• Comme je disais un autre jour, en face de chez nous, il y a ça :

    Seringats

    Photo d'hiver, car heureusement, en été la végétation plantée par nos soins commence à nous cacher un peu cette horreur. Ce bâtiment du XVIIIème siècle a été surélevé de 3,50m, affublé d'horribles balcons, et complètement dénaturé. Nous sommes en procédure depuis trois ans. Nous avons gagné la première manche : le permis de construire a été annulé par le tribunal administratif. Mais les dernières péripéties nous donnent à penser que cela va durer encore très longtemps.

     

    Vilains poteaux

    Voilà le quartier d'époque, tel qu'il a été édifié à partir de 1750, inchangé depuis. Volets en bois, pas ou peu de balcons, façades austères. À droite de la photo, le bâtiment tel qu'il était : 2 étages plus les combles. Pas de balcons, fenêtres cintrées entourées de pierre.

     

    Et voilà le bâtiment revu et haussé :

     

    Vilains poteaux

     

     

     Surélévation édifiée en bois, fenêtres "carrées", volets roulants, création de nombreuses porte-fenêtres et de balcons modernes, cheminées en tôle amarrées par des haubans (les traits noirs verticaux), pour ne parler que du principal !

     

     Il n'est pas facile de faire la même photo plusieurs années de suite : la végétation change, et on ne retrouve pas facilement le même angle.

    J'ai classé cet article dans "mon village", car nous sommes fiers d'habiter dans ce vieux quartier. Nous aurions aimé le faire classer en AVAP, mais nos élus n'apprécient pas trop les vieilles pierres et n'ont pas eu peur d'aller à l'encontre des dispositions prises dans le PLU (plan local d'urbanisme) voté par eux-mêmes.

     

     

    J'en arrive aux poteaux. Considérant que ce bâtiment nous pourrit la vie et qu'il nous prive de la vue sur la montagne, nous avons décidé de le masquer à nos yeux. Tant pis si on pourrit à notre tour la vie de ses rares occupants. Tant mieux si on arrive à décourager d'éventuels acquéreurs de ce qui n'est pas encore vendu. Nous avons acheté, ou sorti des oubliettes, des tissus hideux, dépareillés au maximum, pour faire des tentures :

    Vilains poteaux

    L'Ours a donc installé les poteaux et les filins pour suspendre des lés de 50 cm de largeur sur 2m40 de hauteur !!!

    Moche, assurément, mais amusant pour nous. Mocheté pour mocheté, autant choisir la gaîté !

     

    Avant, nous avions vue sur un toit, certes vieux et en mauvais état, mais tellement moins haut et moins gênant :

    Vilains poteaux

    Et par dessus le toit, nous profitions de la montagne. Je voyais souvent des moutons. On admirait régulièrement le coucher de soleil.

    Maintenant, vue sur une coursive. Je vous ai raconté que je suis en train de progresser en matière de photo, alors je réfléchis avant d'appuyer sur le déclencheur quand je vise mes fleurs. Et je ne sais pas comment m'y prendre pour éviter d'avoir ce bâtiment en arrière-plan. J'ai l'impression qu'il est PARTOUT. On dirait  qu'on ne voit que ça de mon jardin !

    Cet immeuble étant le plus souvent inoccupé, nous repoussons l'installation de nos rideaux anti-vue. Dire que nous imaginions des hordes de vacanciers en train de téléphoner ou discuter tout en fumant sur la coursive, sous nos yeux, et que c'est le plus souvent VIDE !

     

     Seringats

     

    Regardez mes vilains poteaux vus de chez moi :

    Vilains poteaux

     

    Vous voyez mieux le pourquoi de notre colère ainsi :

    Vilains poteaux

    Juste à gauche, nous avions notre vénérable tilleul qui nous bouchait la vue d'un côté. Le bâtiment surélevé nous bouchant désormais la vue de l'autre côté, vous comprendrez pourquoi nous avons "effacé" le tilleul.

    Là, entre les poteaux et les sièges, nous avons planté des arbustes qui devraient atteindre deux mètres, nous isolant ainsi de la coursive et des pièces à vivre de cet immeuble. En Août, les arbustes étaient encore nains (mis à part les seringats de chaque côté), mais l'impatiens de l'Himalaya, le chardon-Marie et les roses trémières faisaient leur possible.

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Il y a une trentaine d'années, lors de nos vacances au village, nous regardions déjà ces montagnes, et il y avait toujours pas mal de neige, même en fin d'été

    Maintenant, voilà à quoi ça ressemble : que du rocher

     

     

    Déjà

    Cliquer sur la photo pour apercevoir de petits traits blancs, à la limite de l'ombre et de la lumière, un peu à droite du milieu. J'appelle ça "les moustaches". Ce sont les derniers vestiges de la neige de l'hiver.

    Cette photo est du 09 septembre, tôt le matin. Plus tard dans la journée, c'est à contre-jour et on ne voit plus rien.

    Déjà

     

     

     L'été n'a pas été chaud, et la chaleur n'arrivera jamais. Malgré tout, la neige a presque totalement disparu. Hier matin, je surveillais les moustaches (tout à droite de la photo ci-dessous), et en regardant ma photo, je me suis aperçue que... à la gauche et au milieu de l'arrière-plan, c'était tout blanc !

     

    Déjà

    Moi qui ai attendu pendant des mois les beaux jours pour semer mon basilic !

    Il commence à neiger sur les hauteurs, le colchiques du jardin ont fané sous la pluie des derniers jours, l'été est vraiment fini.

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Cette journée du patrimoine fut encore une belle fête, là-haut sur notre montagne, à plus de 2000 mètres.

    Pluie sur la vallée voisine, mais beau temps chez nous !

    Presque tous les convives (80 tout de même) sont montés à pied

     

    Quelques privilégiés ont utilisé les 4X4, mais ils ont bossé : transport du matériel et préparation des tables (montées pour l'occasion, et redescendues aussitôt) et du repas

    Belle journée

    De jolies nappes

     

    Belle journée

    Nos plats, et les haricots qui chauffent

     

    Belle journée

    La cuisine semble prête à servir

     

    Belle journée

    Notre agriculteur et son épouse au fourneau

     

    Belle journée

    Souci avec la machine à café

     

    Menu du jour :

    Melon

    Grillade de Barèges-Gavarnie

    Haricots tarbais

    Fromage local

    Raisins

    Avec de vrais couverts, pas du plastique !

     

    Je rappelle que là-haut, dans ce cadre enchanteur, les concepteurs du bâtiment ( et de son magnifique restaurant) n'avaient pas réussi à installer l'eau. Source trop lointaine... Jusqu'en 2000, le funi fonctionnait et montait des citernes d'eau. Maintenant, c'est cubis en plastique et bouteilles. Pas vraiment pratique quand on a mis 10 mains et tous nos outils dans le melon ou le fromage !

     

    Nous avions notre fanfare habituelle qui a bien animé nos deux jours de fête ( ça avait commencé samedi au village):

    Belle journée

    Belle journée

     

    Et notre premier concours de costumes des années 40/50 :

    Belle journée

    Pendant la guerre, on dessinait la couture des bas sur les jambes

     

    Belle journée

    Robe faite dans l'urgence 2 jours avant

     

    Belle journée

     

     

     

    Des milliardaires russes ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Belle journée

    Knicker bricolé et jupe faite la veille

     

    Belle journée

    Vêtements un peu étroits et vraies chaussures à clous

    Belle journée

     

    Et regardez, c'était du sérieux, notre jury très concentré :

    Belle journée

     

    On attend maintenant un investisseur pour faire revivre notre funi et la gare d'arrivée. Il y a plein de possibilités dans le bâtiment et tout autour. C'est trop beau pour abandonner un tel endroit. D'autant plus qu'il faudrait presque autant de millions pour démolir tout ça et descendre les gravats, ce qui est obligatoire avec la loi sur la montagne.

     

     

    Belle journée

     

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Les journées du patrimoine, vous connaissez ?

    Je vous donne le lien sur le site du ministère de la culture. Allez voir là dessus, étudiez le programme de votre région, et passez les deux jours qui viennent à visiter des tas de lieux passionnants qui, pour certains d'entre eux, sont très rarement ouverts au public.

     

     

    Journées du patrimoine 2014

    Voilà l'affiche officielle, libre à chaque site participant de mettre les infos le concernant.

     

    Ici, notre Président a fait inscrire le funiculaire.

     

    Journées du patrimoine 2014

     

    Vous avez vu notre programme ? Et devinez qui est en train de fouiller dans les vieilleries et de transformer des pantalons en knikers ?

     

    Je vous souhaite un bon week-end

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ces derniers temps, le ciel ne nous a pas gâtés.

    Mon hydrangea Annabelle, qui fait mon bonheur chaque fin d'été, n'en peut plus d'avoir les têtes pleines d'eau. Normalement, il est comme ça :

    Observation des étoiles

    Mais, au lieu de resplendir sous le soleil, il est plus souvent comme ça :

    Observation des étoiles

     

    C'est donc dans cet épais nuage que nous sommes montés, hier soir, jusqu'en haut de notre funiculaire pour observer les étoiles.

    Nous habitons dans la zone tampon de la réserve internationale de ciel étoilé du Pic du Midi.

     

    Le Pic est renommé pour son observatoire. Hier soir, une petite trouée nous a permis d'apercevoir ... pas grand chose :

    Observation des étoiles

     

    De l'autre côté, un miraculeux et superbe coucher de soleil :

    Observation des étoiles

     

    Alors que la vallée était dans un univers cotonneux :

    Observation des étoiles

     

     

    Notre président avait tout prévu :

    - montée en 4X4 pour les moins courageux

    - GARBURE, oui, garbure avec grandes gamelles, trépied, vraie vaisselle, et TOUT le nécessaire pour une bonne soirée

    - animation musicale

    - projection de photos par un astronome amateur passionné

    Nous avons trimballé tables, bans et chaises depuis la vallée, car le bâtiment de la gare d'arrivée est régulièrement pillé, et nous ne pouvons rien y laisser. Dans le feu de l'action, je n'ai pas pensé à faire un vrai reportage, il me manque donc des photos de pas mal de bons moments.

    Nous avons installé un beau couvert dans cette salle où la vue est (d'habitude ) extraordinaire

     

    Observation des étoiles

    Observation des étoiles

     

    Nous avons profité de la présence de quelques chanteurs amis (faisant partie de l'Orphéon de Luz Saint Sauveur) :

    Observation des étoiles

    ( ambiance sympathique, grâce à quelques sièges et des affiches pour rappeler notre Voisin amoureux de jazz qui a exploité ce bar restaurant pendant 12 hivers )

     

    Nous avons eu des explications sur les mystères du ciel, grâce à ce matériel : première conférence sur notre sommet, et attendant une nouvelle vie pour notre cher funi :

    Observation des étoiles

     

    Pour finir, nous avons tous chanté :

    Observation des étoiles

     

    Et nous sommes redescendus, toujours en 4X4 pour les kamikases. Notre président a fait 3 voyages.

    Les autres (dont moi, celle qui devrait se faire "prothéser" les 2 genoux, mais qui a peur sur les chemins de montagne le jour en montant, ne pouvait imaginer la descente la nuit, parce qu'elle sait qu'il faut parfois manœuvrer pour prendre les virages, avec le vide à côté) se sont élancés sur le chemin. Quelle descente ! Frontales et lampes de poche ne suffisaient pas à éclairer les embûches diverses. Cailloux, ornières, vaches étalées sur le chemin, bouses se confondant avec la gadoue, chevaux apeurés par notre présence inhabituelle. Le tout sous un crachin bien mouillant pendant plus d'une heure et demie. Si vous aviez vu dans quel état nous sommes arrivés !

    Mais quelle belle soirée ! Que de bons souvenirs là-haut ! Des moments enchanteurs chaque fois. La prochaine, c'est en septembre pour les journées du patrimoine.

    La seule solution pour pouvoir faire la fête et regarder les étoiles : remettre notre funiculaire en marche et réhabiliter le bâtiment.

     

     

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique