• Quelques myrtilles

     

    Il y a quelques jours, des copines du groupe de randonnée de l'Ours sont allées aux myrtilles. Celle qui faisait office de chauffeur a perdu dans les myrtilliers toutes ses clés, voiture et maison.

    Le surlendemain, les courageux ont monté une opération de recherche. Ils sont partis à quatre, équipés d'un détecteur de métaux (vulgairement appelé "poêle à frire") et d'un gros aimant fixé au bout d'une tige. Pas de chance ! Le beau temps n'était pas de la partie, c'est le brouillard mouillant qui recouvrait la montagne...

     

    Quelques myrtilles

     

    Quelques myrtilles

     

    Quand on monte là-dedans, rien ne ressemble autant à une touffe de myrtilliers qu'une autre touffe, on perd tous ses repères, et les chercheurs ont déclaré les clés définitivement perdues.

     

    Ils ont donc sortis les peignes et les seaux et ont fait une petite cueillette qu'ils m'ont offerte.

     

    Voilà la récolte avec ses feuilles et brindilles à trier (et quelques framboises que je me suis empressée de savourer ).

     

     

    Pour trier, je salis plein de matériel, et je ne vous montre pas mes mains : plusieurs jours avant de retrouver une couleur normale.

     

     

    Un énorme saladier plein à ras bord pour faire des tas de gâteaux.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mon quatre-quarts habituel : à gauche, les myrtilles posées sur la pâte, à droite après cuisson.

     

     

     

    L'Ours, malgré le temps pourri, froid et humide, a fait un sorbet.

     

     

    Une petite assiette de gâteries. C'était mes premières myrtilles depuis je ne sais combien d'années, et je n'en avais pas mis assez. Le suivant fut mieux garni. Elles tombent pendant la cuisson, mais pas trop, et elles sont finalement assez bien réparties sur toute la hauteur.

     

     

    Et la tarte que toute la famille adore. Une pâte brisée, un peu sablée, une grosse couche de myrtilles roulées dans le sucre, et du sucre saupoudré par dessus. 30 à 40 minutes de cuisson. C'est tout : c'est comme ça qu'on l'aime depuis bientôt 40 ans.

     

     

    Ma pâte, faite en vitesse sans trop réfléchir :

    100 gr de farine de riz complet,100 gr de farine de maïs, 3 c à soupe de sucre, 50 gr d'huile, 50 gr d'eau, 1 oeuf.

    ( à l'origine, c'est la grande classique : un certain poids de farine, et la moitié de ce poids en beurre. Je me contente de changer des éléments pour faire du "sans produits laitiers, sans gluten")

    Mélanger avec une maryse, étaler avec les mains directement dans le moule.

    Qui m'accompagnera l'année prochaine, quand mes deux genoux me permettront de nouveau de crapahuter dans la montagne ?

     

    La semaine dernière, nous nous sommes offert un restaurant à la ville. Superbes assiettes, mais les grosses myrtilles cultivées manquaient un peu du parfum des sauvages.

     

    Quelques myrtilles

     

     

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    11
    Mardi 15 Août à 10:54
    Cappuccinette

    Miam ! J'ai faim ! 

    Il y a des années que je n'ai pas mangé de myrtilles, tout cela est vraiment très appétissant ! 

    Bises de Capp (dont le blog reprend du service... doucement)

    10
    Mardi 15 Août à 08:06

    Oh là là, j'ai très envie d'en manger depuis quelques semaines...

    Dommage pour les clés quand même!

    9
    Macha
    Dimanche 13 Août à 17:12

    L'art de me faire saliver sans pouvoir régaler mes papilles...

    Bon, tu es pardonnée.

    J'irais bien en cueillir, s'il en reste encore ! Et si le lieu est accessible pour mes gambettes, avec bâtons.

    8
    myriam.masselin
    Dimanche 13 Août à 12:49

    qu est ce que c'est bon la myrtille ( tres bonne pour les yeux !) quand nous allions en vacances dans l ariege je revenais avec des  kgs se confiture ! 

    maintenant je les achete ( pas question de cueillir ) en ardeche !

    mais cette année il n'y en a pratiquenent pas comme les mures !!celles cultivées ne sont pas bonnes et hors de prix !

    bonne fin de w e , frisquet !

    7
    Dimanche 13 Août à 11:41

    Miam, toutes ces myrtilles !! 

    6
    Dimanche 13 Août à 11:36

    Régal et régal!!! Je les prépare comme toi! Très beaux tes gâteaux! Bravo Jolie Fourmi! Chez nous cette année pas de myrtilles hélas à cause des gelées tardives! On se rattrapera l'an prochain? Bise de dimanche! On attend les grands qui viennent passer le 15 août avec nous! biggrin!

    5
    Dimanche 13 Août à 11:32
    J'en salive
    ...souvenirs des "brimbelles" et savoureuses tartes de nos vacances vosgiennes de notre enfance
    4
    Dimanche 13 Août à 10:47

    Bonjour la Fourmi

    Tes tartes aux myrtilles et autres préparations culinaires me font saliver , j'adore les myrtilles des montagnes .
    J'en ai achetées à la Biocoop à Auch fin juillet mais le prix n'était pas donné .

    J'ai planté deux myrtilliers au jardin , les oiseaux ont tout mangé et ce sont des grosses myrtilles qui n'ont rien à voir avec celles bien sucrées de chez vous .
    Un pied a même complètement séché , c'est dur en ce moment avec le manque d'eau .
    Perdre ses clés dans les myrtilliers c'est bien le genre de choses qui aurait pu m'arriver .

    Je suis toujours en train de chercher après les clés , les lunettes ( je pense que mes lunettes habituelles que je ne trouve plus depuis deux semaines ont été emportées par le geai  ).C'est bien d 'accuser le geai , cela me déculpabilise .

    Alain me dit toujours que je perds énormément de temps à chercher après mes "affaires" et c'est vrai , mais comme je perds un peu la mémoire je fais plus attention maintenant et je répète plusieurs fois ce que je dois faire ou rapporter de la cave .
    Bises et bon dimanche à vous deux .

    3
    Dimanche 13 Août à 10:43

    Eh oui, galère et coût financier. Mais, pour le retour elles avaient des portables (et "ça passait") et ont appelé quelqu'un qui était disponible, et qui avait une bonne voiture, car piste de montagne...

    Bon dimanche à toi aussi

    2
    Dimanche 13 Août à 10:19

    Avec ces superbes myrtilles, tu vas faire bien des envieuses, dont moi, je l'avoue... les sauvages n'ont sans doute rien à voir avec les cultivées...

    Ta pauvre amie ! perdre ses clés de maison et de voiture, mais comment le groupe est-il rentré ?? elle a été obligée de refaire ses clés de voiture et de maison ?? (parce que souvent, sur les clés de voiture par exemple, l'autre exemplaire est dépourvu du boitier pour l'ouverture électrique...) galère....

    Bises, bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :