•  

     

    Parmi vous, il y a des virtuoses du clavier qui font de beaux montages et de superbes cartes, qui retravaillent leurs photos pour en faire des œuvres d'art. Je m'éparpille, mais je ne joue pas dans cette catégorie-là.

    Dans tous les films qui parlent de Noël ou du nouvel an, il y a de la neige qui symbolise la période des fêtes.

    Alors, je vous envoie tout simplement un peu de ma neige comme je la vois la nuit pour accompagner mes vœux.

     

     

    Voeux pour 2015

    À la tombée du jour

     

    Voeux pour 2015

     

    Voeux pour 2015

    Beau comme un jardin public illuminé

     

     

    Voeux pour 2015

    Il neige

     

     

    Voeux pour 2015

    Dans la ruelle

     

    Je souhaite à tous et à toutes le meilleur qui puisse arriver : la santé bien sûr, qui est le bien le plus précieux (pour vous et tous ceux qui vous entourent), de chaudes réunions de famille ou d'amis, de beaux ouvrages pour les patcheuses et autres, de bonnes balades pour les marcheurs, des petits plats réussis pour les cuisinières, des plantations vigoureuses pour les jardiniers, des passe-temps agréables et toujours renouvelés, du tonus et de la volonté pour tenir les bonnes résolutions que vous allez prendre pour commencer l'année, tout ce qui vous fait plaisir.....

     

    Si vous vous sentez tristes, pour diverses raisons, regardez les petits papiers de votre bocal 2014, et remémorez-vous les petits plaisirs qui ont émaillé cette année.

    Pour tous, c'est le moment de préparer le bocal pour 2015.

     

    Ce soir, nous aurons au village une déambulation "Spectacle de feu" par la compagnie Akouma, dont je vous avais parlé ici. Je les ai déjà vus en spectacle la nuit, en déambulation le jour, mais pas encore en déambulation nocturne dans la neige. Je pense que cela sera un très beau moment pour finir l'année en beauté, et nous mettre des étincelles dans les yeux.

     

    Bientôt je reprendrai ma petite vie bien tranquille, et je trouverai le temps de me promener sur les blogs amis que j'ai un peu délaissés ces derniers temps.

    Amicales pensées des montagnes, bonne fin d'année, et bon début 2015.

     

     

     

    Pin It

    9 commentaires
  •  

    Si mon paysage est blanc, ainsi que mes assiettes, nos aliments eux, sont très colorés.

     

    Loin de nous les tomates et poivrons cultivés sous serre dans le sud de l'Espagne, nul besoin de haricots verts africains, de cerises d'Amérique du Sud. Nous consommons un maximum de produits régionaux.

    Nous nous régalons en ce moment de crudités belles à croquer.

     

    Par exemple ce drôle de radis gros comme un navet qui ne sait pas si il est blanc ou vert :

    L'hiver en couleurs

    Pour l'extérieur, il hésite. Mais pour l'intérieur, pas de doute : il est très rose !

    L'hiver en couleurs

     

    L'hiver en couleurs

     

     

    L'hiver en couleurs

     

     

    Et cette betterave qui semble quelconque ?

    Un peu pâlichotte, mais une fois pelée et coupée, n'est-elle pas belle ?

    L'hiver en couleurs

    L'hiver en couleurs

     

    Quant à ces carotte, elles ne sont pas ordinaires, elles non plus :

    L'hiver en couleurs

    Je vous les montre nature (très foncées), pelées (couleur betterave) et râpées (multicolores).

     

    L'hiver en couleurs

    Carottes blanches et jaunes complètent mon arc-en-ciel d'hiver.

    Sur mon marché, Marie propose tous ces jolis légumes. Regardez en faisant vos courses. Il y en a peut-être, dans un coin du rayon légumes,

    C'est génial tout ça ! Et ça pousse près d'ici, comme des carottes ordinaires. Avec les carottes et les betteraves "normales" crues, les navets blancs et violets, les fenouils, les endives, les panais, les céleris, les choux de toutes sortes (râpés ou en taboulé), il y a de quoi varier les couleurs et les textures chaque jour. Faites des essais de crudités variées : c'est bon pour les yeux, les papilles et la santé.

    Et si on joue avec les vinaigres (de vin, de cidre, balsamique ou de riz japonais), les huiles (colza, olive, noix, macadamia, cameline ), les petits suppléments (ail, échalotte, algues en paillettes rouges ou vertes, levure maltée ) et tout ce que j'oublie, on n'a aucune raison de se demander "qu'est-ce qu'on peut bien manger en hiver ?".

     

    Quelques petits "trucs" :

    -  le panais est très gourmand en sauce, je rajoute donc de l'eau dans la mienne.                

    - ne pas râper le fenouil trop fin, il ferait de la charpie dans le robot (particulièrement dans le mien). Il est très bon au citron et à l'huile d'olives, avec ail.

     

     

    L'hiver en couleurs

    L'hiver en couleurs

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  •  

     

    Je viens juste de revenir de mes quelques jours en famille pour Noël. Grande Fille, qui nous recevait, avait choisi un thème qui a paru assez difficile au premier abord. Mais, je l'ai déjà dit, notre famille n'a peur de rien, alors tout le monde s'y est mis pour bien relever le défi.

    Nous avons donc fait un Noël NOIR ET BLANC.

     

    Pour la déco, les coupons de Saint Pierre proposaient de la doublure à 5€ les 3 mètres, noire à petits pois blancs, pile ce qu'il nous fallait. Des branches de sapin bombées en blanc, des bougies sur des sables dans des contenants divers, des rubans autour des serviettes, des assiettes noires ou blanches et les verres dépareillés du mariage de Titi :

    Noël 2014Noël 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour le repas, les gens à qui on en a parlé ont tous pensé truffe et caviar. Mais nous ne sommes pas Crésus! Dans ces occasions, il est habituel que chaque couple s'occupe d'une partie du repas.

    À l'apéro, nous avons dégusté les verrines de crème de chou-fleur de Malicette et des canapés :

     

    Noël 2014Noël 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour les canapés, je voulais tapenade et œufs de lump (ou lompe) pour le noir. Gag ! dans le premier supermarché où j'ai cherché, les œufs étaient nature, pas colorés ! En temps normal, j'aurais été ravie, mais là je voulais du noir bien artificiel. J'ai tout de même acheté les blancs. Et ailleurs, j'ai trouvé des noirs. Avec la tapenade et le faux-mage (je vous en parle une autre fois), cela me semblait parfait.

    Titi chéri nous avait fait des makis, qu'il a découpés sur place avec un superbe couteau noir et blanc, dans les couleurs du jour. J'ai trouvé ça très chic !

     

    Noël 2014

     

    La prise de vue n'est pas terrible. C'est une vraie cuisine où l'on travaille et nous avions tous des occupations. Donc les photos, quand il y en a, ont été un peu bâclées. Pour la suite du repas, nous nous sommes tous jetés sur nos assiettes et ce n'est qu'à la fin que j'ai eu l'idée de prendre mon APN. Je me console en me disant que j'aurais pu complètement oublier. Pourtant, ce repas noir et blanc mérite de rester dans les souvenirs.

     

    Noël 2014

    Quand j'habitais la ville, le ravitaillement était simple, et je faisais assez régulièrement des calamars dans l'encre. J'avais découvert ça dans ma belle famille espagnole.

    Pour Noël aux confins de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, c'est impossible sans avoir commandé. Nous nous sommes rabattus sur des petites seiches surgelées et de l'encre en sachets achetée au rayon poissonnerie. Finalement, c'était bien bon. Il a suffi de faire cuire les bestioles suffisamment longtemps.

     

    En plat principal, Grande Fille avait préparé une délicieuse ballottine pleine de bonnes choses, et des légumes noirs et blancs, évidemment :

    Noël 2014

    L'assiette semble très moche, pourtant c'était très réussi : la ballottine tranchée, du riz blanc et noir, des lentilles béluga noires, et de haricots de soja noirs.

     

    Fille Cadette s'était chargée du fromage. Elle nous avait trouvé quantité de spécialités qui collaient au thème :

    Noël 2014

    Trois chèvre différents recouverts de noir, un Manchego à croûte noire, un coeur de Neufchâtel bien blanc, des "j'ai oublié le nom" carrés parfumés à la truffe, un chèvre en forme de feuille et deux autres "j'ai oublié le nom".  Du coup, j'ai craqué pour les chèvre, moi qui ne mange plus de fromage depuis deux ans et demi. C'était trop beau pour résister.

     

    Et pour finir, une orgie de gâteaux noir et blanc sans lait et sans gluten. Nous avons réussi à respecter toutes les contraintes. Mais la réussite photographique n'est pas du tout à la hauteur !

    Noël 2014

     

    Photo express prise à la cuisine sur l'envers de la nappe aux couleurs d'un Noël traditionnel, tellement à la va-vite qu'elle est trouble. La bûche est devenue un classique de la famille, notre valeur sûre. Grande Fille a été bien inspirée d'en faire deux car mon damier n'était pas très présentable. Sa texture et son goût étaient assez convenables, mais la coupe était ratée, et le glaçage nous a posé quelques soucis.

     

    Tous les convives (nous étions 18) ont respecté la consigne. Que du blanc et du noir.

    Et les paquets-cadeaux aussi.

    Jusqu'au paysage qui avait adopté les bonnes couleurs !

     

     

    Noël 2014

     

    Et vous, vous amusez-vous parfois à faire des repas à thème ? Dites-le moi, cela me donnera des idées.

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    L'an dernier, j'avais fait une étoile de Bethléem au centre de la couverture de Pitchounette

     

     

    Couverture Pitchounette

     

    J'avais, ramé, galéré, passé un temps fou à réfléchir sur la méthode. Sur le Net, je n'avais pas réussi à retrouver des explications autres que losange par losange à la main.

    J'avais été obligée de gribouiller sur une feuille pour comprendre "comment ça marche" :

     

    Etoile de Bethléem

     

     

    Cette année, c'est Mademoiselle Lune qui me demande un coussin dans le tissu de sa robe du mariage. Je me dis que, munie de ma grande expérience, je n'ai qu'à lui mettre une étoile à elle aussi.

    Je n'avais pas imaginé que cela serait aussi difficile que l'an dernier : je n'ai pas plus le cerveau d'un mathématicien que l’œil d'un photographe. J'ai réfléchi presque autant que la première fois.

    Alors, ça sert aussi à ça les blogs : je ME fais un tuto-pense-bête. Et tant mieux si ça peut être utile à quelqu'un d'autre.

     

    1  Ne pas hésiter à se faire un patron grandeur nature. Voilà un losange, le droit fil est indiqué en rouge :

     

    Etoile de Bethléem

     

     

     

    Etoile de Bethléem

    J'ai simplement continué mon dessin de l'an dernier, en numérotant les tissus, 1 au centre,7 à la pointe extérieure. J'ai passé un trait de feutre bleu pour repérer le montage les bandes.

     

    2  tailler des lanières de tissu, dans le droit fil, de longueur suffisante pour y tailler 8 losanges

    Etoile de Bethléem

     

    Il en faut une de la couleur du centre, puis 2, puis 3, puis 4 (dans mon cas, 4 c'est le maximum car mon étoile est petite), puis 3, puis 2, puis 1 pour les pointes.

     

    3  assembler les lanières entre elles, en respectant l'ordre des couleurs, et en décalant le début, puisqu'on va tailler en biseau.

    Chaque bande, quelle que soit la grandeur de l'étoile, contient le même nombre de lanières. Quatre cette année, cinq l'an dernier, beaucoup plus pour les grands ouvrages. Et chaque bande sera coupée en huit.

    Etoile de Bethléem

    À chaque bande, enlever la première couleur, et rajouter une nouvelle couleur du côté opposé. Attention à toujours respecter l'ordre choisi au début. Voir la numérotation des couleurs sur le patron 1

     

    4 repasser les coutures, puis tailler les bandes en tronçons à 45°

    Etoile de Bethléem

     

    Et là, miracle : ça commence à ressembler à quelque chose !

    Etoile de Bethléem

     

    Il n'y a plus qu'à assembler tout ça branche par branche.

    Je voudrais faire du parfait, mais je fais de l'à peu près. Il faut être très soigneuse pour réussir une étoile express à la machine. La moindre erreur, le moindre écart se multiple par 8, et le résultat peut être décevant.

    En assemblant les branches par deux, repasser et vérifier que l'on obtient bien un angle droit au centre.

    En assemblant les quarts d'étoile par deux, pareil : vérifier que l'on obtient une demi-étoile, c'est à dire une ligne droite au centre.

    Si vous brûlez les étapes, vous vous retrouvez avec quelque chose qui est juste bon à être démonté.

    Allez, 2 coutures à revoir, et c'est bon. Si Mademoiselle Lune traîne par là, elle verra que je pense à elle, mais elle ne saura pas tout de son coussin.

    Et je repars à tout ce qui est commencé et que je dois finir pour Noël.

    Bons préparatifs !

     

    Pin It

    16 commentaires
  • À quoi ça sert un blog ? Pourquoi en avoir un ? Pourquoi en lire et être attaché à certains ?

    J'ai trouvé un semblant de réponse en pensant à Vick.

    Cette jeune femme était géniale, toujours gaie et pleine d'humour, débordant de bonnes idées. Son blog Vick et pique et colle était un bonheur. Lire ses messages presque quotidiens donnait de la joie de vivre à ses lectrices. Pourquoi en parler au passé ? Parce que, le 21 mars 2010, elle a subitement quitté ce monde.

    Depuis ce jour fatal, quatre ans après, les commentaires continuent à affluer: on ne l'oublie pas.

    On vient toujours sur ses pages pour trouver un tuto, un modèle, un truc.

    Je ne la connaissais pas, mais elle manque à toutes les personnes qui la lisaient.

    Je pense à sa famille en cette période de fêtes.

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires