•  

    La semaine dernière, je vous suggérais d'offrir des trousses faites maison. Et devinez : quand j'ai voulu faire des petites pochettes réversibles à coutures invisibles.... j'en étais incapable ! ! ! !

    Pourtant je connaissais "le truc" qu'Isa Miaou m'avait appris il y a très longtemps. Et j'en avais déjà fait plusieurs fois. Encore une preuve que j'ai du mal avec la géométrie dans l'espace.

    J'ai donc cherché sur le net, et j'ai regardé cette vidéo de Rebecca Gillot, "Une fée dans l'Atelier". Ce tuto de pochette à lingerie est très précis, très clair, et celles qui n'osent pas se lancer dans la couture peuvent y aller "les yeux fermés". Tous les détails y sont.

    Si le pliage des angles vous intéresse, regardez bien à la fin : elle nous explique un" truc" que je ne savais pas faire.

     

     

     

    Si vous n'avez pas le courage de tout visionner, je vous montre un peu à quoi ça ressemble :

     

    Coutures invisibles et jolis angles

     

    Au moment de retourner, il faut plier à l'intérieur comme quand on couvre un livre, et finir de retourner sans perdre les plis.

    Ça marche presque tout seul à tous les coups. Et fin de l'énervement avec la pointe des ciseaux ou l'aiguille à tricoter pour essayer de tasser le vilain pâté qui fait une horrible bosse.

     

    Je ne peux plus m'arrêter, j'en suis à au moins 20, dans un but bien précis que vous connaîtrez en Janvier.

    De plus, j'ai appris à m'appliquer pour les coutures invisibles :

     

    Coutures invisibles et jolis angles

     

    Coutures de finition invisibles, et angles les plus jolis de tous ceux que j'ai pu faire dans toute ma vie. Pourtant, j'avais commencé à coudre à l'école primaire, et j'ai même choisi l'option couture au bac (ça date pas mal, il n'y avait que des filles dans mes classes). Mes tout petits cadeaux sont prêts à être distribués.

     

     

    Pin It

    17 commentaires
  •  

    Hier, j'ai fait quelques achats, mais je n'ai pas fini, dure la vie de Mère Noël !

    Dans un très grand magasin que j'ai visité, je me suis "amusée" à chercher la provenance de beaucoup des produits qui étaient en rayons. Presque tout venait de Chine, que cela soit du plastique, du textile, du métal, ou autre. De même pour le style : classique, moderne, campagne, sobre ou pailleté, les chinois font tout ce que les européens achètent. (j'ai tout de même vu un soupçon d'espagnol, d'italien et de néerlandais, juste un soupçon)

    Et on ose s'étonner qu'ils polluent... Le souci premier des pays dits "en voie de développement ",  c'est de faire entrer des devises. Peu importe le reste. Et ceux qui achètent là-bas n'ont qu'un but : payer le moins cher possible.

    Je me disais que :

    - on devrait consommer moins (résister à la pub)

    - on devrait consommer mieux (privilégier le durable)

    - si on fabriquait chez nous, ça serait peut-être un peu plus cher, mais

                             - les emplois reviendraient chez nous

                             - il y aurait beaucoup moins de transports inutiles

                             - on arrêterait d'exploiter la misère

                             - et comme on achèterait moins de bêtises "jetables" on pourrait se payer la qualité du "made in France"

                              - et tout ça cumulé, ce serait bon pour la planète.

    Et si les fabricants chinois, bengalis, pakistanais, et j'en passe, payaient mieux leurs ouvriers, les habitants de ces pays pourraient acheter eux-mêmes les productions locales.

     

    J'ai vu des choses que je trouve apparentées à de l'arnaque :

     

    Made in ailleurs

    Vu de face : "produit conçu et développé en France". Mais vu de dos, en tordant bien l'étiquette, " made in P.R.C ".

     

    Made in ailleurs

     

    Notez, au passage, qu'il faut une bonne fois pour toutes oublier cette légende qui dit que les codes-barres commençant par 3 signifient que le produit est français.

     

    J'ai vu des trucs ahurissants venant de Chine : des sachets de petites rondelles de branches de bois, des grosses tranches de tronc style dessous de plat, bien rustiques, que n'importe quel bûcheron peut faire... Comme si on n'avait pas de forêts chez nous, ou tout simplement des branches et des scies dans TOUS les jardins !

    De ce magasin que j'ai visité comme une exposition, je suis ressortie presque bredouille, et très fière de moi. J'ai juste trouvé, au rayon mercerie, le thermocollant double face dont j'avais besoin (fabriqué où ? je ne sais pas).

    Je disais un peu la même chose en novembre 2015 au moment de la COP 21 qui se passait en France. L'accord signé n'était pas très glorieux, et personne ne l'a respecté, même pas la France donneuse de leçons. La COP 24 se finit aujourd'hui, et il me semble qu'elle n'accouche même pas d'une souris.

     

    PS on apprend aujourd'hui que l'usine Ford de Bordeaux va fermer : Ford refuse le repreneur....

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Tout d'abord, je plante le décor. Voilà une partie du département des Hautes-Pyrénées où je vis.

    Tous ces kilomètres...

    Carte D65 IGN

     Vers le haut à gauche, la ville au nom illisible, c'est Lourdes. Les grandes parties blanches qui recouvrent presque toute la carte, c'est la montagne.

    Mon village est sur la route horizontale au milieu de la carte, dans la seule vallée habitée orientée est/ouest des Pyrénées.

    Montagne, peu d'habitants, services publics en diminution.

     

    Je vous disais que ma poste a fermé. Voilà l'avis de passage du facteur trouvé dans la boîte aux lettres un jour où nous étions absents :

     

    Tous ces kilomètres...

    On peut avoir notre colis cet après-midi (appréciez la durée de l'horaire d'ouverture), ou après-demain (l'après-midi, alors que nous descendons en général le matin pour le marché et les consultations médicales). Et demain ? On a bien lu et relu : le paquet étant arrivé un samedi, où et quand le récupérer ?

     

    Je vis où ? Loin de tout, en bas de la carte ci-dessous :

     

    Tous ces kilomètres...

     

    Si je suis pressée pour mon colis, je descends 19km de route de montagne, car mon colis est descendu à Pierrefitte (descendu en altitude, mais c'est au nord, car nous vivons à l'envers, on monte chez nous, et on descend à la ville).

    Si je suis moins pressée, mon colis sera remonté à Luz-Saint-Sauveur, ce qui est beaucoup moins loin. J'aimerais qu'on m'explique pourquoi mon colis redescend dans la plaine, avant de remonter dans ma vallée.

    Mais je n'aurai jamais mon colis à l'agence postale de mon village.

    Comme je suis honnête, je dois avouer que je peux, si je ne rentre pas trop tard de ma sortie, demander par Internet, avant minuit, qu'il me soit livré chez moi, le jour qui me convient.

    Je demandais à mon facteur une explication sur cette balade des colis. Il m'a expliqué bien plus curieux encore : si je poste quelque chose dans n'importe quelle boîte aux lettres d'un village de cette carte, pour n'importe quelle adresse DANS cette carte, mon courrier partira à Toulouse où il sera trié et renvoyé chez nous.....213kmX2, et encore je ne sais pas où est le centre de tri (peut-être de l'autre côté de la ville).

     

     

     

    Tous ces kilomètres...

     

     

    Voilà un autre exemple de km inutiles. Une copine veut rendre visite à un prisonnier politique ( un étranger libérable depuis 1999, mais maintenu en prison par la France, malgré deux décisions de justice favorables à sa libération ).

    Enquête de gendarmerie, normal dans ce cas.

    Mais elle doit se rendre où ?

    Non pas à Argelès où elle vit, et où il y a une gendarmerie, mais à Cauterets à  16 km.

     

     

    Vive le service public de PROXIMITÉ.

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    Allons, faisons une pause loin de la sinistrose, et pensons à Noël, à faire la fête sans se ruiner.

    Je viens de faire un tour de ce que je sais faire pour Noël et qui pourrait vous donner des idées. Il faut vous dire que je faisais du rangement et j'ai découvert ça, déjà découpé :

     

    Noël

    Il ne restait plus qu'à plier un peu, et fermer en utilisant les encoches. C'est vraiment tout simple.

     

    Noël

     

     

    Ces anges datent de très longtemps, et j'avais trouvé le modèle il y a une éternité dans 100 idées de Marie-Claire.

    Si vous avez, au fond d'un placard, quelques assiettes en carton que vous n'osez pas utiliser, car c'est jetable et pas écolo, voilà quoi en faire. Après Noël, on remet à plat, et ça peut resservir l'anée suivante.

    On peut les faire version mini, dans du papier style Canson, et les utiliser comme marque-place. Il faut juste tailler des disques et dessiner la tête et les bras.

     

    Noël

     

    Vous pouvez faire quelques sapins, pour votre maison, ou pour offrir, ils ont toujours du succès :

     

    Noël

     

    J'avais montré ici la marche à suivre.

     

     

    Si il vous reste quelques chutes de tissus de Noël, vous pouvez essayer les vide-poche de Josy :

     

    Noël

    Cette photo n'est pas de moi, mais de "la chataignepique".

     

     

    Si vous êtes attirés par les bricolages non textiles, vous pouvez essayer les sapins en bois. Eux aussi ont du succès, et ils sont très faciles à réaliser quand on sait utiliser une scie ou une perceuse :

     

    Sapins de Noël

    Pas d'explications à vous donner.

    Ils avaient bien supporté le voyage jusque dans les Landes, et ils y sont restés depuis tout ce temps-là.

     

    Il y aussi les petits père Noël marque-place, ou les mêmes en plus grand pour décorer la maison, comme ceux que nous avions fait dans notre atelier :

     

    Noël

     

     

     

    Vous pouvez aussi faire des décos (nappes ou autres) avec un peu de peinture et des feuilles de fougères en guise de pochoirs, ainsi que je le disais ici :

     

    Noël

     

    Pour celles qui cousent, il est facile de faire sacs ou petites trousses en utilisant de jolis tissus :

    Noël

    Là, c'est du coton tout simple, mais on peut utiliser velours, rubans, dentelles, et autres décos riches.

     

    il y a aussi les porte-monnaie qui peuvent être "enrichis" avec de belles matières. Les mêmes montures peuvent être utilisées pour faire des étuis à lunettes.

     

    Noël

     

     

    Ma famille a choisi le thème de cette année : "autour du monde". Nous réfléchissons tous à ce qui se mange dans les autres pays et que nous ne connaissons pas encore.

     

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    Depuis des jours, je me demande...

    Je vous fais rire ? Je continue mon carnet de voyage ? Je prépare Noël ? Je parle des gilets jaunes ?

    Finalement, c'est "la vie de maintenant" qui occupe surtout mes pensées en ce moment.

    Dans le temps, quelques riches possédaient tout, le peuple n'avait rien.

    Maintenant, "le peuple" a (ou devrait avoir) en général le minimum pour vivre normalement. Finis les haillons, les pieds nus dans les sabots,le seau d'eau puisé à la rivière, et les famines, du moins sous notre climat tempéré.

    Nous apprécions d'avoir un confort de vie supérieur à celui de nos ancêtres. Pour ma part, je me dis tous les jours que j'ai de la chance de vivre plutôt facilement. MAIS ce progrès est menacé...

    Je ne suis pas la plus à plaindre, mais je remarque que :

    - depuis 15 ans que je suis retraitée, ma pension a moins augmenté que le coût de la vie. Vous pouvez vérifier ici l'évolution du coût de la vie* et comparer avec vos propres revenus.

    - depuis un an, ma retraite de fonctionnaire a diminué de 22,86 € par mois. L'Ours gagne plus que moi, mais nos prélèvements supplémentaires sont très très supérieurs à la petite diminution de taxe d'habitation dont gouvernants et médias disent tant de bien.

    - avec le désengagement de la sécu, mes cotisations de mutuelle ont augmenté.

    - ma poste a fermé, et mon agence postale ne la remplace pas. (usage de notre carburant)

     - ma gendarmerie a fermé

    - ma mairie ne fait plus les cartes d'identité : il faut aller à 8 km (usage de carburant)

    - on doit se serrer la ceinture, mais un luxe ostentatoire nous est montré sous les ors de la république. Huissiers de l'Elysée "déguisés" avec de grands colliers, ouvreurs de portes, "avanceurs" de chaises lors des réunions, parlement décentralisé à Versailles, etc... Qu'on utilise les monuments historiques voulus par les roi, OK. Qu'il y ait service d'ordre et sécurité, c'est normal. Mais qu'on gaspille notre argent : NON. Parfois je me dis que ça fait des emplois, et aussitôt me vient la réponse : il manque tellement de personnel dans les hôpitaux, l'éducation nationale, l'administration en général. Tout cet argent, gaspillé en tape à l’œil inutile, serait bien plus utile ailleurs.

    Était-ce bien le moment de refaire la salle des fêtes de l’Élysée avec toutes ses dorures et ses magnifiques tissus et moquettes ?

     

    J'hésite

    Chez moi, on se contente des dorures du ciel.

     

    (Petite diversion :

    (il était une grenouille que l'on plongea dans une marmite d'eau (très chaude. Aussitôt, d'un bond, la voilà ressortie de la marmite.

    (Une autre fois, on a augmenté très progressivement la (température de l'eau. Et quand ce fut vraiment trop chaud, trop (tard. La grenouille était morte car elle ne s'est pas rendu compte (de la menace fatale qui pesait sur elle.

     

    Tout ça pour en arriver aux gilets jaunes. J'en ai rencontré quelques jours avant la première manif prévue pour le 17 novembre. Je leur ai dit que je n'irais pas, car je milite depuis toujours pour les salaires, les retraites, la sécu, le climat, l'école et tout et tout. Je réagis à la première goutte trop chaude. Je ne ratais pas une occasion de manifester à un appel des corps intermédiaires (même si je ne connaissais pas cette expression).

    Ces électrons libres avec leurs gilets me hérissaient le poil, car ils n'avaient jamais bougé auparavant, malgré tous les sales coups de nos gouvernements successifs. Enfin, là, la goutte de trop a fait déborder le vase. Mieux vaut tard que jamais.

    Puis les jours et les manifs ont passé, et devant le manque de réponse du gouvernement, le refus de discuter avec qui que ce soit, j'ai fini par me rendre à l'avant-dernière dernière manif.

     

    La vie aujourd'hui

     

    Des slogans sympas

     

     

     

     

    La vie aujourd'hui

     

     

     

     

     

     

    Une foule calme, mais décidée.

     

    La vie aujourd'hui

     

     

     

     

    Samedi dernier, j'étais à la manif pour le climat, où il y avait pas mal de monde. Certains arboraient leurs gilets jaunes, ce qui n'est pas incompatible.

    La fontaine avait, elle aussi, pris des couleurs :

     

     

    J'hésite

     

    Et le ciel arborait de jolies rayures non taxées :

     

    J'hésite

     

     Je donne ci-dessous quelques détails de ma retraite. Petite retraite, car pour des raisons diverses, je n'ai qu'une carrière incomplète.

    J'étais fonctionnaire, donc payée par l'état. Ils n'osent même plus indiquer les % des prélèvements sur nos bulletins de pension. Ça fait moins mal quand on ne sait pas ? J'ai tout calculé :

                         2003            2015            2017            2018

     CSG dé              2,40 %          2,40 %          2,40%      2,40%

    CSG non dé        3,80              4,20              4,20         5,90

    CRDS                 0,50              0,50               0,50         0,50

    CASA                   --                0,30               0,30         0,30

    Total                  6,7%             7,4%              7,4%        9,1%

     

    Retraites de base bloquées, cotisations à foison en augmentation constante : comment se satisfaire d'une baisse incessante de nos revenus ? Surtout qu'il est question de -peut-être- revoir à la baisse la pension de réversion.

     

    Autre souci dans mes montagnes. On reporte de semaine en semaine l'ouverture de la station de ski, qui était initialement prévue pour le 1er décembre. Regardez comment elle se présentait hier :

     

    J'hésite

    Les ronds blancs ? Le peu de neige produite par les enneigeurs (nom plus élégant des canons à neige).

    Aujourd'hui, encore grand bleu. J'ai profité de la luminosité pour faire de la couture dans ma véranda.

     

    J'hésite

     

    J'ai fait quelques secrets pour Noël et aussi des pseudo-coquelicots que j'arborerai lors des rassemblements des 1ers vendredis de chaque mois, et peut-être aussi tout le temps.

     

     

     

     

    Pin It

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires