•  

    J'aime les subtilités de notre langue même si, parfois, je me laisse aller à faire quelques fautes.

    En vous montrant le funiculaire du Pic du Jer, j'ai expliqué ce qu'est l'évitement.

    Mais l'évitage ? Aucune chance de voir ça dans mes Pyrénées. J'ai appris ce mot quand je vivais au bord de la Garonne, et que j'y voyais de grands bateaux faire demi-tour dans un espace limité. cette manœuvre se nomme l'évitage.

    Par contre, dans ma montagne, il est difficile d'éviter de rencontrer des horreurs :

     

    Evitage et évitement

     

    On dirait des ressorts de pinces à linge, mais il s'agit des "canapés" des télésièges qui attendent qu'on les remette en place.

     

    Evitage et évitement

     

    Là-bas, au soleil, c'est la station de La Mongie, un des plus beaux ratages au point de vue architectural. On ne voit rien sur ma photo, mais ce n'est pas grave, inutile de s'attarder sur les "mochetés".

     

    Evitage et évitement

    Près du col du Tourmalet, on remarque toujours ça au bord de la route. J'en parlais déjà en octobre 2014, et cela ne s'est pas arrangé : on dirait toujours qu'ils ont agrafé de la toile de jute sur la montagne. Trois ans après, même vision : l'herbe et les fleurettes ne repoussent pas. C'est tout simplement laid.

     

    Evitage et évitement

     

    Comme si les dégâts provoqués par les travaux ne suffisaient pas, il faut que les agriculteurs s'expriment...

     

     

    Evitage et évitement

     

    Je ne vous demande pas cékoissa : on dirait des jardins en terrasses, mais la réalité est moins sympathique. Il s'agit de  sortes de rigoles pour éviter les glissements, suite aux travaux de terrassement pour aménager une piste de ski entre le col du Tourmalet et Super-Barèges.

    Voilà tout ce que j'ai vu en quelques centaines de mètres (voire en une seule centaine) : pas moyen d'éviter ça.

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    Les températures rafraîchissent un peu trop vite à mon goût. Mon village et mon jardin n'ont pas souffert de canicule, ni de sécheresse, alors l'été, on pourrait bien le supporter encore longtemps comme ça.

     

    Fin d'été ?

     

    Les anémones du Japon sont pourtant annonciatrices de l’automne.

     

    Fin d'été ?

     

    Les asters (d'été, car ceux d'automne n'auraient pas le temps de fleurir à cause de mon climat) sont beaux en ce moment.

     

    Fin d'été ?

     

    Le rosier Ballerina ne cesse de fleurir depuis des mois.

     

    Fin d'été ?Fin d'été ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un nouveau lupin a fait son apparition, ainsi qu'une plante inconnue de moi.

     

     

    Fin d'été ?

     

    Les insectes de toutes sortes s'en donnent à cœur-joie.

     

    Mais voilà, le danger guette. Aujourd'hui, temps pourri comme la météo l'avait annoncé.

    Et, entre deux nuages, j'ai eu le temps de deviner ça :

     

    Fin d'été ?

     

    Fin d'été ?

     

    Ce n'est presque rien, nous avons en général de très belles arrière-saisons, mais ça nous rappelle qu'il faut rentrer le bois et préparer l'hibernation de certaines plantes.

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    La montagne où je vis est parsemée d'ouvrages ( barrages, conduites forcées, téléphériques, etc...) construits pour les travaux visant à faire descendre l'eau vers des centrales hydroélectriques.

    La centrale la plus connue, car la plus ancienne et la plus importante, est celle de Pragnères achevée en 1954. Si vous allez du côté de Gavarnie, vous ne pourrez pas la louper car elle est au bord de la route.

    Je pense à ça aujourd'hui, car nous y sommes passés hier.

     

     

    La cueillette de l'eau

     

    La cueillette de l'eau

     

    La cueillette de l'eau

    Ci-dessus, vous devinez une conduite d'eau, des câbles de téléphérique, et des câbles électriques.

    Parfois, en se baladant, on est choqué de voir ces câbles en pleine montagne. On devrait au contraire se réjouir de constater qu'on sait faire de l'électricité "propre".

     

    La centrale peut se visiter et c'est fort intéressant. EDF vous explique ici comment fonctionne le système. Vous apprendrez qu'il faut remonter l'eau, grâce à des stations de pompage, pour pouvoir mieux la faire descendre. EDF parle surtout du lac de Cap-de-Long, mais il est à deux cols (Tourmalet et Aspin) de chez moi, du côté de Saint-Lary, et je ne suis pas allée là-bas depuis des années.

     

    L'eau qui alimente cette centrale provient, en partie, du barrage des Gloriettes dont je vous parle si souvent (tapez "Gloriettes" dans la case "rechercher" de la colonne de gauche, et vous verrez...). Regardez ici les résultats d'un travail réalisé par l'école de Luz-Saint-Sauveur il y a des explications et plein de photos de 1947 à 1954.

    Il y a 3 ou 4 jours, l'Ours est parti en balade, par les hauteurs, au dessus de Pragnères :

     

    La cueillette de l'eau

    Impressionnant comme vue ! L'Ours a pris sa photo depuis la gare d'arrivée du téléphérique de chantier. Il paraît qu'il y a 1200 mètres de dénivelé.

    La photo suivante, c'est l'autre côté du bâtiment qui est dénommé "l'Ancrage". La petite tour à droite est une "cheminée d'équilibre" qui a une fonction en lien avec Cap-de-Long (je l'ai lu quelque part, mais je me suis empressée d'oublier laquelle).

     

    La cueillette de l'eau

     

     

     

    La cueillette de l'eau

    Et ça, Machu-Pichu ? Non, les restes d'une installation pour les wagonnets qui évacuaient les pierres sorties lors du percement du tunnel. Notre montagne est truffée de tunnels et de galeries.

     

     

    La cueillette de l'eau

     

    Il n'y avait pas d'autres randonneurs sur le chemin, mais les marcheurs étaient surveillés. Le voyez vous, l'hôte de ces lieux, caché dans les herbes recouvertes de gouttelettes ?

    La cueillette de l'eau

     

     

     

    La cueillette de l'eau

     

    Il y avait un drôle de nuage à mi-hauteur. Il est resté toute la journée.

     

    La cueillette de l'eau

     

    Et moi, depuis la maison, je voyais le même.

     

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique