• Printemps ?

     

     J'ai la tête un peu ailleurs en ce moment, pas très en forme pour vous amuser. J'ai dû aller très récemment en Gironde pour une bien triste raison.

    Je n'étais que passagère durant nos 600 km de route, et j'ai bien profité du paysage. Nous n'étions pas partis pour faire du tourisme, donc je n'ai pas de photos. Je le regrette beaucoup, car certains "petits riens" m'ont époustouflée. Je descendais de ma montagne, toujours dans le grand blanc, et j'ai senti le printemps. Je veux dire que, depuis la route, sans voir ni fleurs ni feuilles, j'ai ressenti qu'il était sur le point d'arriver.

    Tout d'un coup, au détour d'un virage, dans le Lavedan (une plaine entourée de montagnes) je fus frappée par les couleurs des arbres. Ce qui était tout gris depuis des mois était en train de muer. Très discrètement, mais de façon assez nette, le gris était remplacé par du vert, du rose ou du jaune. Les masses des branches faisaient comme des nuages légèrement colorés.

    Cela fait plusieurs années que je suis frappée par ce phénomène. Je vois bien dans mon jardin que les bourgeons se préparent longtemps avant leur éclosion. Je les regarde grossir, mais sans l'effet de masse de la forêt, pas de quoi s'extasier.

    Dans la nature, avec de grandes quantités d'arbres variés sur un terrain vallonné on a une vision différente.

    J'ai trouvé les bouleaux particulièrement spectaculaires : leurs troncs blancs en quinconces sur une pente étaient dominés par une sorte de halo presque rouge. Les autres espèces ? Pas eu le temps de m'attarder. Une prochaine année, il va falloir que je m'intéresse au sujet.

    Une prochaine année ou dans les jours qui viennent, car Voisine vient de finir sa vie, et nous allons l'accompagner à Bordeaux où elle va rejoindre son mari dans le caveau familial.

     

     

    Je vous montre juste un peu mon  "barrage anti-vue" que j'essaie d'ériger entre ma véranda et le bâtiment d'en face.

    "Plantez des végétaux à tiges rouges pour égayer l'hiver", qu'ils disent dans les revues de jardinage :

     

    Printemps ?

    Mon arbuste à tiges rouges est là-dessous, entre le piquet et le lilas !

     

     

    Feuillages rouges qu'ils disent aussi dans les conseils :

    Printemps ?

     

    Le mien, malgré mes bons soins à l'automne (ficelage des branches en fagot autour de deux piquets), fait grise mine. Je sens qu'il aura besoin d'une taille printanière pour compléter l'automnale. C'est pas encore cette année qu'il fera trois mètres de haut.

    Bien sûr, on me dit que c'est de ma faute. Je n'ai qu'à pas planter si près du passage. Mais, à part la clôture en plastique, comment réussir à concilier haie, allée et espace pour pour que l'Ours jette la neige ôtée du chemin, dans une bande de terrain de trois mètres de large ?

     

    Printemps ?

    Là, les heuchères multicolores qui devraient illuminer l'hiver.

     

    Printemps ?

    Et enfin le coin des feuillages panachés. Ce pauvre aucuba est âgé de 14 ans ! Ce n'est vraiment pas une plante de pays de neige ! Il se casse tous les hivers.

    Ces photos ont été prises ce matin, juste avant 8 h. Ciel clair, belle journée en perspective. Ça va fondre un peu. Il ne fait pas froid, mais toute cette masse de neige a du mal à se réchauffer !

    Jardiniers, promeneurs, photographes : vous voyez pourquoi j'aime autant voir le printemps sur vos blogs ? Continuez à me montrer de la couleur.

     

    Je vais attendre encore un certain temps

    Printemps ?

     

    Dans quelques mois ... mes trois mètres seront devenus jardin

     

    Pin It

  • Commentaires

    11
    Samedi 21 Mars 2015 à 22:55
    Hervé MARTIN

    De neige envahissantes en printemps tant attendu, de poésie rafraîchissante en histoires d'une maison, de cravates multiples, d'idée de lecture en événement douloureux...tu sautilles et chroniques, j'écoute avec attention, plaisir, et solidarité !

    Je t'envoie un peu de couleurs printanières, d'une vallée basse savoyarde : mon amitié pour t'aider à patienter, RV

    10
    Samedi 21 Mars 2015 à 07:17

    Avec Toi, petite fourmi. Bisous.

    9
    Mercredi 18 Mars 2015 à 13:53
    MiaouIsa

    je relis et je pense à ce texte de la Mme de Sevigné :

    Naissance du printemps

    Aux Rochers, mercredi 19 avril 1690

     

    Je reviens encore à vous, ma bonne, pour vous dire que, si vous avez envie de savoir, en détail, ce que c'est qu'un printemps, il faut venir à moi. Je n'en connaissais moi-même que la superficie; j'en examine cette année jusqu'aux premiers petits commencements.
    Que pensez-vous donc que ce soit que la couleur des arbres depuis huit jours ? répondez. Vous allez dire : " Du vert. " Point du tout, c'est du rouge. Ce sont de petits boutons, tout prêts à partir, qui font un vrai rouge ; et puis ils poussent tous une petite feuille, et comme c'est inégalement, cela fait un mélange trop joli de vert et de rouge.

     

    Nous couvons tout cela des yeux ; nous parions de grosses sommes, mais c'est à ne jamais payer, - que ce bout d'allée sera tout vert dans deux heures, on dit que non : on parie. Les charmes ont leur manière, les hêtres, une autre.

    Enfin, je sais sur cela tout ce que l'on peut savoir. ...

     

    Appris en primaire, que du bonheur !

     

    j'ai edité mais je ne sais pas pourquoi la taille du texte est bizarre

    8
    Mercredi 18 Mars 2015 à 13:51
    MiaouIsa

    De retour d'Amiens,

    Jolie fourmi je suis bien triste du départ de "Voisine" que j'ai connu. J'ai souvenir de quelques thé dans au coin du feu, que dans la "salle " quand elle recevait des "hôtes" ou dehors au soleil... Quelle femme elle fut  et quelle vie a eu cette personne.

    Oui, le printemps est à la porte et que cela fait du bien !!

    Merci pour tes ecrits que apprécie beaucoup et à bientôt

     

    7
    Mercredi 18 Mars 2015 à 13:28
    josy15

    c'est vrai que chez toi tu vois le printemps plus tard ! mais courage il s'annonce, tout doucement chez moi, mais ailleurs il est déjà bien installé ! bises

    6
    Mercredi 18 Mars 2015 à 04:43
    CathyRose

    Cet événement bien triste t'a fait penser à une renaissance, celle que nous apporte le printemps dès qu'il revient ! Il arrive c'est sûr, et même chez toi où la couche de neige est encore impressionnante tu en vois les prémices, tu sens, même si ça ne se voit pas encore beaucoup qu'il est en route ! Courage pour accompagner ta voisine dans sa dernière demeure ...
    Très belle journée, bisous !
    Cathy

    5
    Mardi 17 Mars 2015 à 19:42

    en effet, tu dois savoir être patiente...chez moi depuis un mois pas de pluie et beaucoup de soleil... (oui, oui) ...je crois qu'aux premières gouttes la nature va exploser!..

    4
    lalibricole
    Mardi 17 Mars 2015 à 13:40

    bon courage la fourmi pour le jardin et ton nouveau voyage vers la GIronde !

    bisous

    3
    Mardi 17 Mars 2015 à 11:39

    Courage Jolie fourmi! C'est un bien émouvant billet que voici! Et je t'accompagne sur ce chemin de printemps dans le joli souvenir de Voisine! Ainsi va la vie, nous sommes de passage sur la terre! Aussi, notre regard sur les choses et les êtres est tellement vital pour eux! Contemple Fourmi et la beauté est dans l'infime! Je t'embrasse de Haute-Loire où le printemps s'éveille aussi doucement! Pierre s'est levé à 4h du mat pour l'astreinte au Puy!

    Les primevères du jardin!

    2
    Mardi 17 Mars 2015 à 09:11

    C'est vrai que le printemps arrive, frémit... les arbres commencent à se teinter de légères couleurs, un vert jaune léger, le rose pâle des prunus et des cerisiers... Quelques jours de beau temps et tout cela va exploser !

    1
    Mardi 17 Mars 2015 à 08:37

    Le printemps arrive, mais il se montre quelquefois capricieux, se fait un peu désirer, quand le vent souffle avec aigreur, ou que la pluie grisaille le ciel...

    Pensées, bon courage pour ce nouveau voyage vers la Gironde, pour une triste raison...

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :