• Nappes

     

    Hier, pendant une pause dans mon labeur d'ourleuse de nappes en toile damassée enduite, j'ai lu les premières réponses à mes questions du jour. Parmi les suppositions farfelues (qui me ravissent, continuez), il y avait un commentaire de IsaMiaou, que je vous livre tel quel :


     

    Coucou,

    Pour les nappes je pense que tu as utilisé les "trucs" :

    * mettre du scotch sous ton pied de biche

    * mettre du papier de soie entre le pied et la toile enduite (même dessous comme un sandwich )

    * faire tenir les coutures avant piquage avec du scotch

    * aiguille pour jean's

    *parfois ajuster la tension ...

     

     

    Merci pour cette récap bien utile dans le cas de coutures "espéciales". Il est nécessaire de revoir parfois les fondamentaux.

    Mais là, j'avais 20 nappes en 1mX1m et 13 en 1mX1,50m, ce qui donne 145 mètres d'ourlet : personne n'imagine que j'allais fignoler, quand même !

    * la tension : OK, elle était bonne

    * l'aiguille pour jean : inutile, ça piquait bien avec du 80

    * le scotch pour "faufiler" sans trous, je n'y aurais pas pensé, mais ça aurait été un travail de Titan, vu la raideur du matériau

    * le papier de soie, je l'utilise rarement car ma machine coud à peu près tout sans rechigner (sauf une fois une robe de Cendrillon). Dans mon exercice actuel, ça aurait été ingérable.

    * le scotch sous le pied de biche, je crois avoir lu ça quelque part, mais comme je n'en ai jamais eu besoin.... et là TILT !!!

    De quoi qu'elle cause Isa ? De pied de biche ? Qu'y a-t-il dans la boîte à malice de ma machine, celle que j'ouvre tout le temps pour accéder à la canette ?

     

     

    Parmi tous ceux en acier, il y en a un blanc, en Téflon paraît-il,  tout neuf depuis 25 ans. On m'avait dit qu'il servait à quoi ? Vite, Internet : ça sert pour la toile cirée............... (j'ai aussi une notice, mais guère plus usée que le pied en Téflon)

    J'ai essayé : le combat est devenu tout de suite moins violent. Mon tissu est toujours aussi encombrant, il me faudrait encore 4 mains pour le guider et le maîtriser, mais il avance bien mieux grâce au Téflon. Merci Isa !

     

     

    Je tiens fermement mon pli de la main droite, et je tire presque de la main gauche en pinçant fortement entre le pouce et l'index. Le tissu étant très lisse, je le tiendrais mieux par la bordure, de la main droite, mais bonjour le mal de dos si je passais la journée avec mon bras glissé au travers de ma machine.

    Ce qui est utile aussi, c'est une machine bien enfilée. Je vous disais que tout allait mal, mais il me restait encore des surprises à découvrir.

    Hier matin, je pensais qu'après une nuit de repos ma machine et moi serions en pleine forme. Hélas ! le fil de m.... continuait à casser. Je pris du fil de la bonne marque, dans les couleurs les moins voyantes : il cassait aussi, au bout de quelques centimètres.

    Bras croisés sur la table, je me mis à étudier la machine.

    Fil bien enfilé, bonne marque éprouvée depuis plusieurs dizaines d'années, bons réglages (tension du fil et longueur du point), canette bien en place, tout allait bien. Une seule chose restait : l'AIGUILLE.

     

     

    Il me revint en mémoire, à ce moment-là, que j'avais cassé la précédente. Au moment de la changer, j'avais remarqué que le talon de la nouvelle était entièrement cylindrique au lieu d'avoir une face plate (c'était quoi encore ces aiguilles de m...., comment avaient-elles atterri dans mes outils ?). Elle avait pourtant fonctionné normalement un bon moment jusqu'à ce qu'elle tombe de son support (probablement par ma faute, car vis pas assez serrée).

     

    Je vous rappelle que ma couture était difficile, et j'ai commis à ce moment la "fatal error" (votre ordi aussi vous dit ça parfois ?) : je l'ai replacée SANS REGARDER LE SENS, sans penser au petit sillon qui guide le fil. Eh bien, je peux vous dire que ce petit détail change tout. Je l'ai réinstallée comme il faut, et maintenant tout va bien, même ce pauvre fil que je traitais de fil de m.... a cousu plusieurs nappes sans aucune anicroche !

     

    Je trouve que c'est comme la conduite automobile. Tout le monde, ou presque, a son permis de conduire. Mais qui sait changer une roue, faire la vidange, assurer la moindre petite réparation ? On sait parcourir des milliers de kilomètres, réaliser de superbes créneaux, et on accompagne Titine au garage au premier souci.

    Avec la machine à coudre, je réalise de jolies choses, je la guide très bien pour obtenir le résultat espéré, je change le fil, je fais les canettes : c'est tout. Au moindre problème, je rame.

    On dit "à mauvais ouvrier, mauvais outils", et je vais finir par penser que celle qui croit n'avoir que des matériaux de m.... est elle-même une couturière de m.....

     

    Nous avons apporté une première livraison hier soir, histoire de se faire au bistrot une soirée Beaujolais nouveau. Ça fait du bien de sortir, de voir du monde et d'entendre chanter quelques jeunes du pays, car ici tout le monde chante, même les ados.

    Seul le bar est ouvert, j'ai quelques jour de sursis pour finir les nappes. Ouf !

     

                           -   .   -   .   -   .   -   .   -   .   -

     

     PS : je vous demande de faire un petit effort. Il y a eu peu de propositions pour identifier mes trucmachinchoses. Soyez sérieuses ou farfelues, mais lâchez-vous un peu ! Les distractions sont rares en cette saison dans ma montagne. Je vous rappelle que mes objets sont encore utilisés de nos jours, que l'un d'eux est saisonnier (ce qu'explique gentiment l'une d'entre vous), et qu'ils n'ont aucun rapport avec le miel, ni les cheveux, ni les dentelles, ni la lessive. Je vous ferai une réponse détaillée bientôt.

     

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    5
    ptit'annick
    Vendredi 10 Février à 09:34

    Coucou, Votre broderie est magnifique, pouvez-vous nous dire où l'avez-vous dénichée. Je comprendrais que ça reste un secret...

    Merci . Bien cordialement.

    4
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 11:12

    Ravie d'avoir servi a quelque chose :) Bonne couture ...

    Juste pour le 1 er objet, ma mere avait un "truc" similaire mais tu as dit que ce n'etait pas cela, c'etait pour prendre le linge dans l'eau bouillante de la lessive... je demande à Laurent ... au cas Z ou ...

    3
    domino34
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:49

    bon alors me revoilà !!! pour le 1 ???!!!!  je voudrais une démo car je ne vois pas comment s'y prendre !!!! si c'est pour peler une pomme, mazette !!! quel boulot !!! vaut mieux l'Opinel !!!! Pour le 2, effectivement pour tartiner le beurre sur les crêpes ou ailleurs, mais c pour tartiner ou étaler ketchoz !!!!  et l'encoche c pour le faire tenir au bord de la gamelle !!!  à moins que tu ne t'en serve pour déneiger le dessous de  tes chaussures de ski ou de marche au retour de promenade !!!! ou alors ça sert dans la fabrication ou la cuisson de ces fameux gâteaux en cône de la vallée !!! c'est donc un touilleur de cône  !!!! et le 3 ça sert à faire des trous dans le tissu pour faire des œillets !!!????  OUF !!! je suis épuisée : toute ma matière grise y est passée !!!

    2
    domino34
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 15:39

    ben dis donc !!! Dommage que le gite d'Adast ne se loue plus pour les grands groupes (nous nous réunissions à l'Ascension habituellement) car  je serais venue  inspecter de près ces fameuses nappes !!!! Ahhhhhh les chants pyrénéens !!! je me souviens être allée les entendre dans l'église un soir qd je faisais la cure avec ma fille !!! quelle acoustique dans cette petite église de village !!! un régal !!! Bon eh bé, compte tenue de tes commentaires sur les trucmachinschoses je vais donc revoir ma copie car il me semble que j'ai tout faux !!!!  bon ouikende !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :