• Pollution ?

     

    Depuis la dernière neige, il y a déjà pas mal de temps , nous avons un ciel bleu bleu, (sauf aujourd'hui où il y a nuages et crachin) juste traversé par les nombreuses traînées faites par les multiples avions qui survolent les Pyrénées.

     

    Pollution ?

    Le plafond de ma véranda, vu depuis où je m'installe pour vous écrire.

    Elle va où la pollution des avions ? Elle tombe juste en dessous ? Elle reste en l'air ?

     

     

    Pollution ?

     

    Si j'agrandis, on voit bien les avions. Et c'est toute la journée qu'il y en a. Parfois 3 ou 4 en même temps.

     

    Au début de la semaine, nous nous demandions pourquoi la montagne en face de chez nous semblait voilée, de plus en plus trouble de jour en jour. : les photos sont "nature", sans aucun trucage.

     

     

    Pollution ?

     

    Je vous explique le paysage. Je vis sur le flanc de la montagne, au pied du Tourmalet qui est dans mon dos quand je regarde le Massif de L'Ardiden.

    En bas de chez moi, ce qui ne se voit jamais sur les photos, il y a une agglomération de trois villages (Luz-Saint-Sauveur/ Esquièze-Sère et Esterre : 1500 habitants à eux trois, et pas d'usines).

    À gauche, la vallée qui monte vers Gavarnie. À droite la route des gorges qui descend vers la plaine (Argelès-Gazost, puis Lourdes et Tarbes). Il suffit qu'il n'y ait pas de vent, et toutes les fumées stagnent dans ce fond de vallée (chauffage, circulation augmentée par la présence des vacanciers ?).

     

    Ce n'était pas une impression car, un matin, tout était redevenu normal : bien lumineux.

     

     

    Pollution ?

     

    Le ciel est vraiment TRÈS bleu : je trouve que le ciel des villes n'a pas de couleur par rapport au nôtre.

     

    Le jour le plus moche, tous les skieurs ont pu constater que la plaine était recouverte d'un énorme nuage gris foncé posé au sol.

     

    Pollution ?

    Photo C. R.    

     

    Pollution ?

                                                                            Photo C. R.

    Ma petite-fille a fait ces deux photos spectaculaires, car elle s'est demandé ce qui se passait.

     

    Quand on voit ça dans un département peu peuplé, sans industries, on se pose des questions au sujet de la "survie" dans les villes. Ces images m'ont rappelé mon enfance bordelaise. Les usines fumaient à tout-va et moi, toute gamine que j'étais je m'en étais aperçue.

    Nous allions régulièrement à Limoges voir mes grand-parents. Au retour en arrivant sur Bordeaux, notre route s'achevait sur le coteau des Quatre-Pavillons qui dominait l'agglomération. La ville était en bas, au bord de la Garonne, je voyais toutes ces fumées qui l'enveloppaient, et je n'avais pas envie d'y descendre, surtout après avoir traversé tous ces paysages verdoyants d'où nous venions.

    Je me souviens d'un jour, il y a bien 40 ans, j'étais dans un embouteillage parisien avec une copine. Elle était représentante, très chargée, et était obligée d'aller travailler en voiture. Elle prit alors un chiffon et commença à essuyer son pare brise qui était sale.

    Horreur ! Malheur ! Nous nous sommes dit que, si le verre était aussi noir, et que nous respirions l'air qui salissait ainsi les vitres, comment étaient nos poumons ?

    Ces derniers jours, en voyant notre ciel, je me suis dit que je comprenais tout à fait les restrictions de circulation dans les villes.

    Plus les années passent, plus j'hésite à prendre ma voiture pour aller ne serait-ce qu'à Luz (7 ou 8km). Je groupe mes achats, et je rate plein d'activités, de réunions ou de manifestations pour ne pas trop participer à ce fléau qu'est la pollution.

     

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    6
    myriam.masselin
    Lundi 4 Mars à 12:33

    spectaculaire la difference entre les deux photos !

    la pollution je connais de plus en plus , 10 ans que je suis ici en pleine vallée du rhone , entre lyon et marseille c'est vraiment terrible , en plus je suis allergique a tous ces produits invisibles , de temps en temps je prends ma voiture ( pas le choix !) et file passer une journée dans le vercors ou l ardéche !!le retour dans la vallée n est jamais une partie de plaisirs ! 

    bonne semaine

     

    5
    Dimanche 3 Mars à 18:27
    Isabelle Miaou

    C'est impressionnant
    J'ai surtout senti la différence entre la région parisienne et Angoulême sur le plan respiration.

    Pour la voiture, sur Angoulême nous avons un super réseau de bus  donc nickel !!
    mais la vile change pour un" bus a haut niveau de service " et les voies rues routes (un tram sans rail sans caténaire ) casse route et que pendant 2 ans c'est impossible d’être a l'heure en transport a commun (et prendre 20 mn à 30 mn de délai en voiture !!! ) bon apres ce sera surement bien :)

    Sinon avec le copines le co voiturage c'est reflexe (et bien sympa)

     

    4
    Dimanche 3 Mars à 16:55

    Lorsque nous habitions à côté de Chambéry (Savoie) Combien de fois avons nous pu voir cette pollution. Cela me mettait en colère car on parlait du Pays du Mont Blanc et de sa pureté et c'est un gros mensonge. Le climat nous a fait quitté l'endroit pour nous installer dans les Alpes du Sud ou l'air est sec et pur..

    3
    Dimanche 3 Mars à 10:08

    Ce que tu racontes sur les retours à Bordeaux me rappellent nos retours de Champagne(où nous passions les vacances) vers la région parisienne... je crois que chaque petite action personnelle anti pollution peut faire beaucoup réunie avec toutes les autres, aucun effort n'est trop petit...

    Bonne journée sous un magnifique ciel bleu j'espère...

    Bizzzzzz

    2
    Samedi 2 Mars à 21:08

    Je crois que nous sommes nombreux à y réfléchir à deux fois à prendre notre voiture... je plains ceux qui sont plongés jour après jour dans la pollution des villes...

    Bises, belle soirée

    1
    Samedi 2 Mars à 17:50

    Tu as raison ! je me fais les memes réflexions et ne prend ma voiture qu'en cas de nécessité;finies les virées multiples, j'y réfléchis à deux fois.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :