• Printemps 2020

     

    Chez vous, c'est l'été qui arrive.

    Chez moi, c'est le printemps au jardin.

    Comme l'autruche qui se cache (paraît-il) la tête dans le sable, je me cache la tête dans l'herbe pour ne pas trop voir ce monde fou. Fou et malade, ou malade parce qu'il est fou ?

    J'ai mal aux épaules et aux mains, et en prime un coup de soleil sur les bras et la nuque. Je n'ai jamais pesé, mais je pense que mon herbe doit bien faire mon poids !

     

    Printemps 2020

     

    Je n'ai pas encore attaqué l'escalier. Je vais garder quelques fougères, et laisser les ancolies qui poussent entre les marches (elles se plaisent beaucoup là, où elles sont venues seules, et l'Ours essaie de les épargner quand il monte ou descend la tondeuse).

     

    Hier, nous avons mangé au jardin, et l'Ours était distrait par le petit peuple volant qui nous entourait :

     

    Printemps 2020

     

    Un rouge-queue faisait des cabrioles. Ces oiseaux sont impossibles à photographier, ce sont les plus agités de nos amis à plumes.

    On voit aussi le fil de fer qui devrait servir à retenir les clématites, mais la neige, une fois de plus, a tout fait dégringoler.

     

    Printemps 2020

     

    Le même rouge-queue agrandi.

     

    Printemps 2020

     

    Ensuite, il nous narguait depuis le haut de la cheminée.

     

     

     

    Printemps 2020

     

    Cette idiote-là s'est fourvoyée dans mon évier, ça patinait, elle n'arrivait pas à en sortir. L'Ours l'a aidée à retrouver la liberté.

     

     

    Printemps 2020

     

    Mon aubépine décorative fleurit joliment, mais elle est moins vivace que l'aubépine sauvage.

     

     

    Printemps 2020

     

    Les boules de neige sont encore vertes.

     

     

    Printemps 2020

     

    L'épimédium (fleur des elfes) fleurit. Mais la plante est maintenant enfouie sous la végétation, il faut que je la déménage.

     

     

    Printemps 2020

     

    L'Ours a découvert que le chaenomeles (cognassier du Japon) fleurit à l'intérieur de la plante. Il ne comprend pas que les fleurs ne soient pas à l'extérieur.

     

     

    Printemps 2020

     

    La glycine, sur fond de neige non éternelle.

     

     

    Printemps 2020

     

    En haut de l'escalier, sur le mur, les centaurées blanches sont venues retrouver l'heuchère qui est là depuis au moins 30 ans.

     

     

     

    Printemps 2020

     

    Les lupins sont prêts.

     

     

    Printemps 2020

     

    Des champignons que l'ours a vus je ne sais où.

     

     

    Printemps 2020

     

    Le festival des pavots va commencer.

     

    Hier, nous sommes revenus complètement crevés, alors ce matin, relâche. On ne fera qu'une demi-journée de travail. Nous sommes heureux d'avoir retrouvé une semi-liberté, et apprécions le plein air du jardin sans masques.

    Je vous souhaite une bonne journée et vous dis "à bientôt".

    Pin It

  • Commentaires

    7
    Vendredi 22 Mai à 06:30

    Une très belle promenade dans ton jardin, merci pour le partage.

    Belle journée, bises

    6
    Jeudi 21 Mai à 18:19
    Isabelle Miaou

    Un agréable tour de jardin. La glycine c'est celle qui est sur le mat pas tres loin du fil à linge ? Difficile de prendre en photo des oiseaux
    ici le jardin est un bonheur permanent mais je ne sais pas faire de vidéos ... La glycine hélas n'a pas fleuri, mais nous profitons de la floraison du chèvrefeuille et le "faux jasmin" fleuri à son tour J'ai stoppé la plantation des tomates car il fait 29° Nous avons crée deux carré de jardin mais sans lasagne juste désherbé et entouré de tuiles pour délimiter.

    5
    Jeudi 21 Mai à 15:13

    Bonjour la Fourmi

    C'est incroyable le décalage entre la floraison des fleurs de ton jardin et la floraison  des fleurs de notre jardin gersois .
    Toutes les fleurs que tu nous montres ont fini de fleurir depuis un bon moment et comme pour l'aubépine je suis en train de tailler ce qui est à ma portée , il paraît que les aubépines aiment être taillées.

    Je te mets un lien d'une pépinière ne vendant que des aubépines et il y a beaucoup de variétés

     

    http://www.jardins-en-marche.fr/dossiers/cat.php?val=4_aubepines

     

    J'aime ta glycine en arbre et les centaurées blanches et bien sûr les lupins , ton sol est acide je pense .

    Au printemps tout pousse tellement vite que l ' emploi du sécateur et autres outils donnent  des douleurs et qu'à un moment il faut laisser le corps se reposer .

    Bises

    4
    myriam.masselin
    Jeudi 21 Mai à 13:22

    un lieu bien agreable ! mais quel boulot courage

    et oui il faut faire gaffe avec le soleil de printemps 

    bon long we ( enfin nous " les vieux " comme le dit un certain .....ça ne change pas grand chose !)

    3
    Jeudi 21 Mai à 12:20
    Nous mesurons la chance que nous avons d'avoir un jardin. J'ai essaye de photographier des hirondelles en bord de mer... Impossible
    2
    Jeudi 21 Mai à 11:48

    Quel plaisir que la visite de ton jardin... MERCI, une vraie bouffée d'air pur!

     

    1
    simone
    Jeudi 21 Mai à 10:58

    Un vrai plaisir de vous lire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :