•  

    Après des jours et des jours de pluie ininterrompue, qui nous sapait le moral, nous avons enfin un peu retrouvé le soleil.

     

    Enfin du soleil !

     

     

    L'Ours a réussi à tondre le jardin, mais la tondeuse n'est pas adaptée à l'herbe mouillée.

     

    Ça bourre, ça fait des pâtés, mais le jardin est quand même devenu plus présentable

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enfin du soleil !

     

    Les lupins sont stimulés par ce presque beau temps.

     

    Enfin du soleil !

     

     

    Enfin du soleil !Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre torrent, le Bastan, celui qui a fait tant de dégâts en 2013 (18 et 19 juin).

    À gauche, mercredi dernier pendant qu'il charriait des quantités de terre et de cailloux. À droite, ce matin : il est toujours gros comme un torrent de montagne au printemps à la fonte des neiges, mais l'eau est redevenue claire.

     

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il y a deux jours, l'extase : du ciel BLEU !

    Si beau, si bleu, que la traînée d'un avion m'a fait penser aux cartons où étaient enroulées les dentelles que je vendais dans ma mercerie.

     

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes allés jeter un œil au barrage des Gloriettes il est plein plein.

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais nous allons attendre pour aller voir les fleurs; c'est encore trop tôt à cause de l'altitude.

     

     

    Aujourd'hui, ma fleur adorée a pointé son nez :

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2h1/2 séparent ces deux photos.

     

     

    Enfin du soleil !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En général je n'aime pas le noir, mais je trouve cet iris vraiment extraordinaire.

     

    Pour finir, un petit mot sur moi : mes genoux vont très bien, je peux marcher sur les sentiers, je sens que je redeviens normale. Tant mieux, car je commençais à m'inquiéter.

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

     

    100 000 visiteurs sont venus faire un tour chez la fourmi.

    En juillet 2013, j'ai commencé sans savoir où j'allais, juste parce que j'avais envie d'écrire et de sortir un peu de mon cadre ordinaire. Eh bien, je trouve ça extraordinaire.

    J'adore, je vous adore.

    Que du bonheur. En plus ça arrive au mois de juin, le plus beau dans mon jardin. Vingt fois par jour, quel que soit le temps, je vais regarder

     - si mes lilas ont encore de jolis bouquets :

     

    100 000 !

             Superbe lilas blanc double, mais que d'herbe !

     

    - si mes lupins sont aussi beaux que les autres années :

     

    100 000 !

    En tous cas, las limaces adorent les cueillir

     

    - si mes pavots ont les couleurs que je préfère :

     

    100 000 !

                           On saura plus tard, quand ça fleurira enfin

     

    - si tous mes iris sont bien là :

     

    100 000 !

                            Pour ceux-là, c'est bon

     

    - si mes géraniums Magnificum se sont refait une santé après leur replantation de 2016 :

     

    100 000 !

       Ils commencent tout juste à fleurir

     

    - si l'herbe est moins haute que les plantes :

     

    100 000 !

     

     

    Pour tout vous dire, le temps est tellement pourri cette année que mon jardin (ou du moins mon massif de lupins, pavots et géranium magnificum) est plus vert que multicolore :

     

     

    100 000 !

               10 juin 2018

     

    Voilà mon jardin, en cette fin de printemps (c'est le calendrier qui le dit). La réalité, c'est que l'herbe est géante et les plantes à fleurs trop timides pour affronter ce froid et cette pluie qui ne nous quittent pas. Voilà ma vie de juin. Au lieu de désherber, déplacer,etc... je rêvasse. Et je n'arrive toujours pas à me concentrer sur mon ordinateur.

    Mon jardin est comme moi : il prend son temps. On finira bien par rattraper le temps perdu.

    Pourtant, j'en ai des choses à vous raconter, et j'en ai encore plus à lire...

    Merci à vous tous qui m'apportez tant de petits bonheurs.

     

    100 000 !

                                              16 juin 2011

     

     

    Pin It

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires