• La forêt océane

     

    Il y a deux jours, je vous parlais des papeteries qui exploitent la forêt de pins maritimes. Il faut dire qu'elle couvre un million d'hectares, car elle s'étend sur plus de 250 km de côte, de l'embouchure de la Gironde jusqu'au Pays basque. Cette forêt est partiellement artificielle, mais il reste des traces de l'ancien paysage. Des zones humides ont subsisté.

    Je vous fais une très brève présentation de nos côtes, imaginez ça sur des kilomètre et des kilomètres :

     

    La forêt océane

     

    On est sur la dune, et on domine la plage.

     

    La forêt océane

     

    De l'autre côté de la dune, on domine la forêt, à perte de vue, que ce soit à droite, à gauche ou en face.

    De loin en loin, sur la côte, il y a une station balnéaire.

    De loin en loin, dans les terres, il y a un village.

    Je répète : on trouve presque le même paysage sur toute la longueur des départements de la Gironde et des Landes.

     

    L'Ours et moi avons le souvenir de l'exploitation de la résine, qui a été totalement abandonnée. C'était le temps où on avait beaucoup de parquets cirés, et chaque maison avait sa bouteille de térébenthine. Maintenant, il faut demander à l'office de tourisme où trouver encore quelques pins gemmés.

     

    J'ai bravé le froid pour pouvoir vous montrer le peu que j'ai trouvé

    La forêt océane

     

    Vous voyez cette glace dans un endroit habituellement tempéré ? C'était samedi 21, alors qu'il faisait beaucoup moins froid dans ma montagne, malgré la neige.

     

     

    La forêt océane

     

    Ce qui faisait partie de la vie ordinaire il y a encore 50 ans est devenu maintenant pièce de musée.

     

     

    La forêt océane

     

    Le gemmage consiste en une longue entaille verticale, peu profonde, par laquelle la résine s'écoulait dans un pot fixé au tronc de l'arbre.

    Cet arbre a les traces des gemmages des années passées.

    Les lamelles retirées de l'arbre sont nommées gemmelles dans les landes, galips en Gironde, et on les appelait tout simplement allume-feu chez moi, vous devinez pourquoi. Chez Titi il y a, près de la cheminée, un panier de pignes, à défaut de galips.

     

     

    La forêt océaneIl manque là le petit pot en terre, (car ce n'est pas la saison),  qui était calé entre la lamelle de métal et la pointe.

    On voyait ça partout dans la forêt.

    Vers la fin, on a vu l'apparition d'affreuses poches (oui, on dit poche en Gascogne alors que beaucoup d'entre vous disent sacs) agrafées aux arbres. Il faut dire que les pots étaient souvent volés car tout le monde aimait leur jolie forme.

     

     

     

     

    La forêt océane

     

    Le fût qui était utilisé pour transporter la résine.

     

    La forêt océane

     

    L'abri du résinier recouvert de grépins. Les grépins, ce sont les aiguilles du pin, que vous voyez mal car je n'ai pas eu l'idée de prendre l'autre côté, où il n'y avait pas cette grosse ombre.

     

    Regardez ici l'article de quelqu'un qui parle bien de ses souvenirs.

     

    J'ai également trouvé un bel article bien documenté sur la forêt sur wiki.

     

    Quand je travaillais en Gironde, il y a plus de 25 ans, j'ai rencontré un collecteur de cônes de pin (en clair, pour moi, c'était un ramasseur de pignes). Cet homme était travailleur indépendant, mais il devait respecter les consignes de l'ONF (ou de l'INRA ?): ramasser dans les forêts de beaux arbres bien droits (alors que certains arbres tordus faisaient de plus belles graines) et attendre le feu vert (alors que c'était parfois trop tard et que les graines étaient sortie s des pignes).  Les semences étaient utilisées en France, mais la pigne elle-même était vendue en Italie (ou en Allemagne) pour faire des garnitures de pierres tombales.

    Au vu de cette pancarte, il semblerait que l'INRA a pris les choses en mains. La forêt continuera à vivre malgré les dégâts causés par certaines tempêtes.

    La forêt océane

     

    Je vous avais déjà montré ici un autre aspect de cette forêt. Si elle semble monotone vue d'en haut, elle est très riche et je vous en reparlerai de temps en temps.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 26 Janvier à 10:53

    Merci pour la balade et pour cette intéressante présentation de la forêt landaise !

    3
    Jeudi 26 Janvier à 09:16
    Couleur-Parenthèse

    C'est très beau! Un espace à protéger absolument! Jolie journée Jolie fourmi! Bise de neige! -10) ce matin chez nous! glasses!

    2
    Jeudi 26 Janvier à 06:58

    Merci pour ces explications très détaillées, on apprend plein de choses... 

    Bises, belle journée.

    1
    Jeudi 26 Janvier à 05:29
    CathyRose

    C'est peut-être pour cette raison que cette région ne m'attire pas plus que ça, ça paraît monotone ... les forêts de pins d'un côté, et la mer de l'autre ... déjà que je ne vais jamais en vacances à la mer ...! Par contre les démonstrations de gemmage ça m'intéresserait, j'aime bien nos savoir-faire !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :