•  

    Depuis quinze jours notre jardin est sous la neige qui se tasse peu à peu.

    Chat va, chat vient

     

     

     

    L'Ours attaque vaillamment l'allée avec sa pelle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chat va, chat vient

     

    Juste avant, j’avais photographié des traces étranges :

     

     

    Chat va, chat vient

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis, de l'étage j'ai jeté un œil (ou plutôt un objectif ) :

     

    Chat va, chat vient

     

    Vous ne trouvez pas qu'il est courageux le minou qui a pris son chemin habituel malgré cet obstacle de taille ?

    Je me demande comment il fait dans la neige fraîche, car c'est vraiment impraticable.

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

     

     

     Le 17 janvier, nous avions quitté la maison ensevelie sous la neige, et le village tout perturbé car les employés communaux n'avaient pas pu nettoyer en 24 heures ce qui encombrait rues et trottoirs.

     

    Ci-contre, notre ruelle, et en bas notre voiture arrêtée en plein milieu du passage, car il n'y avait pas de place ailleurs. Le chasse-neige avait tout juste réussi à creuser une sorte de tranchée assez étroite.

     

     

     

     

     

    La ruelle vue d'en bas. Il faut connaître les lieux pour y voir quelque chose dans tout ce blanc. Là aussi, juste un sillon fait par la fraise à neige.

     

    Le petit truc jaune que l'on devine à peine, c'est la grande poubelle du recyclage. Celle des vrais déchets n'avait pas réapparu, alors nous sommes partis avec notre sac à ordures jusqu'à un village de la vallée.

     

    Je me réjouissais d'aller passer quelques jours dans les Landes, mais...

     

     

    Des travaux attendaient l'Ours. Il fallait ouvrir ce mur pour y installer une porte-fenêtre. Obligation de neutraliser l'installation de chauffage, car les tuyaux passaient pile devant le mur à casser.

     

    Les hommes travaillaient, et je grelottais.

     

    Là-bas, le climat est en général plutôt clément, sauf qu'il a gelé tous les jours. Il faisait -7° le matin, si ce n'était pas -8.

     

    La maison avait un grand trou béant le jour, fermé la nuit par une plaque d'agglo.

     

     

     

     

    Seul un plastique transparent m'isolait du dehors.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mes bricoleurs travaillaient bien : ils ont porté les gravats à la déchetterie, et ont ramené du bois pour la cheminée.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et moi ? Je grattais les vitres de la voiture pour pouvoir sortir. Je n'en pouvais plus de me geler dans la maison, car elle n'est pas encore bien équipée pour chauffer.

     

     

     L'Ours ayant accompli sa mission, nous sommes rentrés plus tôt que prévu, j'avais vraiment trop froid.

     

    Et nous avons retrouvé notre neige, un peu tassée mais bien installée pour durer.

     

     

     

     

     

    La pyramide du premier plan recouvre (ou protège ? ou écrase ?) mon aucuba, le malheureux qui cherche encore un lieu plus adapté.

     

    L'Ours a dégagé le chemin entre la maison et le portail des voitures, mais nous ne pouvons pas encore faire le tour de la maison.

     

    Il fait doux en ce moment et ça tombe des toits.

     

     

    Dans ma véranda, j'ai des plantes. En début d'hiver, c'est plein de couleurs :

     

     

    Il y a aussi des félicias, géraniums, sauge ananas, gauras, etc...

     

    Mais, par manque de luminosité et de chaleur, surtout quand le plafond de la véranda est recouvert d'une grosse épaisseur de neige, mon jardin d'hiver perd de son éclat en décembre et janvier.

     

     

    Enfin, le soleil finit par faire sa réapparition quelques minutes.

     

    Hier, après deux semaines sous la neige, son premier rayon de l'année est venu frapper ce kalanchoé :

     

     

     

     

    J'ai aussi ce bégonia, bien remis de son été au jardin et de la "coupe au bol" que je lui avais fait subir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parmi mes plantes peu adaptées à mon climat, il y a aussi ce vaillant jasmin.

    Il s'est mis à fleurir en milieu d'hiver, mais quel est intérêt d'avoir quelques étoiles blanches dans tout ce blanc ?  Peu de fleurs à la fois, ça suffit à cause du parfum très fort qu'elles dégagent.

    Je vous souhaite une bonne semaine.

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    Il y a très très longtemps, je fus secouriste à la Croix Rouge. Mon moniteur tenait à ce que ses équipiers fassent de jolis nœuds en toutes circonstances, en particulier quand nous nouions (c'est trop drôle comme phrase !) des foulards pour mettre des bras en écharpe.

    Je me suis aperçue que peu nombreuses étaient les personnes capables de réussir cet exercice.

    Suivant que vous voulez obtenir des rosettes comme à gauche, ou comme à droite, ce n'est pas tout à fait le même geste :

     

    Jolie rosette

     

    Il y a un truc. Ce n'est pas le fait du hasard. J'ai embauché l'Ours, mais je le soupçonne d'avoir mis de la mauvaise volonté, car je ne suis pas satisfaite de ses photos. Mais seule, c'est vraiment impossible.

    En orange à gauche, je vous montre comment nouer les chaussures de gauche, en bleu à droite celles de droite.

     

    Jolie rosette

     

    On commence tout simplement

     

     

    Jolie rosetteJolie rosette

     

     

     

     

     

    On fait une boucle avec le brin     On fait une boucle avec le brin de dessous et on la passe par      de dessous, et on ne croise dessus le premier nœud.             pas. Elle reste du même côté.                                                             

     

    Jolie rosette

    Jolie rosette

     

     

     

     

     

    On prend le côté non encore           On prend le côté non encore bouclé, et on le passe au               bouclé, et on le passe au dessus de l'ensemble déjà              dessus de l'ensemble déjà obtenu.                                         obtenu.

     

     

    Jolie rosetteJolie rosette

     

     

     

     

     

    On termine de la même façon le orange ou le bleu

    L'Ours grognon m'a dit que je faisais ça pour rien, car il sait lacer ses chaussures comme il faut. Pourtant, j'ai souvent rencontré des couseuses-bricoleuses qui n'obtenaient pas ce qu'elles voulaient.

     

    Jolie rosette

     

    Selon que l'on fait des couettes, des lacets, un lien autour d'une encolure, ou ses lacets, c'est important d'avoir une jolie rosette dans le bon sens !

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Il y a deux jours, je vous parlais des papeteries qui exploitent la forêt de pins maritimes. Il faut dire qu'elle couvre un million d'hectares, car elle s'étend sur plus de 250 km de côte, de l'embouchure de la Gironde jusqu'au Pays basque. Cette forêt est partiellement artificielle, mais il reste des traces de l'ancien paysage. Des zones humides ont subsisté.

    Je vous fais une très brève présentation de nos côtes, imaginez ça sur des kilomètre et des kilomètres :

     

    La forêt océane

     

    On est sur la dune, et on domine la plage.

     

    La forêt océane

     

    De l'autre côté de la dune, on domine la forêt, à perte de vue, que ce soit à droite, à gauche ou en face.

    De loin en loin, sur la côte, il y a une station balnéaire.

    De loin en loin, dans les terres, il y a un village.

    Je répète : on trouve presque le même paysage sur toute la longueur des départements de la Gironde et des Landes.

     

    L'Ours et moi avons le souvenir de l'exploitation de la résine, qui a été totalement abandonnée. C'était le temps où on avait beaucoup de parquets cirés, et chaque maison avait sa bouteille de térébenthine. Maintenant, il faut demander à l'office de tourisme où trouver encore quelques pins gemmés.

     

    J'ai bravé le froid pour pouvoir vous montrer le peu que j'ai trouvé

    La forêt océane

     

    Vous voyez cette glace dans un endroit habituellement tempéré ? C'était samedi 21, alors qu'il faisait beaucoup moins froid dans ma montagne, malgré la neige.

     

     

    La forêt océane

     

    Ce qui faisait partie de la vie ordinaire il y a encore 50 ans est devenu maintenant pièce de musée.

     

     

    La forêt océane

     

    Le gemmage consiste en une longue entaille verticale, peu profonde, par laquelle la résine s'écoulait dans un pot fixé au tronc de l'arbre.

    Cet arbre a les traces des gemmages des années passées.

    Les lamelles retirées de l'arbre sont nommées gemmelles dans les landes, galips en Gironde, et on les appelait tout simplement allume-feu chez moi, vous devinez pourquoi. Chez Titi il y a, près de la cheminée, un panier de pignes, à défaut de galips.

     

     

    La forêt océaneIl manque là le petit pot en terre, (car ce n'est pas la saison),  qui était calé entre la lamelle de métal et la pointe.

    On voyait ça partout dans la forêt.

    Vers la fin, on a vu l'apparition d'affreuses poches (oui, on dit poche en Gascogne alors que beaucoup d'entre vous disent sacs) agrafées aux arbres. Il faut dire que les pots étaient souvent volés car tout le monde aimait leur jolie forme.

     

     

     

     

    La forêt océane

     

    Le fût qui était utilisé pour transporter la résine.

     

    La forêt océane

     

    L'abri du résinier recouvert de grépins. Les grépins, ce sont les aiguilles du pin, que vous voyez mal car je n'ai pas eu l'idée de prendre l'autre côté, où il n'y avait pas cette grosse ombre.

     

    Regardez ici l'article de quelqu'un qui parle bien de ses souvenirs.

     

    J'ai également trouvé un bel article bien documenté sur la forêt sur wiki.

     

    Quand je travaillais en Gironde, il y a plus de 25 ans, j'ai rencontré un collecteur de cônes de pin (en clair, pour moi, c'était un ramasseur de pignes). Cet homme était travailleur indépendant, mais il devait respecter les consignes de l'ONF (ou de l'INRA ?): ramasser dans les forêts de beaux arbres bien droits (alors que certains arbres tordus faisaient de plus belles graines) et attendre le feu vert (alors que c'était parfois trop tard et que les graines étaient sortie s des pignes).  Les semences étaient utilisées en France, mais la pigne elle-même était vendue en Italie (ou en Allemagne) pour faire des garnitures de pierres tombales.

    Au vu de cette pancarte, il semblerait que l'INRA a pris les choses en mains. La forêt continuera à vivre malgré les dégâts causés par certaines tempêtes.

    La forêt océane

     

    Je vous avais déjà montré ici un autre aspect de cette forêt. Si elle semble monotone vue d'en haut, elle est très riche et je vous en reparlerai de temps en temps.

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Drôle de dune

    Quelle est donc cette drôle de montagne ? Une dune de sable comme on en trouve tout le long de la côte en Gironde et dans les Landes ? Mais elle est en ville...

    Et pourquoi ce gros engin de chantier travaille-t-il dessus ?

    Drôle de dune

     

     

    Drôle de dune

     

    Ci-dessus à gauche, et ci-dessous au milieu, l'espèce de rampe de lancement est l'arrivée du bois déchiqueté sur le tas. L'engin jaune façonne la "dune".

    Drôle de dune

    Ce secteur géographique est plat, et je toujours surprise par ce qui est en face de moi en arrivant à ce carrefour.

     

    Drôle de dune

    En regardant sur le côté, on comprend mieux.

     

    Drôle de dune

    C'est une très belle usine de pâte à papier, et cette dune est un énorme tas de copeaux ou de sciure (j'ai omis de regarder de plus près).

     

    Drôle de dune

    La nuit aussi on la voit, et on l'entend.

    Elle est installée là grâce à la proximité de l’immense forêt de pins maritimes. Il manque une chose dans les ordis : l'odeur. Là-bas, elle est épouvantable, et je m'étonne que des gens puissent habiter sous le vent de ces effluves.

    Cette usine se visite, un jour j'irai et je vous raconterai.

     

    Pin It

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires