• Vivre en montagne

     

    Bonjour le Monde !

    Je m'adresse au "Monde", car il est vrai que je suis loin de tout. Mais pas tant si loin que ça, puisque, à notre époque, les liaisons sont plus faciles qu'autrefois.

    J'ai connu mon village il y a plus de ...50 ans (aïe aïe aïe, ça ne rajeunit pas !).

    Nous y avons passé nos premières vacances en famille il y a 35 ans et l'Ours et nos enfants en sont tombés amoureux. Après avoir assez bien visité la France,  nous avons fini par acheter notre maison il y a 15 ans. En été, j'adore la vie à notre altitude de 1250m, loin de la canicule. Ici, je respire, alors que la chaleur m'étouffe. En hiver, bonheur de profiter de la neige, sans grands froids, car nous sommes sous l'influence de l'air océanique.

    Chaque fin d'été, avant la retraite, j'avais le bourdon en me disant qu'il fallait repartir à la ville, dans la pollution et les embouteillages. Et je me chantais La Madrague, en me disant que je devrais écrire la version montagne :

     

     

    ( Tu as vu Hélène ? J'ai réussi !!!! Merciiiii !!!! )

    On a rangé les vacances
    Dans des valises en carton
    Et c'est triste quand on pense à la saison
    Du soleil et des chansons

    Pourtant je sais bien l'année prochaine
    Tout refleurira nous reviendrons
    Mais en attendant je suis en peine
    De quitter la mer et ma maison

     

    Je ressentais une grande tristesse. Et une belle année, le bonheur : LA RETRAITE !!! Plus besoin d'attendre des mois pour passer ici autant de temps qu'on voulait. Nous sommes venus y habiter à l'année, ce qui "espante" les gens d'ici.

    Je vous en ai déjà parlé ici, mais je recommence car certain(e)s n'aimeraient pas habiter chez moi. Brrr, toute cette neige, ça fait peur ! Il faut savoir que beaucoup de neige ici, ça complique moins la vie qu'un tout petit peu ailleurs.

    Chez nous le chasse-neige de la DDT (direction départementale des territoires) passe depuis très tôt le matin, jusqu'au soir, chaque fois qu'il neige. La route est donc toujours praticable. Tous les habitants ont des pneus-neige de novembre à mai et tout va bien. Pas comme ces pauvres touristes qui se bagarrent avec les chaînes dans le froid et la neige ! Souvent pour seulement quelques centaines de mètres !

    Le chasse-neige de la commune dégage la rue jusqu'à chez nous pour l'accès au portail des voitures.

    Les employés municipaux font également le chemin pour les piétons dans la ruelle, pas forcément à chaque chute de neige, mais il faut bien garder un peu de charme au quotidien, et ne pas nous rendre la vie trop facile. On est à la montagne, tout de même !

     

    Vous ne vous ennuyez pas?

     

    Moi, piétonne instable, limite handicapée, je n'hésite pas à mettre moi aussi mes chaînes :

     

    Et plus rien ne m'arrête : même pas peur de glisser !

     

     

     

     

    L'Ours est aussi bien équipé que la DDT et la commune :

    Vivre en montagne

    Là c'est une petite chute

     

    Vivre en montagne

    Là, ça commence à faire beaucoup

     

    Pour vivre ici, il faut être  un peu fourmi, et savoir stocker. Plein de conserves, de quoi tenir un moment. On a beau être armés pour tous les temps, on préfère sortir sous le soleil.

    Ne pas oublier de se faire livre bûches et granulés de bois pour tout l'hiver dès l'automne. Car, bien que la route soit toujours dégagée, les camions ont parfois des difficultés à monter jusqu'à la maison.

    Nous ne trouvons pas la vie difficile, plutôt amusante. La famille et les amis viennent de temps en temps passer quelques jours. Tous apprécient d'aller au ski, ou randonner à pied ou en raquettes sans prendre la voiture. Ils aiment profiter de notre paysage sans sortir.

     

    Vivre en montagne

     

    Et parfois, on transforme le grand escalier en piste de luge :

    Vivre en montagne

     

     

    Vivre en montagne

     

     

     

    Voilà le même en été. Un décor si changeant, vous ne trouvez pas ça bien ?

     

     

     

    Devinez ce qui m'est le plus difficile : avoir un grand jardin et ne pas pouvoir y faire pousser des tomates et des citrouilles.

     

     

     

     

    Je rajoute un petit quelque chose :

    - pour le confort, comme les gens des villes, nous avons l'eau chaude au robinet, des salles de bain, le chauffage central, c'est mieux que l'eau à la source et une seule cheminée

    - dans les liaisons faciles, j'ai oublié le téléphone, internet et les blogs !

    Plus rien à voir avec le 18 ème siècle. D'ailleurs, en ce temps-là, le village n'était habité qu'en été.

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    15
    chacha
    Dimanche 1er Février 2015 à 20:33
    Faute .....la fourmi eh bien oui c est mon ordi qui met le SSSse .

    BISOUS
    14
    chacha
    Dimanche 1er Février 2015 à 20:23
    Coucou Waouh que de neige !! Impressionnant. .. heureusement la fourmis nest pas cigale. .
    De plus la fourmis est très active et prolixe elle ne craint ni le froid ni l ennuis , il me tarde de la revoir , je l aime bien et son ours aussi.
    13
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 18:32

    @ La pyrénéenne : moi aussi j'aime bien ce "avec plaisir". Il vient du gascon d'ici "dab plaser" qui se prononce da plazé. Il y a plein de mots d'ici qui sont tirés directement du "patois", et les gens ne s'en rendent pas compte.

    Les médias, je suis d'accord avec toi. Mais aujourd'hui, la météo parle de nous : vigilance orange, neige et avalanches. En général ils nous citent en été pour dire "orages" en oubliant de préciser que les Pyrénées font 430 km, et que les orages ne font pas trembler toute la chaîne en même temps.

    12
    andrée la pyrénée
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 18:09

     Bonjour chère Fourmi.

    Merci pour ce long message très beau et plein d'Amour pour ton village et ta région.

    Je connais très bien les Pyrénées ou j'ai vécu à toutes les saisons des moments merveilleux

    les yeux grands ouverts sur les paysages magnifiques, les oreilles enchantées par laccent

    du Sud Ouest et cette façon de dire en réponse à un remerciement ""avecque plaisir". C'est plus sympa que "je vous en prie".

    Nos enfants étant loin nous sommes revenus plus au Nord pour profiter de notre famille.

    Et puis l'air y est tellement pur. Je dois dire que je suis souvent agacée car les médias

    parlent plus volontiers des Alpes grrrr...

    Alors je t'embrasse et rien que d'en parler j'ai la gorge nouée.

    Bises à toi

    Andrée..

    11
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 23:32

    Vous avez toutes apprécié ces explications sur la vie en montagne, et je vous remercie pour toutes ces traces de vos passages. Eh bien ce soir, ce n'est pas du grand blanc, c'est le déluge. Mais la météo nous annonce 3 jours de neige...

     

    @ Danielle : merci de ces mots gentils. j'ai une amie Danielle, elle ne m'a jamais laissé de commentaire. Alors j'aime doublement ceux d'une inconnue.

    @ CathyRose : et moi qui aime tant l'océan, les vagues et les marées ! On va être obligées d'échanger ! Tu aimerais l'hiver chez moi, je sens que tu y ferais de belles photos.

    @ NiniDS et Emmanuelise : c'est sûr que ce n'est pas comme chez vous !

    @ Couleur-Parenthèse : c'est un peu comme ça chez toi, par moments. Tu as un vrai hiver, plus froid que le mien, bien que moins enneigé.

    @ Elisa : j'ai passé quelques jours au Québec il y a 6 ans, et j'ai adoré. C'était début mars, fin de l'hiver. Ce qui fait drôle, c'est que le pays entier est blanc. Chez nous, c'est seulement les hauteurs : dès qu'on descend un peu, on retrouve la verdure.

    @ Marmotte : si tu es encore dans la région, c'est pas de chance avec le temps. Heureusement que tu loges dans un endroit sympa.

    @ Domino : je te connais une table ouverte....

    @ Claire : que j'aime avoir un message. Dire que, malgré ma neige, on parle encore jardinage !

    @ Josy : même à 600 m tu as du mal avec les tomates ! je ne m'étonnerai plus de rater certaines cultures.

    10
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 13:05
    josy15

    il faut vivre différement quand on est dans un pays ou il y a beaucoup de neige, mais c'est une question de choix ! et ça doit bien avoir son charme, et pour les tomates je suis à 600 m dans le massif central, et ben c'est pas formidable ! lol! bises

    9
    Claire
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 20:19

    Chère fourmi, Quel bel article !

    Pour vous consoler, j'habite au centre de la France et j'ai eu deux années de suite une attaque de mildiou qui a détruit mes 30 pieds de tomates sans pitié ! Mais j'avoue : j'ai des courges !

    8
    domino34
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 18:59

    c'est vrai que ta montagne est belle !!! je le sais pour l'avoir testée l'été (en cure) mais aussi l'hiver (la mini cure de janvier) ; les activités n'y sont pas les mêmes !!! J'ai juste trouvé que l'hiver il n'y a pas trop de restos ouverts dans le village : si tu ne montes pas sur les pistes et ben tu ne manges pas de crêpes !!!! q uel dommage que je ne te connaissais pas encore !!! je serais aller crier chez la fourmi ma voisine !!!  ;+)  Belle soirée

    7
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 17:06

    Je lis cet article depuis le Val d'AZun où nous sommes venus nous ressourcer... peu de temps... mais que c'est bon!!! Nous avons fait 2 belles sorties en raquettes, sous le soleil alors que la France est sous la grisaille. Que cela fait du bien et comme je comprends ton amour de ce pays!!!

    6
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 15:11

    Bonjour,

    Ton récit m'a beaucoup plu. Comme tu le sais j'habite dans les Alpes mais avant d'y habiter nous étions au Québec. Les hivers y sont très rudes et il faut être méthodiques. J'ai habité plusieurs années dans un petit village lorsque mes enfants étaient tout petits. Nous restions 5 mois sans voir l'asphalte de la route et les températures pouvaient descendre très bas.On ne se plaignait pas de l'hiver et de la neige car nous vivions notre hiver. 

    Alors ici, tu comprendras que lorsque je vois les gens se plaindre et subir l'hiver .... je soupire !!!!!
     Bises et bonne fin de journée

    5
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 12:10

    Comme c'est joliment raconté Jolie Fourmi! J'adore ton grand escalier!!! Voilà une belle histoire qui se continue et le plaisir d'y participer quelque part avec toi! Belle journée dans ta montagne! Ici, la neige mais la température remonte!

    Je t'embrasse de mon plateau craponnais!  biggrin

    Petit camaïeu de Haute-Loire!

     

    4
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 09:10

    Ça donne envie ! Et c'est sûr qu'avec un minimum d'organisation et l'équipement qui va bien, il ne doit être bien agréable de vivre ici !

    3
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 07:37

    Beaucoup mieux et plus authentique qu'un dépliant touristique, cette belle page donne envie de poser ses valises dans ces superbes paysages...

    Profitez-en bien, savourez les plaisirs de chaque saison...

    Bises et belle journée.

    2
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 06:01
    CathyRose

    Oh comme je t'envie ! Je ne suis jamais allée en montagne l'hiver, seulement l'été, mais je crois que j'adorerais ! La neige j'ai toujours aimé ça mais chez nous on n'en n'a pas souvent hélas !
    Très belle journée, bisous !
    Cathy

    1
    Danielle
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 01:18

    Merci pour ce beau message plein de douceur et de serénité (et de vérité aussi)


    C'est bien agréable de passer sa retraite dans une maison que l'on a choisie et dans laquelle chacun vient à son tour pour se ressourcer


    Voilà une belle réussite de la vie


    Je passe souvent vous lire mais je ne laisse pas souvent de commentaires j'en profite ce soir alors que j'ai une panne de sommeil


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :