !

     

    Les livres utiles :

    Voilà maintenant comment j’ai changé et les sources de mon information :

    En juin 2012, une amie Miaou m’a offert “Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation” de Jacqueline Lagacé. Et là, le déclic. Dès la dernière page, je m’y suis mise. Cette québécoise, (enseignante et chercheuse en immunologie et microbiologie) a cherché sur internet, soupçonnant que ses problèmes de santé venaient de l’alimentation. Elle a découvert les travaux de Jean Seignalet. Jacqueline Lagacé est  très simple et partage avec tout le monde. Elle ne travaille pas pour faire du fric.  Elle a un blog super bien fait. On y trouve tout, ainsi que des témoignages. Je te conseille de bien le regarder et de t’inscrire à la newsletter http://jacquelinelagace.net/ 

     

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

     

    Jean Seignalet était un médecin français, décédé il y a quelques années. Pluridisciplinaire, il prenait le temps de lire chaque jour les publications médicales de ses confrères du monde entier. Il s’est dit que certaines maladies provenaient de l’alimentation, que l’homme mangeait des aliments pas faits pour lui. Ce qui semble évident quand on regarde à travers le monde la localisation de certaines pathologies. Il a travaillé sur des patients à l’hôpital de Montpellier, et écrit un livre “L’alimentation ou la 3ème médecine”, un gros pavé toujours réédité et augmenté. Tous ces aliments néfastes détériorent l’intestin grêle et provoquent des tas de désordres (81 maladies), mais c’est réversible. À la moindre entorse, les symptômes reviennent.      

    Du jour au lendemain j’ai entrepris un régime Seignalet “partiel”. Facile de supprimer produits laitiers et gluten, pas facile de revoir sa façon de cuisiner (le cru.... très peu pour mon homme). Hubert Hédoin m’a dit que je faisais beaucoup plus que 2/3 du régime, que je faisais le principal. Si je peux, les autres aussi peuvent. Plus gourmande que moi, tu meurs !

     

    Le quotidien :

    J’ai jeté mes restes de farine, semoule, boulgour, pâtes, et donné les quelques gâteaux de mes placards. Dans les magasins, je gagne du temps car je ne passe plus dans beaucoup de rayons.

    Plus de quiches ou autres plats cuisinés au fromage, mais des crudités de toutes les couleurs (on devient inventive)

    Nous mangions presque toujours un dessert souvent lacté, maintenant nous nous régalons d’un fruit. Nous adorions le fromage, et nous arrivons à nous en passer.

    Nous mangeons moins de gâteaux qu’avant car je ne peux plus en acheter, je dois tous les faire.

      Donc, je lis tout ce qui est écrit sur les emballages. Je fais des découvertes surprenantes : de la farine dans des boîtes de lentilles, du lait dans du chocolat noir, etc... J’ose même demander, au rayon charcuterie à la coupe, la composition des boudins et pâtés.

    Je trimballe toujours de MON pain avec moi. Au restau, j’arrive en général à me nourrir. On apprend à connaître les plats qui seront “convenables”.  

    Mon amie Miaou a un blog de cuisine. Elle a plein de bonnes idées sympas : Mince je suis gourmande.

    Cette alimentation n’est pas difficile à adopter si on a l’habitude de cuisiner un minimum (changement trop radical pour les inconditionnels des pizzas du congélateur ou des hamburgers).   J’ai tout un stock de farines diverses. Regarde dans ma partie “cuisine”, je n’ai que 4 pages, tu trouveras des trucs.

    Pour le pain, je n’ai pas encore LA solution idéale. Je viens enfin de tester la gomme de guar, ça va mieux, mais je ne maitrise pas le dosage. Dans les magasins (autres que bio) tu peux trouver des tartines craquantes chez Céréal, et d’autres marques. Dans le région toulousaine, ils ont la chance d'avoir Glouton frais, entreprise créée par Laurent Dran et une amie.

    Quand tu vas dans un magasin bio, tu fais comme moi : tu stockes telle une fourmi. J’habite loin de tout, je fais peu souvent des courses. J’ai des livres de cuisine, mais il y a tout ce qu’il faut sur le Net : Valérie Cupillard, la Faim des délices, etc...  

    Et le calcium ????? Première interrogation des anti. Il faut savoir que le calcium du lait est très mal assimilé, au contraire de celui des légumes.  Un médecin acupuncteur-homéopathe vient de dire à une amie "qu'elle pissait son calcium" et lui a interdit les yaourts alors qu'elle en mangeait deux par jour, croyant bien faire. (07/10/2015)

    Le programme nutrition-santé gouvernemental et le fameux manger-bouger disent pas mal de bêtises, et on a du mal à admettre que l'Education Nationale collabore avec le Cedus (Centre d'études et de documentation du sucre) pour former la jeunesse aux bonnes pratiques alimentaires.

     

    Et le résultat après bientôt 3 ans ? 

    Je me suis aperçue au bout de quelque temps (2 mois ?) que :

    - j’avais moins mal aux genoux (bien qu’ils soient dans un tel état qu’un jour ou l’autre il me faudra des prothèses). Je n’ai plus mal aux genoux la nuit, je peux presque m’accroupir, je monte et descends les escaliers normalement. Je n'ai mal à aucune autre articulation. Je parle de mes genoux. 

    - je n’avais plus de brûlures d’estomac et de remontées gastriques (je croyais que c’était lié à l’âge, et je n’imaginais pas que c’était à cause du gluten)

    - je n’avais plus ma sinusite chronique que je pensais normale  (je croyais que c’était lié à l’âge, et je n’imaginais pas que c’était à cause du lait). Dès que je consomme un peu de lait (par exemple dans des chocolats noirs de Noël, ça recommence à se boucher)

    - Mon Ours constate que lors de ses gros travaux de déneigement, ou de déménagement de pierres au jardin, il n'a plus mal au dos le lendemain.

     

    Mes copines fibro (qui ne se connaissent pas entre elles) sont hyper contentes de pouvoir lever les bras, de se réveiller sans douleurs et de vivre comme avant.  

    Ouf ! Je viens de t’écrire tout ce que j’aurais pu te raconter en face. Mais tu peux me poser des questions, je ferai mon possible pour t’aider. Il faut que les infos circulent. Il se passera des années avant que l’ensemble des médecins admettent ça.

     

    J'ai nommé cet article "sans, sans", car pour certaines personnes, cela semble très restrictif. Comment éliminer des aliments qui semblent absolument indispensables ?

    Pour les autres gens, dont je fais maintenant partie, c'est "avec, avec" tout ce que l'on oubliait, méconnaissait ou méprisait avant.

    Je ne vous fais pas la liste de ce que l'on peut manger, car elle est trop longue. Je ne ressens aucune frustration, je pense que je suis partie dans cette voie pour la vie, contrairement à ce qui se passe pour les "régimes" en général.

    Mon placard à farines recèle des aliments qui m'auraient paru mystérieux il y a quelques années : farine et graines de sarrasin, farine et graines d'amarante, farine de châtaigne, de lupin, de pois chiche, fécule de manioc, farine de riz complet, de lentilles, grains de millet, boulgour de riz, farine de maïs... et autres.

    Il suffit de se souvenir de ne pas manger de SABOT (Seigle, Avoine, Blé et apparentés, Orge et Tritical).

    Mais, il est inutile, pour nous intolérants au gluten, d'acheter les produits diététiques munis du logo avec l'épi de blé barré reconnu par l'AFDIAG. Nous sommes intolérants, pas vraiment allergiques .(Correctif : il ne faut dire ni intolérant, ni allergique car nous n'avons pas de réaction violente si nous ingurgitons une de ces mauvaises choses. Les médecins qui disent que ces exclusions sont juste une mode s'opposent à ce que ces mots soient utilisés à tort et à travers. Nous sommes quoi exactement? ) Ces produits sont très cher, leur choix limité. J'achète des pâtes (la plupart des grandes enseignes ont leur gamme sans gluten sous leur marque-magasin), des sortes de crakers pour les tartinades de l'apéro, parfois un pain sous vide, et pas grand chose d'autre :

     

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

    Je ne souhaite pas faire de pub, mais c'est bien de savoir que cela existe.

     

    On ne souffre ni de carences, ni de faim. Tout se rééquilibre. Une amie a entrepris ce régime (qu'elle a trouvé toute seule sur le Net) car les médecins lui avaient diagnostiqué une sclérose en plaques, et à leur grand étonnement son cholestérol est devenu normal (alors que les médecins l'empoisonnaient avec des statines) et le diabète de son mari aussi.

     

    Photo du Net, je n'ai pas ce livre-ci, mais seulement le précédent.

     

    Pour vivre en santé, il faut bien se nourrir, mais aussi se méfier des diktats de la médecine "traditionnelle". Pour être bien informé, il faut se documenter en lisant les écrits de médecins qui sortent du rang. Je vous recommande les lettres qui suivent :

    Inscrivez-vous tous gratuitement à la lettre de http://www.santenatureinnovation.com/. Vous apprendrez plein de choses concernant votre santé, vous verrez comme tout le monde nous ment pour protéger les intérêts des industries pharmaceutiques et alimentaires.

    Inscrivez-vous aussi gratuitement à la lettre du Professeur Joyeux, et allez visiter son site. http://editions.santenatureinnovation.com/XSW1Q455.

     

    J'aime beaucoup ces petits livres bien pratiques :

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

     

     

     

     

     

    Dans cette collection, il existe aussi "mes petits desserts magiques sans gluten"

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai cité plus haut "La faim des délices, le blog de Laurent Dran, un pro de la pâtisserie. Toute la famille possède son livre "Secrets de gourmandise"

     

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

     

     

     

    Voilà les derniers livres arrivés chez moi, cadeaux de personnes qui comprennent ma démarche :

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ? Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je ne suis pas (encore) végétarienne, pas vegan, pourtant ce livre à gauche est très inspirant, ainsi que celui de droite.

     

     

    Les partisans de l'alimentation moderne ont inventé le mot "orthorexique" pour définir ceux qu'ils considèrent comme de grands malades : les gens qui refusent d'ingurgiter n'importe quoi. Est-ce être malade que de se guérir de quantités de maladies sans médicaments, mais seulement en surveillant son alimentation ? Pour la liste des maladies, cliquez sur les liens de J. Lagacé et de Seignalet. Voici  un témoignage parmi tant d'autres.

     

    Sans, sans ? ou  Avec, avec ?

    Voilà un aperçu d'un goûter chez moi : lorsque l'Ours et moi sommes seuls, je fais un quatre quarts d'un kilo. Quand nous avons des renforts, je prends le maxi-moule, et mes gâteaux font 3 kilos ! Un tous les deux jours, personne ne s'en lasse, c'est la rançon du succès !

    Mais je participe de bon cœur, pas question qu'il soit mangé sans moi.

     

     

    Si ce billet vous a intéressé, prenez la peine de lire également les commentaires qui ont commencé à arriver dès la mise en ligne.

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    19
    David
    Mercredi 8 Mars à 10:36

    Un excellent article complet et fourni. Ce qui m'enchante le plus c'est que je vois qu'autour de moi, de plus en plus de personnes commencent à abandonner le Gluten. Pour pouvoir davantage penser à rester en bonne santé. Et les conséquences sont toujours les mêmes : on se sent mieux ! 

    J'avais aussi adoré cette article sur les raisons d'en finir avec le gluten.

    En attendant, le monde change petit à petit et c'est tant mieux !

    18
    Vendredi 27 Février 2015 à 08:59

    Le 25, j'ai écrit que je vous remerciais toutes, mais je dois rajouter que je vous remercie TOUS.

    @ Hervé : j'ai déjà entendu quelqu'un parler de maltraitance de la part de certaines personnes à cause de ses choix alimentaires ou de vie. Il ne fait pas bon sortir du chemin.

    @ zsouris : il ne faut pas m'admirer, c'est juste parce que je me porte mieux que je continue. J'étais déjà assez raisonnable (comme les gens qui ont témoigné avant toi), mais j'ai quand même gardé moi aussi le saucisson et la saucisse de foie !!! Dans les Pyrénées, il n'y a pas que le fromage.

    17
    Vendredi 27 Février 2015 à 08:25

    Bonjour

    Je suis admirative! Je me contente de manger équilibré mais je ne pourrai pas me passer de fromage (même si je n'en mange pas tous les jours) et de saucisson (de ma charcuterie du Gers). par contre il y a bien longtemps que j'ai fait l'impasse sur les plats tout prêts, je trouve les miens bien meilleurs... J'en fait une bonne quantité et je congèle les restes

    PS Je suis admirative aussi pour la couture de cette robe! magnifique!

    16
    Jeudi 26 Février 2015 à 10:12
    Hervé MARTIN

    Merci pour la spontanéité de ton partage ! J'ai fait "ma révolution" en 1977, à 18 ans... Pas pour moi, parce ce que j'ai eu la chance de rencontrer des personnes...qui avaient fait la leur, pour arrêter la course folle du monde...

    Je ne savais pas alors le prix à payer pour cette "chance"...J'ai connu l'incompréhension, l'intolérance, la "maltraitance", la marginalité honteuse : les traditions rigides autant que la "modernité" orgueilleuse sont impitoyables !

    De nombreuses années sont passées, plusieurs "vies", de nombreuses expériences, des découvertes enthousiasmantes, des déceptions sévères...puis lentement, la sagesse (?) est venue, et, montagnard, j'ai décidé d'engager une dernière ascension, de transmettre ce que j'ai compris par le chemin du jardin, par mon JARDIN 4D...

    Bien-sûr l'alimentation, c'est important, et, partager nos expériences, encore plus !!

    J'aimerais au soir de ma vie me dire que je n'ai pas été complètement inutile : je trouve chez La Fourmi Pyrénéenne un soutien, et des encouragements...

    La neige tombe encore sur tes montagnes, mais le printemps est proche !

    Amitiés solidaires

     

     

     

     

     

     

    15
    Mercredi 25 Février 2015 à 22:50

    Je suis absolument ravie de voir l’accueil si favorable que vous avez réservé à ce billet. j'avais tellement hésité... Je vous remercie toutes.

    @ missdaphné44 : tu es partie en croisade avec moi ? Génial. La Médecine avec un grand M va bien finir un jour par reconnaître ses erreurs !

    @ elisa-france : tu as de la chance de trouver facilement du bio. Dans ma montagne, ils pensent que le bio et l'écologie c'est juste pour les bobos des villes. Chez moi aussi, les invités mangent comme nous, ou bien ils se chargent d'acheter ce qui leur manque.

    @ couleur-parenthèse : ce que tu écris me touche beaucoup, justement car nous sommes très différentes sur un certain sujet, mais si proches sur d'autres. J'aime beaucoup Jean-Marie Pelt, mais je n'ai pas lu les livres dont tu parles. Je vais essayer de corriger ça.

    @ chacha : yapluka vous y mettre pour de bon. Tu me connais, dis-toi que si je tiens depuis bientôt 3 ans, c'est possible pour vous aussi.

    @ Sereine : c'est vrai que c'est désolant de constater que les gens prennent plus de soin de leur voiture que d'eux-mêmes (ou de leurs enfants, je suis effarée de voir les horreurs dont on gave les petits à peine sevrés)

    @ Marie : le livre de Seignalet, même ancien est suffisant. Jacqueline Lagacé est d'une approche beaucoup plus simple. Son site-blog est très complet. Aucun souci pour être végétarien et sans lait-sans gluten. La viande n'est pas indispensable, surtout maintenant où nous trouvons toutes sortes d'aliments dans les commerces. je n'ai pas supprimé toutes les céréales, seulement celles sans gluten, ce qui fait que je cuisine comme avant. Et, si l'élimination du fromage me paraissait insurmontable, je suis étonnée d'avoir si bien réussi.

     

      • Chacha
        Lundi 23 Janvier à 20:18
        Salut Domi j ai lu ton article aller on va s y mettre ! J ai joint ton lien a ma belle sœur (Soeur de Chantal) qui souffre de polyarthrite rhumatoïde elle aussi ! Et qui pense commencer le sans gluten
        Bises Domi a ton ours aussi des calins ...
        Cha
    14
    Mercredi 25 Février 2015 à 21:01

    suite ... donc maintenant ils fument tubes et la cigarette à laquelle ils tenaient tellement, ils n'en veulent plus.

    La seconde catégorie est celle des gens qui réfléchissent avant d'agir. Manger c'est pour faire tourner la machine humain. Personne n'irait mettre du coca ou de la glace vanille dans le moteur de la voiture car car c'est + sympa "cool" chouette, que l'essence. On met l'essence car c'est ce qui est bon pour le moteur de la voiture et bien idem pour notre estomac, on est met ce qui est bon pour les organes et non pour le porte-feuilles ou ce qu'en pensera la voisine. Ensuite rien ne nous interdit de rendre beau et gouteux ce qui est bon pour le corps.

     

    13
    Marie
    Mercredi 25 Février 2015 à 20:19

    Bonjour,Merci de toutes ces infos, j'ai une question ; le régime Seignalet comporte beaucoup de conseils sur les viandes à manger. Je suis végé depuis presque 2 ans, le livre de Jacqueline Lagacé s'adresse t-il aussi aux végés ? J'aimerai l'acheter, j'ai déjà celui du Dr Seignalet, vieille édition, mais il n'y a pas tellement de changement, je suppose.Bravo pour le changement d'alimentation, je n'arrive pas encore à supprimer le fromage ni tout à fait le pain, j'en mange moins mais c'est difficile.Bonne continuation

    12
    Mercredi 25 Février 2015 à 19:44

    L'alim ou la 3ème méd, est un livre de ma biblio.

    Je classerais les gens en 2 catégories : ceux qui achètent leur nourriture leur nourriture comme leur vêtement = en suivant la mode. La mode est de ne plus cuisiner donc c'est plats tous faits et plats tous faits. Ils ne pensent même pas à leur plaisir, ils font et puis voilà, c'est comme ça on vit en l'an 2015. Ils mangent sans se poser de question, comme ils fument sans se poser de question. La mode est à la cigarette, ils fument des cigarettes. C'est écrit "grand danger", ils fument encore. La mode passe au tube... Je reviens.

    11
    chacha
    Mercredi 25 Février 2015 à 07:28
    Quel article !
    Très intéressant nous en avons parlé bien sûr . Nous avions commencé ....
    Avons renoncé ...mais pas complètement
    Bisous à vous deux
    10
    Mardi 24 Février 2015 à 21:18

    J'ai oublié de vous mettre la référence du texte biblique! C'est dans le livre de Daniel chap.1 versets12 à 16. Ancien Testament.

    Bise du soir!

    9
    Mardi 24 Février 2015 à 18:55

    Voilà un joli billet joli fourmi qui me réjouit bien! L'alimentation et le respect des rythmes biologiques dans notre vie quotidienne est essentielle dans notre santé! De plus la gestion intelligente des terres agricoles et du patrimoine naturel dans son ensemble est plus que primordial et urgent aujourd'hui! Saluons le courage de certains de nos jeunes agriculteurs qui s'engagent à fond dans l'agri bio et même il y a des anciens qui ont fait marche arrière et se sont convertis à l'agri bio aussi! voilà qui nous encourage et nous devons de les soutenir en achetant leurs produits bios! Chez nous, ça marche à plus en plus!

    Il vaut mieux dépenser pour bien manger en respectant la nature que de dépenser pour se soigner à coup de médics chimiques et tant qu'on peut s'en passer de ceux-là, c'est tant mieux!

    On ne s'imagine pas les pressions violentes exercées par les lobies et la FNSEA sur nos agriculteurs bio, les taxes qu'on leur met sur le dos... Il y a aussi les amaps ou paniers bio que l'on peut récupérer chaque semaine dans des points vente en s'y abonnant. Chez vous en midi-Pyrénées, c'est très bien développé!

    Ca vaut le coup de s'y mettre quand on voit combien on se sent mieux dans son corps mais aussi dans sa tête!

    Je vous signale ce beau livre de Jean-Marie Pelt, "Des légumes" aux éditions Fayard. Prof de biologie végétale et de pharmacognosie à l'UER de Metz, président de L'Institut européen d'écologie. ses derniers ouvrages aussi, "Le tour du monde d'un écologiste" et "au fond de mon jardin".

    Vous connaissez ma foi et je vous cite ce passage de la Bible que J-M Pelt cite également dans l'introduction de son livre:

    "Pendant une dizaine de jours seulement, nous ne mangerons que des légumes et ne boirons que de l'eau. Tu verras à nos mines si nous nous portons aussi bien que les jeunes gens nourris à la cour. Tu agiras d'après ce que tu auras observé."

    La proposition est acceptée. les dix jours passés, on constate que leur mine et leur santé sont plus resplendissantes que celles de tous les autres jeunes gens de la cour. Dès lors, le responsable leur supprime la nourriture et le vin de la table du roi pour ne plus leur donner que des légumes."

    Il y a aujourd'hui évidemment beaucoup d'ouvrages et d'études en cours sur ce passionnant sujet! Il en va quand même de la survie de notre planète et de notre humanité!

    Il est scandaleux de voir aujourd'hui encore la faim dans le monde sévir atrocement!!! Et cela par notre infâme gestion des biens naturels au profit du fric!!!

    J'en ai assez dis! faut pas me brancher sur ce sujet. car j'y suis intarissable! Hi hi hi!!!

    Gros bisous sous les giboulées de neige!

    8
    Mardi 24 Février 2015 à 09:41

    Bonjour,

    J'ai lu mais je vais relire ton article très intéressant. Nous même faisant très attention à notre alimentation. Là où nous sommes "les Alpes de Haute Provence" on privilégie les produits BIO. Il y a des petits marchés un peu partout (même dans mon village, il y a un marché bio tous les mardi de 15h30 à 19 H00) Nous n'y sommes pas encore allés faute de temps ...mais nous irons. Au Carrefour de Digne la moitié des aliments sont BIO. C'est une façon de vivre.

    Nous ne mangeons plus de viande (par conviction) J'aime trop les animaux pour les manger et les conditions d'élevage et d'abattage sont odieux. On peut très bien manger sans viande. Du moment que l'on compense par d'autres aliments. Nous ne mangeons aussi aucun plat préparé.

    Nous mangeons par contre du poisson mais du poisson sauvage pas celui d'élevage. Egalement des oeufs.

    Lorsque les gens viennent à la maison je préviens .... ils font comme ils veulent.

    7
    Mardi 24 Février 2015 à 08:47

    Bonjour La fourmi .

    Je suis passée tout à l'heure voir ton article , et je me suis dit je vais passer le relire (après mon petit dèj !) car c'est très interéssant , je l'ai fait passer à quelques amies .

    Je suis persuadée depuis longtemps déja  que notre santé se joue  dans notre assiette .

    Merci pour les liens que tu as donnés .

    Bonne journée à toi et bon courage avec tout ce petit monde autour de toi  !

    Merci pour tes mots déposés .

    Bizz

     

    6
    Mardi 24 Février 2015 à 08:25

    @ Isa miaou et Macha : vous ne vous connaissez pas, mais vous êtes mes "modèles". Merci d'avoir complété ce billet. J'avais oublié de dire que nos familles et nos amis sont tout à fait satisfaits de nos tables respectives, et rassurés de constater que nous mangeons "normalement". Oh, bien sûr, ceux qui viennent chez moi se font la raclette à laquelle ils étaient habitués, ainsi que quelques sandwiches au fromage. Pour le reste, aucune récrimination.

    @ capitaineecho : continue, tu verras.... Mais fais bien attention à TOUT éliminer. Le peu que tu laisserais entrer dans ton organisme effacerait tous tes efforts

    @ CathyRose : j'étais exactement comme toi. Je pensais que tout allait bien dans nos assiettes. Je ne jugeais pas les autres et ne me sentais ni concernée, ni capable. Je peux te dire que Macha rit bien de me voir "partie en croisade" ! je te remercie de ta gentillesse.

     

    5
    Mardi 24 Février 2015 à 06:30
    CathyRose

    Tant mieux si ton changement d'alimentation a eu des effets bénéfiques sur toi ! Nous nous mangeons le plus équilibré possible, quasiment aucun plat tout préparé ou alors juste en dépannage mais jamais je ne pourrai supprimer tout ce que toi tu as supprimé ! Je n'en suis pas capable, je n'en n'ai pas envie, mes hommes ne l'accepteraient pas et nous allons très bien malgré tout ! Mais bien sûr je respecte tout à fait tes choix, chacun fait ce qu'il pense bon pour lui !
    Très belle journée, bisous !
    Cathy

    4
    Mardi 24 Février 2015 à 01:22

    Coucou,je suis tes conseils et me suis faite un pain au sarrasin ce soir!Je continue ...merci de m'aider.

    Plein de zibous enrhubes

    3
    isa miaou
    Mardi 24 Février 2015 à 01:13
    Bien voilà !! Moi qui explique tant de fois et qui ne sait pas bien résumer MERCI pour cet article Je précise que je suis en rémission de colite collagène ,maladie génétique , plus d'allergie respiratoire qui dégénérer deux fois par an en bronchite sur infecter rémission de la fibromyalgique et qua sans douleurs articulaires ( quasi toutes mes articulations ont le cartilage bien atteint) 3 ans que je REVIs et ma TABLE a toujours bonne réputation :) Bisous et a bientôt
    2
    Macha
    Mardi 24 Février 2015 à 01:09

    Bel article, madame la Fourmi ! 

    "Que ton alimentation soit ta première médecine". Hippocrate / 5 siècles avant J.C.

    Moi, fibromyalgique, peut attester que c'est le cas depuis 7 / 8 ans.

    Dans les 6 mois qui ont suivi la suppression du gluten et des produits laitiers, diminution de mes douleurs de 70 à 80 %. Je sais que cette amélioration vient de ce que je mange, n'ayant aucun traitement anti-douleurs, anti-inflammatoire, etc.

    Dés le début, j'ai regardé tout ce que je pouvais manger et non ce que je devais supprimer, c'est plus exaltant pour le moral et met les papilles en action pour trouver toutes sortes de recettes. Des blogs et des blogs de propositions plus goûteuses les unes que les autres.

    Le plus facile et probant est d'essayer pendant un à deux mois et de constater votre état tant physique que psychique car cela a aussi des répercussions sur notre humeur.

    Voir tout ce qui se dit sur "L'intestin, notre deuxième cerveau". Passionnant et prometteur.

    Côté budget, je dépense mieux, je mange moins, donc cela ne coûte pas plus cher.

    Je recommande les ouvrages de Valérie Cupillard, fort bien présentés et instructifs, qui aident à diversifier son alimentation en toute sécurité.

     

     

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :