•  

    Aujourd'hui, il pleut.

    Ce n'est pas grave, nous sommes dans le souvenir de la journée d'hier. Une des copines de l'Ours (eh oui, il a plein de copines randonneuses qui ont les genoux en bon état) voulait fêter son anniversaire avec le groupe, dans une cabane là-haut sur la montagne. Je pense à cette chanson venue des Alpes :

    Chacun de nous devait porter une partie du repas. Et comme je montais en voiture, on en a profité pour la remplir avec sacs, paniers, et tout et tout :

     

    Une bien belle journée

     

    Et la troupe est partie pour une demi-heure de chemin, chacun s'étonnant d'être si léger :

    Une bien belle journée

     Au passage, remarquez comme une station de ski est moche sans la neige. Celle-ci devrait ouvrir dans une dizaine de jours, mais...  il fait vraiment trop doux.

     

    La cabane est toute jolie,

     

    Une bien belle journée

     

    bien aménagée,

    Une bien belle journée

     

    confortable

     Une bien belle journée

     

    Les sacs étaient bien garnis :

    Une bien belle journée

    Les huitres ouvertes par les quelques hommes présents, et mises au frais dehors, en attendant l'heure du repas.

     

    Une bien belle journée

    Le foie gras sorti du bocal

     

    Une bien belle journée

    Ma truite en Gravlax et les fleurs qui auraient dû la décorer, mais le gel des jours précédents les avait "cuites". J'avais dû les jeter et seul le souci avait résisté.

     

    Une bien belle journée

    Les derniers radis du jardin d'une copine qui, partie pour quelques jours  à la Réunion, voulait qu'on les mange ensemble.

     

    Une bien belle journée

    Le poêle et la poêle en pleine action.

     

    Une bien belle journée

     Les bouteilles au frais

     

    L'héroïne du jour avait préparé pour chaque convive un petit bocal plein de gourmandises (goji, cranberries et chocolat ) que nous avons dévorées sans les photographier. Elle a aussi offert deux jolies aquarelles à ceux qui avaient tiré les tickets gagnants. Dommage, nous avons eu des "perdus".

    Une bien belle journée

     

    Que pensez-vous de ce cadre pour une petite sieste ?

    Une bien belle journée

    La carcasse métallique que vous voyez à gauche est  le support du panneau solaire (démonté et mis à l'abri pour l'hiver) : le berger qui passe l'été ici a l'électricité et l'eau courante.

     

    Une bien belle journée

    Des petites mousses fort mignonnes.

     

    Avant l'arrivée de la nuit, il a fallu redescendre. Je serais bien restée plus longtemps à cet endroit si agréable.

    Une bien belle journée

    Dire que certains ont besoin de boîtes de nuit et de casinos ! Nous, un coin de montagne nous suffit.

    .

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    Le col : col roulé pour l'hiver, col montant pour faire élégant, col Claudine pour les petites coquettes ? Non point, tout simplement le col du Tourmalet. Certains viennent de loin pour faire cette étape mythique du Tour de France. Pour moi, c'est le plus court chemin pour aller à Bagnères de Bigorre où ont lieu plein de manifestations sympa.

    Dimanche, avec une amie, je suis allée à la "Fête de la biodiversité" organisée par Nature et progrès.

    Alors, profitant du ciel bleu sur ma vallée, en avant vers les sommets.

     

     

    Passons par le col

    De jolis nuages blancs se déplaçaient à toute vitesse. Je n'ai pas pu éviter le camping-car qui venait de me dépasser : son conducteur a vu que je faisais des photos et s'est arrêté en plein dans ma ligne de mire pour faire pareil (mieux en fait, car il avait un vrai appareil et moi mon simple téléphone que je ne sais toujours pas mettre au point).

     

    Passons par le col

     

    Un peu plus loin, je me suis de nouveau arrêtée car le paysage était "trop beau". Le nuage très blanc à gauche est juste sur le col, annonçant que le brouillard nous attend là-haut.

     

    Passons par le col

    Le paysage autour de cet arbre était magique. Là, j'ai vraiment regretté de ne pas pouvoir faire quelques beaux clichés.

     

    Passons par le col

    Un petit coup d’œil en arrière pour regarder d'en haut ce qui était si beau. Mon village est caché là-dessous.

     

    De l'autre côté du col, la purée de pois était installée, et est restée jusqu'au soir. Donc, encore une fois, pas de photos.

     

    Passons par le col

     

    Nous sommes allées faire un tour au très beau lac de Payolle qui, en hiver, est un paradis pour skieurs de fond.

     

    Passons par le col

    Le cadre est enchanteur, et dans les arbres il y a les très jolies "cabanes de Payolle" que l'on peut louer. Scrutez bien les deux photos ci-dessus pour en apercevoir une.

    Après notre balade de l'autre côté du col, retour dans le Pays Toy par le même chemin, avec encore du brouillard. Je ne me plains pas, car il était assez léger, et je ne suis passée par là que pour mon plaisir. En ce moment, d'autres ont moins de chance, car la route des gorges est en travaux de "sécurisation" : fermeture totale la semaine dernière du lundi matin au vendredi soir, et partielle cette semaine avec ouverture la nuit et entre 12 et 14 heures certains jours. Ensuite, le passage sera alterné ...le temps qu'il faudra pour venir à bout de la purge des rochers sis en haut des falaises, et qui menacent de tomber.

     

    Passons le col

    Juin 2016 lors des travaux suivant la dernière chute de rochers.

     

    Passons le col

    Malgré les protections métalliques installées en 2009, la route a été amochée en mai.

     Un jour je vous disais que mon coin de montagne était une bulle.

    On a le choix (pas toujours) entre franchir un col qui en terrorise beaucoup, ou passer par des gorges qui nous causent beaucoup de soucis. Mais je me dis que vivre dans un bel endroit, loin des usines, des embouteillages, de la pollution et de l'agitation frénétique, cela mérite quelques efforts.

     

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Sortir samedi et dimanche

     

    Comme tous les ans, le ministère de la culture vous propose un programme bien fourni.

     Cliquez sur ce lien pour trouver ce que vous pouvez visiter aux environs de chez vous.

    Un joli jardin protégé par des murs, une chapelle dans son petit coin isolé, un château privé exceptionnellement ouvert, des démonstrations d'artisans, des explications sur des chantiers en cours, la liste des possible est très longue...

     

    Comme d'habitude je suis bloquée à notre funiculaire : à la gare du départ au village le samedi, à la gare d'arrivée là-haut sur la montagne le dimanche. Pourvu que la météo soit clémente !

    Sortir samedi et dimanche

    En attendant, aujourd'hui, pluies diluviennes et à peine 10° au thermomètre.

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Je vous ai dit hier que Cadette a déménagé. Mais que de tracas avant de pouvoir admirer coucher et lever de soleil !

     

    Habituellement, quand les gens déménagent, ils font des cartons des jours et des jours à l'avance. Cadette avait commencé, mais ce n'était pas possible pour tout. Quant à Grande Sauterelle et Petit Fils Préféré, ils semblaient dans le déni le plus total. Ils n'avaient rien préparé.

    Un copain de Titi Chéri devait prêter un camion le samedi 3, la "main d’œuvre" amicale était prévue pour ce jour-là.

    Nous avons quitté notre montagne (par 15° au thermomètre) le mercredi 31, pensant consacrer trois jours entiers au vidage-démontage des meubles et étagères.

    C'est là que les complications débutent.

    - Au dernier moment, nous apprenons que le camion prêté sera disponible le lendemain jeudi, soit trois jours plus tôt que prévu, au lieu du samedi.

    - Il se trouve que Cadette doit rendre la maison qu'elle occupe le vendredi 9 septembre. Elle achète un appartement, mais pour diverses raisons, l'acte ne sera conclu qu'un peu plus tard. En attendant, pour éviter deux déménagements, les propriétaires acceptent, après de longues réflexions, de louer l'appartement, mais ne finissent par donner les clés que mercredi soir. Un peu juste pour déménager le lendemain, non ?

    - De plus, Cadette est prof et change d'établissement. Pré-rentrée mercredi dans un cadre inconnu. Bonjour le cumul des causes de stress.

    Après une courte nuit, tout le monde est sur la brèche dès le matin. En route pour l'aventure, car personne n'a pu faire la revue de détail du nouveau logis !

    Premier coup d’œil :

    Déménagement bousculé

     

     

    Un couloir très très long, surprenant pour un appartement relativement moderne.

     

    Séjour et trois chambres d'un côté, cuisine, sanitaires et dernière chambre de l'autre côté.

     

     

     

     

     

     

    Déménagement bousculé

     

     

    Tout le long des chambres, qui ont presque toutes une porte-fenêtre, un balcon aussi long que le couloir.

     

    Il y a un autre balcon plus petit devant la cuisine.

     

    Je suis étonnée de ne pas me sentir enfermée dans cet appartement. Notre fille a bien choisi.

     

     

     

    MAIS, il y non pas un, mais des MAIS, si au premier coup d’œil c'est sympa, au premier test de robinets et autres détails, on s'aperçoit qu'il y a au moins une semaine de travail pour l'Ours-bricoleur afin de rendre les équipements utilisables.

    Nous y avons tous dormi dès le premier soir, dans des conditions que je vous raconte bientôt.

     

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    La fourmi vient de rentrer dans sa montagne après onze jours d'absence, mais pas onze jours de vacances.

    Fille cadette change de vie, et nous sommes partis l'aider (l'Ours surtout) à déménager.

     

     

     

    Elle vient de quitter une maison en ville dans une rue bruyante que je n'aime plus du tout. Circulation, piétons noctambules, odeurs désagréables, pouark la ville !

     

     

     

     

     

     

     

    Elle s'est déplacée (Cadette) vers un grand appartement en banlieue au 14ème étage, dans une barre que son nouveau logis traverse. Et là, surprise ! c'est très agréable.

    Pas de vis à vis, mais du calme et des espaces verts :

     

     

    Dès le premier soir, une découverte :

    Un coucher de soleil imprenable du côté cuisine.

    Le lendemain matin, autre découverte :

    Un lever de soleil tout aussi magnifique du côté séjour.

     

    Le beau temps s'éternisant, j'admirais le ciel qui changeait de couleurs au fil des heures.

     

     

    Je n'imaginais pas que je prendrais du plaisir dans ce grand immeuble.

    Mais, il n'y a pas eu que du plaisir dans cette histoire. J'ai de la matière pour vous faire rire (maintenant que les problèmes sont résolus) un bon moment si je trouve les mots adéquats pour vous raconter les péripéties que nous vécûmes.

    Après presque 11 jours intenses nous voilà de retour chez nous. À notre arrivée, 21° dehors, 18 dans la cuisine. Quelle différence avec les 35° qui nous ont accompagnés chaque jour là-bas ! Comme on va bien dormir avec nos deux couvertures !

    Et pour fêter ça, ce soir à 20h44, un petit tremblement de terre comme nous en avons souvent, de magnitude 3,7.

    Jeunes mariés, nous avons passé 3 ans et demi au quinzième étage d'une tour, et je travaillais au seizième d'une autre. Par chance, la terre ne bougeait pas aussi facilement qu'ici, car ça doit faire un drôle d'effet là-haut !

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique