• Orwell 2020

     

    Bonjour tout le monde,

    Installez-vous bien devant votre écran d'ORDINATEUR (imbuvable sur un téléphone), et prenez le temps de lire ce que je vous donne à la fin (ou téléchargez-les dit l'Ours, pour les lire sur Acrobat reader).

    Le 22 mars, je vous parlais de Novlangue, sans savoir de quoi il s'agissait. J'avais un peu cherché , et j'avais trouvé que c'était George Orwell qui avait inventé ce mot dans son livre "1984" publié en 1949. En commentaire, NiniDS avait écrit que ce livre devrait figurer dans les programmes de l’Éducation Nationale.

    En plein confinement, ayant l'impression qu'on vivait dans un livre de science-fiction, j'ai chargé (gratuitement) ce livre dans ma liseuse. Quel choc ! ! ! Nous vivons de plus en plus dans le monde que l'auteur décrit. Depuis quelques semaines, la réalité dépasse la fiction.

    L'aventure que nous avons vécue, (et que nous vivons encore) m'inspire des commentaires que je griffonne depuis le début, mais cela inspire également moult écrivains, politologues, syndicalistes et autres. Beaucoup diffusent gratuitement  le fruit de leurs pensées.

    La vérité à la sauce Macron se cuisine à l'Elysée, où l'auteur explique, preuves à l'appui, comment le Président voudrait gérer l'information. Je vous ai déjà donné ce lien, mais au cas où vous l'auriez raté, je persiste. On est en plein dans Orwell, où il y a un "Ministère de la vérité". Vous voyez comment notre président, tout jeunot, tout mignonnet, se comporte comme un dictateur ?

     

    Patrice Franceschi "Bonjour Monsieur Orwell", paru gratuitement chez Gallimard. Comment notre liberté est menacée, comment nous ne faisons rien pour la défendre. L'Ours avait déjà trouvé ce texte, et hier soir l'Auteur était invité sur ARTE. Vers quelles dérives peut nous entraîner ce "bornage" des porteurs du virus ? (Voir à la fin le texte intégral)

     

    Sylvain Grandserre "Un instit confiné ne devrait pas avoir à dire ça". Il explique ce que je pensais, bien que je ne sois pas du tout concernée pas le sujet : ce qu'on a prévu pour les petits qui reviennent à l'école ressemble à de la torture. Comment oser imaginer toutes ces règles ? Les instructions de rentrée font 60 pages ! (Voir à la fin le texte intégral)

     

    Mon médecin, que j'ai enfin vu hier, m'a raconté qu'ils recevaient très régulièrement des notes de 12 pages, avec des consignes inapplicables, le temps de les lire, ça change.

     

    Il y a au moins une chose positive dans tout ça : alors que le gouvernement, porte-parole en tête, tentait de nous prouver l'inutilité (voire la dangerosité) des masques, une vague de désobéissance civique a submergé le pays, et chaque "possesseuse" de machine à coudre s'est lancée dans l'aventure.

     

     Et maintenant, lisez ! ! !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Mai à 08:31

    Merci pour toute cette lecture qui ajoute du poids à ce que l'on a pu déjà ressentir par rapport à  toute cette période...

    Belle journée, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :