•  

    La neige fut tardive cet hiver. Mais, d'un seul coup, elle est arrivée en trop grosse quantité, il y a quelques semaines.

     

    L'Ours nous a fait des passages à travers le jardin :

    L'Aisne

     

     

    Et il a fait des balades en raquettes du côté de Gavarnie :

     

    L'Aisne

    Il n'est pas beau le cirque vu comme ça ?

     

    Et moi ? J'ai repris mes raquettes abandonnées depuis sept ans au moins. Oh, je ne suis pas allée bien loin, juste derrière chez moi en terrain bien connu. Rien que pour aller au restaurant !

    On devait faire cette soirée au clair de lune deux semaines plus tôt, mais la météo nous a obligés à faire ça en nouvelle lune et nous sommes redescendus à la lueur des frontales. Les copines ont très bien raconté notre soirée ici (clic). Elles disent que la dernière photo a été prise par Aude Lafont, mais ne précisent pas que, avec son frère Damien, ils ont repris et dynamisé l'entreprise familiale La Carde, qui existe depuis 1891. Ils ont une très jolie collection d’articles tissés ou tricotés en laine des moutons de chez nous.

     

    Nos oiseaux du jardin dévorent. Je me suis amusée à mesurer leur consommation.

     

    Petite vie d'hiver

     

    La louche normale en inox contient 12,5 cl. L'autre louche, en aluminium (souvenir de mon tonton Albert) contient 35 cl.

    C'est la grande louche qui est notre mesure pour ravitailler la mangeoire : 125grammes de graines de tournesol par jour. Autrement dit : un sac de 8kgs de graines dure à peu près deux mois.

     

    Petite vie d'hiver

     

     

    En ce moment, la neige se tasse, les arbustes réapparaissent, il doit y avoir plus d'aliments accessibles dans la nature, la proportions de nos visiteurs est différente : de plus en plus de bouvreuils et de pinsons des arbres, alors qu'au début nous n'avions presque que des mésanges.

    Les pinsons des arbres ne mangent qu'au sol. Ils ont l'habitude de "faire les poubelles" et de ramasser ce que les mésanges ont échappé. Depuis quelques jour, je pose une poignée de graines sur las dalles, et tout ce petit monde décortique ça en un clin d’œil.

     

    Le temps est doux chez nous aussi, on commence à retrouver le soleil, bien que nous soyons assez mal exposés. Sauf que le jardin est inaccessible, toujours enfoui sous une très épaisse couverture blanche. Ça s'est beaucoup tassé, mais Malicette a tout juste trouvé  la place de poser un fauteuil pour bouquiner :

     

    Petite vie d'hiver

     

    Ce climat convient à mon jardin d'hiver. les orchidées supportent le froid près du vitrage, ainsi que le soleil en été.

     

    Petite vie d'hiver

     

    Vous imaginez, j'ai même du jasmin en fleurs !

    Hier, j'ai vu une pâquerette. Mais ce matin elle est refermée, et vous ne la verrez pas, car je me dépêche de boucler cet article tant que j'ai un brin de concentration "journalistique".

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Allons, faisons une pause loin de la sinistrose, et pensons à Noël, à faire la fête sans se ruiner.

    Je viens de faire un tour de ce que je sais faire pour Noël et qui pourrait vous donner des idées. Il faut vous dire que je faisais du rangement et j'ai découvert ça, déjà découpé :

     

    Noël

    Il ne restait plus qu'à plier un peu, et fermer en utilisant les encoches. C'est vraiment tout simple.

     

    Noël

     

     

    Ces anges datent de très longtemps, et j'avais trouvé le modèle il y a une éternité dans 100 idées de Marie-Claire.

    Si vous avez, au fond d'un placard, quelques assiettes en carton que vous n'osez pas utiliser, car c'est jetable et pas écolo, voilà quoi en faire. Après Noël, on remet à plat, et ça peut resservir l'anée suivante.

    On peut les faire version mini, dans du papier style Canson, et les utiliser comme marque-place. Il faut juste tailler des disques et dessiner la tête et les bras.

     

    Noël

     

    Vous pouvez faire quelques sapins, pour votre maison, ou pour offrir, ils ont toujours du succès :

     

    Noël

     

    J'avais montré ici la marche à suivre.

     

     

    Si il vous reste quelques chutes de tissus de Noël, vous pouvez essayer les vide-poche de Josy :

     

    Noël

    Cette photo n'est pas de moi, mais de "la chataignepique".

     

     

    Si vous êtes attirés par les bricolages non textiles, vous pouvez essayer les sapins en bois. Eux aussi ont du succès, et ils sont très faciles à réaliser quand on sait utiliser une scie ou une perceuse :

     

    Sapins de Noël

    Pas d'explications à vous donner.

    Ils avaient bien supporté le voyage jusque dans les Landes, et ils y sont restés depuis tout ce temps-là.

     

    Il y aussi les petits père Noël marque-place, ou les mêmes en plus grand pour décorer la maison, comme ceux que nous avions fait dans notre atelier :

     

    Noël

     

     

     

    Vous pouvez aussi faire des décos (nappes ou autres) avec un peu de peinture et des feuilles de fougères en guise de pochoirs, ainsi que je le disais ici :

     

    Noël

     

    Pour celles qui cousent, il est facile de faire sacs ou petites trousses en utilisant de jolis tissus :

    Noël

    Là, c'est du coton tout simple, mais on peut utiliser velours, rubans, dentelles, et autres décos riches.

     

    il y a aussi les porte-monnaie qui peuvent être "enrichis" avec de belles matières. Les mêmes montures peuvent être utilisées pour faire des étuis à lunettes.

     

    Noël

     

     

    Ma famille a choisi le thème de cette année : "autour du monde". Nous réfléchissons tous à ce qui se mange dans les autres pays et que nous ne connaissons pas encore.

     

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    Dans mon dernier billet, je vous disais que les copines m'avaient offert quelques myrtilles, presque 4 kg en fait.

    Eh bien, l'année prochaine je pense que je pourrai enfin remonter faire moi-même ma récolte : l'opération de mon deuxième genou est programmée pour le 17 novembre. Quelques mois de rééducation, et hop ! à moi les grands espaces !

     

    En attendant novembre, j'ai un emploi du temps très chargé. Je n'y connaissais pas grand chose en "travaux préparatoires" à une intervention chirurgicale. Mais maintenant entre les précautions médicales et les obligations médico-légales, que d'examens et de papiers à remplir, en respectant un calendrier très précis.

    Quand on vit aussi loin de la civilisation que moi, on a l'impression de passer son temps sur les routes. Dire que, dans mon entourage, tout le monde me conseillait de me faire opérer à Bordeaux ou Toulouse, c'est pas les conseilleurs qui font les kilomètres !

     

    L'année prochaine....

     

     

    Il paraît que le genou droit est "nickel", mais le gauche est tout usé : on va lui faire subir le même sort qu'à l'autre.

     

     

     

     

     

    L'année prochaine donc, je pourrai moi-même profiter de la montagne au lieu d'y aller par procuration grâce aux photos de l'Ours.

    Il y a quelques jours, il a vu des troupeaux paisibles qui donnent envie d'être animaux plutôt qu’humains :

     

    L'année prochaine....

    Quelques vaches vues d'en haut

     

     

    L'année prochaine....

     Ruminer en paix, quel bonheur !

     

    L'année prochaine....

    Chevaux au bord d'un lac, avec le reflet des montagnes.

     

    L'année prochaine....

     

    Qui est le plus heureux ? Celui qui essaie de prolonger sa nuit, ou celui qui joue à secouer la tente ? Car le dormeur n'était pas content et le cheval insistait, amusant beaucoup les randonneurs qui passaient.

     

    Ces derniers jours, j'ai fait de la couture (pas encore finie), puis mes filles sont arrivées avec les Pitchounettes de Titi chéri : comme je fonctionne au ralenti, je suis dé-bor-dée. Je pars samedi pour un mariage en Charente, je pousse jusqu'à Limoges voir ma famille, et ensuite je reprends ma petite vie tranquille entre mon jardin et mes séances de kiné.

    Je vous retrouve bientôt et vous souhaite une bonne fin de mois.

     

     

    Pin It

    16 commentaires
  •  

    Il y a quelques semaines, un copain a eu sa messagerie piratée. Certains de ses contacts (pas nous) ont reçu un message de détresse : il était prétendument dans des ennuis assez loin d'ici, et il avait d'urgence besoin d'un dépannage financier.

    On espère que personne n'a mordu à l'hameçon, mais J-L a perdu tout son carnet d'adresses et doit se servir d'une autre messagerie et c'est très ennuyeux quand on a une vie active.

     

    Avant-hier, je reçois un message assez curieux d'une amie :

    RE : Soucis 

    Bonjour

    Comment vas-tu ? Moi pas du tout. 

    Ce texte laconique n'est pas du tout du genre de sa supposée expéditrice. Toutes les personnes ayant reçu ce message se sont jetées sur leur téléphone pour l'alerter. Fait étrange, quelques jours avant, elle s'était aperçue qu'elle avait un carnet d'adresses VIDE. Elle aussi a perdu ses contacts (heureusement qu'elle sauvegardait parfois !)

    En regardant bien l'adresse de son faux message, elle a vu une différence subtile : un tiret et un point avaient été échangés, ni vu, ni connu pour les destinataires.

     

    Alors, méfiance, méfiance...

     

    Et pour finir, une arnaque dont l'Ours et moi sommes victimes.

    Hier, réception du relevé mensuel de notre banque. D'habitude, je regarde le solde au début de la période, le solde final, et je jette un œil sur les lignes. Si une somme un peu grosse ou anormale m'interpelle, je vérifie. Tout est OK.

    Hier donc, je fais comme chaque mois, et je m'étonne d'un prélèvement de 15€ par clbavant. Je me demande qui est ce Cl Bavant. On regarde mieux, et on lit :

    Carte clbavant.fr 05 56 55 4768  03/08

    Je tape clbavant.fr dans mon moteur de recherche et je tombe sur des pages de plaintes : il s'agit du "Club des avantages" auquel nous aurions souscrit de notre plein gré en faisant un achat sur Internet (Darty probablement), et nous sommes engagés à un prélèvement de 15€ par mois depuis un an. Ma réaction fut immédiate : courrier électronique, demande du remboursement de 195€ (15€ X 13 mois) avec menace de saisie de la justice.

    "Ils " disent que tout est légal, mais les usagers remboursés s'étonnent d'être si facilement remboursés. Je vous raconte bientôt la suite. En attendant, méfiez-vous quand vous achetez : lisez bien les fenêtres qui semblent s'ouvrir intempestivement, ne cliquez pas trop vite pour les fermer...

    Ce même genre de souci nous était arrivé avec C Discount, et nous l'avions réglé très vite.

    Et surveillez de très près vos relevés bancaires ! Eh oui, 15€ sur deux pages, on n'y prête pas toujours attention...

    Ma montagne a retrouvé le ciel bleu et le soleil; mais 7° dehors et 16 dedans après des jours et des jours de nuages et de brouillard.

     

    Piratages et arnaques

     

    Piratages et arnaques

     

    Bon weekend à tous

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Il m'a fallu un bon moment pour rédiger mes explications.

    Mes trois trucmachinchoses vous ont plus ou moins inspiré(e)s.

     

    Le premier, qui a été vite identifié par cchouette, est le bouéradour dont je ne garantis pas l'orthographe réelle (ni la prononciation qui varie d'un coin à l'autre). On peut lire boueradou, boueiradour, débouéradour, etc... chacun fait comme il l'entend.

     

    Bouretade, boueiradour et Cie

     

    C'est un outil limousin pour enlever la deuxième peau, la fine, des châtaignes. Pour cela, il faut ôter au couteau la grosse peau, et plonger les châtaignes dans l'eau bouillante d'un "toupi" (qui s'écrirait topin) en fonte. Et on "bouère", et "hardi que te déboueïre", c'est à dire qu'on remue à l'aide des deux manches, les parties crantées frottant les peaux à enlever.

    (en Limousin on bouère les cartes, on bouère une préparation culinaire, et on trie ce qui est tout bouéré)

     

    Bouretade, boueiradour et Cie

     

     

    Au bout du compte, les châtaignes sont blanchies, c'est à dire mises à nu, mais encore crues. Ensuite, il y a une façon très particulière de les cuisiner, mais je vous raconterai une autre fois.

     

     

     

    Le bouéradour que je vous ai montré est dans la famille de ma mère depuis plusieurs générations. Il a tellement servi que quelqu'un a changé l'axe de place, car il y avait trop de jeu. Une grand-tante qui le tenait de mes arrière grands-parents a tenu à ce que soit moi qui le récupère. Je regrette juste de ne pas avoir le vrai "toupi" qui allait avec.

     

     

    Objet N° 2

     

    Bouéradour, borretader, et molinillo

     

    Il s'agit d'une sorte de spatule très simple.

    Le bourétadé (on le prononce ainsi) est l'instrument indispensable pour remuer le pastet  (dire pastéttt) dans la couquelle, c'est à dire la marmite. Ici, il n'est pas une fête sans pastet. Les traditions ont la vie dure, et c'est très bien ainsi.

    Le pastet est une sorte de bouillie à base de farine de sarrasin et de lait. C'est tout un art que de le remuer au bon moment, et comme il faut.

    Ayant des doutes très forts, j'ai demandé à ma prof d'occitan, plus précisément de gascon des Hautes-Pyrénées, l'orthographe exacte de ces deux mots. Voilà un extrait de sa réponse, où je les ai soulignés.

     Adiu. Quin vas? Que vòs hèr pastet o qué? Bon qu'as de préner ua coquèla. E ara fin eth borretader... Bon dia e profita d'aqueth beròi só. Potons

    Mon borretader m'a été donné par Voisine qui savait que j'aimais beaucoup les "vieilleries". En même temps, j'ai eu les cuillères en bois, pour le pastet et pour la crème.

    Bouéradour, borretader, et molinillo

    Lors d'un vide-grenier, une association avait fait le traditionnel pastet, et vendait des borretaders neufs. Je n'avais pas pu résister. Voilà pourquoi j'ai presque une collection.

    Il ne me manque que la vraie couquelle des Pyrénées.

     

     

    Objet N° 3

     

    Quant au molinillo, le "petit moulin", il ne vient pas de nos terroirs de France, mais du Mexique. J'ai trouvé ça tellement joli que j'en ai ramené deux de Oaxaca, la ville du chocolat.

     

     

    Bouretade, boueiradour et Cie

    Les molinillos servent à faire mousser le chocolat, qui est au lait ou à l'eau, mais toujours épicé (cannelle, vanille essentiellement), dans un récipient assez haut, voire dans un vulgaire seau comme on l'a vu sur le marché. Le vendeur s'applique à bien remuer entre deux verres servis.  Vous verrez ici comment il est utilisé.

    Bouretade, boueiradour et Cie

     Ils sont faits d'une seule pièce, et les anneaux découpés sont mobiles autour de l'axe.

    Bouéradour, borretader, et molinillo

    Certaines étant parties sur l'idée d'une cuillère à miel, je vous montre la différence : la cuillère à miel est beaucoup plus petite et ses anneaux ne sont pas mobiles.

     

    Voili, voilou, c'est tout pour aujourd'hui.

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique