• Souvenir du Limousin

     

    Je vous ai déjà dit que mes parents étaient originaires de Haute-Vienne et que je me sens profondément limousine même si je n'ai jamais vécu là-bas.

    À Limoges, j'adorais accompagner ma grand-mère maternelle au marché de la place Marceau, où les paysans apportaient tous leurs bons produits.

    Mémé cuisinait beaucoup et on se régalait chez elle. Elle faisait des gâteaux et des tourtes qu'elle portait fréquemment à cuire chez le boulanger d'en face. Dans mes souvenirs il y a un truc qui amuse les "étrangers" : le gâteau de pommes de terre. Pas sucré, mais beau comme un dessert et délicieux.

     

    Souvenir du Limousin

     

    Ce n'est pas un chef d’œuvre, mais c'est le mien.

    J'avais essayé il y a quelques années, mais sans le coup de main de mémé, ce n'était pas terrible.

    Il y a quelque temps, à cause de cet hiver qui m'agaçait (c'est le printemps partout sauf chez moi), j'ai eu envie de retenter l'exercice. Mais là, j'ai fouillé sur le net, et j'ai trouvé Petite cuillère et charentaises qui m'a donné confiance.

    Elle confirme qu'il ne faut pas une pâte feuilletée comme on en voit trop souvent maintenant (la facilité du "tout fait"), mais une pâte briochée. Il faut aussi précuire un peu les pommes de terre, ce que j'avais omis la première fois.

    J'avais tous les ingrédients et une très forte envie, le temps me manquait, alors j'ai "bricolé" en vitesse une pâte un peu briochée sans lait et sans gluten, et....on s'est régalés !

     

    Souvenir du Limousin

     

    Ça avait un peu collé au plat et j'avais oublié la petite cheminée. Malgré tout, c'était plutôt réussi et je pourrai en refaire.

    Je vous ai montré la version "riche" avec viande, mais la version 100% pommes de terre existe, et c'est délicieux avec le bon assaisonnement.

    Je suis contente de revenir ainsi en enfance.

    J'ai trouvé une autre recette sur un site nommé "Chabatz d'entrar", d'après la formule rituelle, conservée en français pour accueillir nos hôtes : "finissez d'entrer". Cette recette me paraît très facile à réaliser, et comme la neige revient, je sens que ce plat nous ira bien. Je n'ai plus qu'à rechausser mes godillots pour aller acheter la chair à saucisses.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    5
    Jeudi 11 Avril à 10:58

    J'en ai mangé une fois il y a très longtemps, fait par ma belle-mère dont la famille était originaire du Limousin. Il faudrait que je lui demande sa recette !

    4
    Hélène
    Mercredi 3 Avril à 21:51

    Coucou la fourmi, 

    C'est vrai qu'on en trouve dans pas mal de boulangerie dans le coin de Saint Yrieix. Je ne savais même pas que c'était une spécialité de "ma" ville ! J'en ai goûté quelques fois, l'avantage, c'est qu'après ça, on n'a plus faim :-)

    J'ai acheté hier le livre "Le bonheur plus fort que l'oubli" dont tu nous a parlé dans un autre article. Je vais le commencer ce soir.

    Je vous embrasse l'Ours et toi, 

    Hélène

    3
    Mercredi 3 Avril à 20:08

    Je ne connaissais pas cette recette et merci pour ce message. Ah les plats de nos grands mères, il n'y a pas mieux. Quand je recherche une recette  ce sont celles là que je veux. Merci pour ta visite, je te souhaite une belle soirée, bises de Géno 

    2
    Mercredi 3 Avril à 19:45

    Tant mieux si tu t'es régalée... je ne connais pas la pâte briochée, une variante de la pâte faite pour les brioches ?

    Ici, cet après-midi, grêle... 

    Bises, belle soirée

    1
    Mercredi 3 Avril à 18:04

    Bonsoir Bonne soirée et merci pour cette recette ! bisous !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :