• Bonjour tout le monde,

    Encore en apprentissage, j'essaie de ranger mes rubriques. Et voilà que je n'arrive pas à créer un lien vers "En désordre", la rubrique où je voudrais caser tout ce qui n'a pas un thème précis. Un comble pour la désordonnée que je suis.

    Ce matin, le ciel est moche, le temps humide, la maisonnée roupille. Toutes les conditions sont remplies pour que je progresse dans l'étude de mon mode d'emploi.

    Allez, quelques fleurs bleues pour égayer la journée.

    Si vous saviez comme tous les gentils commentaires que j'ai reçus m'ont fait plaisir... c'est en rose que je vois la vie maintenant!!!

    Je vous présente ma clematis montana qui a été très belle, mais hélas fanée maintenant.

    Bonne journée, et merci à toutes

    Pin It

    4 commentaires
  • Oh la la! La gloire !

    Que de visites !!!! Merci à toutes.

    Alors je me penche sérieusement sur le problème de la newsletter.

    J'ai démarré bille en tête sans savoir où j'allais, et je me heurte à quelques embûches. Mais, je veux y arriver, et j'y arriverai.

    Je vais donc chercher, j'ai un moment libre en attendant que le gâteau du goûter soit cuit, car j'ai des ventres à nourrir.

    Je vous réponds un peu plus tard.

     


    2 commentaires
  •  

    Il y a 15 ans, l'Ours et moi avions décidé d'acheter une résidence secondaire dans le village dont nous étions amoureux. Nous souhaitions 2 chambres et un petit bout de jardin, cour, terrasse ou balcon, juste pour le moment convivial de l'apéro du soir.

    Après 2 ans de recherches, nos voisins nous ont annoncé que la maison mitoyenne de la leur était en vente. Visite à la banque, brève réflexion, et nous avons acheté une maison sur 4 niveaux, avec 7 chambres et 1 500 m2 de jardin!!!

    Et ce jardin a changé ma vie. Nous en avons pris possession au moment de la floraison du seringat et du chèvrefeuille. Vue sur les montagnes de tous les côtés, odeurs enivrantes, je me suis sentie au Paradis. Je n'étais pas du tout jardinière, mais, depuis plus de 20 ans, je m'intéressais aux plantes de montagne. Alors, avec ce beau terrain de jeu à ma disposition (où il y avait des arbres et quasiment pas de plantes car il était en friche), il a été évident que j'allais avoir iris, gentianes, campanules, pavots, ancolies et autres fleurs que je voyais l'été.

     

    Ici, la montagne est pleine d'iris, alors pourquoi ne se plairaient-ils pas chez moi?

     

    Les gentianes ont un bleu vraiment extraordinaire. Comme elles poussent bien, j'ai déjà dédoublé le pied d'origine.

     

    Les pavots des Pyrénées, mecopnopsis cambrica, sont les jaunes du milieu. J'ai importé dans mon jardin ceux d'Islande, de l'Himalaya, d'Orient, de Californie et j'ai en plus un hybride qui s'est fait par hasard et qui ressemble au pavot de l'Atlas.

     

    J'ai compris toute seule qu'il faut adapter ses plantations à son jardin, et non son jardin à ses envies de plantations. Inutile de rêver de palmiers ou d'oliviers quand on vit dans une station de ski, idiot d'espérer réussir les plantes d'ombre fraîche si on demeure dans un endroit chaud et sec.

    Je suis atteinte d'un fâcheux virus qui incite à se rendre à toutes les fêtes des plantes alors qu'on n'a besoin de RIEN, et qui pousse à aller visiter le jardin plusieurs fois par jour comme s'il poussait chaque minute.

    Je me dis que ce n'est pas très grave, puisque je ne fais de mal à personne. Et je me console quand je pense que beaucoup d'autres souffrent du même mal.

    Pin It

    16 commentaires
  • Mon ciel me ravit. D'habitude, de mon village et de ma maison on voit à peu près ça:

    Avec plus ou moins de neige, ou plus ou moins de vert selon les saisons.

    C'est le côté du couchant, alors, parfois, le spectacle vaut tant la peine que, oubliant mes douleurs aux genoux, je me précipite au 2ème étage, APN à la main.

    Je ne me lasse pas

    Parfois très chargé, parfois très léger

    D'autres fois, je suis au jardin et j'ai un premier plan

    Si vous aimez la montagne, vous allez être gâtés. Le paysage change sans cesse. Mais je ne vous montrerai pas beaucoup de haute montagne, car je ne suis pas une grande marcheuse. Je suis plutôt une contemplatrice de la montagne à vaches.

    À bientôt pour la suite de mes débuts (curieux comme phrase, mais c'est ce que je  je ressens )

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    Jour de marché

    Ma vie est un peu chamboulée à cause de cette fichue crue qui a dévasté les Pyrénées en juin.

    Je ne pouvais plus aller à mon marché habituel le lundi, alors, le samedi....je partais dans une autre ville en passant par la montagne.

    Et en chemin, je rencontrais des moutons parmi les engins de chantier, sur le parking de la station de ski.

    les moutons parmi les engins de chantier

     

    Et en continuant à monter, je voyais d'autres troupeaux finissant leur voyage et prêts à attaquer l'herbe tendre.

     

    Plus haut, des habitants surprenants pour vous, gens des plaines et des villes, mais auxquels nous sommes habitués. Ils se sont bien adaptés et multipliés, nos copains les lamas.

    Si vous vous arrêtez près d'eux, fermez vos vitres : ils sont si curieux et gourmands qu'ils n'hésitent pas à passer leur tête dans votre habitacle !

     

    Nos copains les lamas

    Il y avait encore beaucoup de neige, peu d'herbe, mais ils étaient déjà là. Nous rencontrons souvent aussi des vaches, parfois des chèvres. Et tout ce monde est en liberté. Parfois, les automobilistes sont obligés de s'arrêter: priorité à la gent animale dans mes montagnes.

     

    Et quand, au bout d'une heure, j'arrivais à ce marché, je découvrais des marchands inconnus de moi. Évidemment, j'étais dans une autre vallée que je connais peu. Et une marchande de fruits et légumes me faisait pleurer. Savez-vous pourquoi? Parce qu'elle me donnait des fraises, beaucoup de fraises pour les sinistrés de chez moi. Elle savait que nous n'avions pas de produits frais, et ses cadeaux me faisaient fondre en larmes.

    Aujourd'hui, j'ai pu aller à mon marché habituel, car les magiciens des chantiers nous ont fait une piste en attendant une vraie belle route comme avant.

    Je vous montrerai une autre fois. On a tant vu d'horribles images sur nos écrans, qu'on préfère montrer du positif. Oui la montagne est belle, oui elle peut vous accueillir dans de bonnes conditions. Vous éviterez la canicule, et respirerez du bon air frais en réjouissant vos yeux de belles images.

    Pin It

    2 commentaires