• Sur la route

     

     

    Après toutes ces visites programmées dans le Lochois, nous devions parcourir une assez longue distance pour nous rapprocher de Guédelon dont je vous ai déjà parlé ici.

    Mais sans stress, le voyage, en prenant le temps de flâner. Moins de 300 km, même en évitant les grands axes, et en fuyant les autoroutes, c'est faisable dans la journée.

    Nous n'avons pas hésité à nous arrêter pour regarder de plus près ces magnifiques vestiges romains qui se trouvaient juste au bord de notre route, à Thésée dans le Loir-et-Cher :

     

    Sur la route

     

    Sur la route

     

    Sur la route

     

    Il s'agit du site des Mazelles, autrefois TASCIACA. Parfois, on regrette de ne pouvoir s'arrêter assez longtemps, nous aurions bien aimé faire une visite guidée pour en savoir plus sur ces constructions âgées de 2000 ans. Mais ce site n'est pas ouvert en continu.

     

    Par contre, c'était l'heure du repas, et nous n'avions rien prévu pour pique-niquer. Une petite ville se présenta, et nous y fîmes halte. Comme elle était jolie, comme elle nous a plu, et comme il aurait été dommage de la rater !

     

                

    Sur la route

     

    Voilà comment nos estomacs nous ont poussés à visiter, tout à fait par hasard, Mennetou-sur-Cher, dont la porte était juste au bord de la route, en face du parking.

     

    Sur la route 

     

    Sur la route

     

     

     Sur la route

     

     

     

    Sur la route

     

    La mairie

     

    Sur la route

     

    Sur la route

     

    Que fait cette machine ? Distribue-t-elle des billets ?  Non, non : le charcutier vend ainsi 24h/24 des andouillettes à la ficelle. Après une longue période d'étude, l'appareil a enfin pu être installé. Ne sachant pas ce que l'on ferait le soir, on n'en a pas acheté, et on s'est contentés d'en manger au restaurant.

     

    Sur la route

     

    Dans un mini-jardin coincé entre toutes ces vieilles pierres, nous avons remarqué un superbe poncirus trifoliata (citronnier à trois feuilles) , le seul agrume adapté à la vie en plein air sous un climat tempéré.

     

    En fin de journée, n'ayant toujours rien prévu pour notre étape du soir, j'ai appelé mes cousins que je savais dans les cartons, car ils déménageaient de la région parisienne vers la côte atlantique. Et, surprise, ils étaient dans leur petite maison du fond des bois dans le Cher. Après nous être un peu perdus (comme à chaque fois) dans les petites routes, nous sommes arrivés dans leur havre de paix. 

    Nous étions le 27 septembre, et le camion de déménagement était prévu pour le 15 octobre. Pas trop de temps à perdre !

    Ils étaient là, car un copain parisien (un peu dépassé par ses bestioles) avait donné ses ruches à mon cousin (qui est apiculteur chevronné). Ils avaient voyagé la nuit pour éviter la chaleur, mais les abeilles étaient énervées, et il a fallu aller voir d'un peu plus près.

     

     

    Sur la route

     

    Et nous avons passé une soirée et une nuit tranquilles, dans cette maison qui m'a toujours fait penser à celle des nains de Blanche-Neige. Les seuls visiteurs sont les oiseaux et les chevreuils.

     

    Le lendemain, les cousins repartaient pour leurs derniers jours en ville, et nous pour le moyen-âge (Guédelon).

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    10
    myriam.masselin
    Mercredi 7 Novembre à 18:55

    ces petits villages sont des tresors !!

    merci pour ce beau partage

    bonne soirée

    9
    Mercredi 7 Novembre à 05:58

    très sympa ce moment

    Guédelon ... tu n'étais pas loin de chez nous

    la prochaine fois on essaie de se voir !!!

    8
    Mardi 6 Novembre à 19:56

    Il existe une variété de citrus  greffé sur Poncirus qui résiste à - 9° et que je pourrais planter au jardin c'est le Citronnier Yuzu du Japon .
    Je te mets un lien 

    https://www.aujardindagrumes.fr/citronnier/215-4472-citronnier-yuzu-du-japon-greffe-sur-poncirus.html

    Bises

      • Jeudi 8 Novembre à 08:19

        Oui, j'avais vu que poncirus servait souvent de porte-greffe.

        Mais chez moi, c'est même pas la peine d'y penser : je n'arrive même pas à faire mûrir une tomate, ni à faire pousser la famille cucurbitacée. Hiver trop long, trop de neige. Ce poncirus est très beau, et il irait bien chez toi...

        Bises des montagnes

    7
    Mardi 6 Novembre à 19:52

    Bonsoir la Fourmi

    J'adore ce genre de vacances et découvrir de jolis villages réservant plein de surprises .

    Une machine distribuant des andouilles c'est génial .
    Et étaient-elles bonnes ces andouilles ?

    Bises

    6
    Sylvie79
    Mardi 6 Novembre à 19:03

    Merci pour ce rectificatif que j'approuve en effet!!!!!

     

    5
    Mardi 6 Novembre à 18:55

    Et bien jolie Fourmi, c'est un périple merveilleux! Quelle chance pour ne pas dire grâce en langage chrétien! Vous avez bien fait et j'espère que vous remettrez ça! Nous aussi, on va prendre ce temps de voyage si tout va bien... Je t'embrasse. clown!

    4
    Mardi 6 Novembre à 17:49

    Comme c'est joli ! je ne connais pas du tout ce coin...

    Bises, belle journée

    3
    Sylvie79
    Mardi 6 Novembre à 17:29

    Menetou....le pays du bon vin blanc!!!!! sur la route des vins...........que nous avons faite avec des amis. Des chauffeurs sobres s'imposaient........ car avec le bon fromage et le soleil de fin octobre, début novembre, tout passait bien!!!!!

      • Mardi 6 Novembre à 17:36

        Tu confonds avec Mennetou-Salon. Nous y avions été avec les mêmes cousins : Mennetou, Sancerre, crottins de Chavignol, etc... Ce n'est pas très loin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :