•  

    Bonsoir à tous,

    Je suis à peine revenue d'une escapade en vallée d'Ossau et Val d'Azun (dont je vous parlerai plus en détail dans quelques jours) que me voilà déjà prête à repartir avec de nouveaux bagages, direction l'océan.

    Je ne peux pas résister au plaisir de passer par mon blog, juste pour mettre, en vrac, quelques vues de l'automne, prises çà et là en une semaine. J'espère faire plaisir à la pyrénéenne de Normandie qui voulait voir les couleurs de la montagne.

    Mon lilas

     

    Les érables à côté de chez moi

     

    Mon muguet

     

    Aux environs de Tarbes

     

    En descendant dans la vallée

     

    Sur les pentes de l'Aubisque

     

    Dans le Val d'Azun

     

    Au bord d'un chemin

     

    Arrens

     

    Je n'ai jamais autant admiré l'automne que cette année.

    Le temps  fut un peu triste et nuageux. Malgré tout, des rayons de soleil illuminaient les feuillages, mais il ne m'a pas été possible de stopper la voiture chaque fois que j'en ai eu envie. C'est ça la montagne !

    L'Ours et nos amis ont encore fait quelques étapes de GR10. Ils ont fini à Arrens-Marsous, et nous avons eu grand plaisir à passer deux nuit dans une super maison d'hôtes, la Condorinette. Corinne est adorable (Olivier était absent). Elle cuisine de très bons repas et on ne s'ennuie pas avec elle... La maison du XVII ème rénovée récemment est particulièrement accueillante, tout y est prévu pour le confort des hôtes.

    C'est à moins de 3/4 d'heure de chez moi, mais la Marmotte rousse (clic sur le lien pour visiter) en avait tellement bien parlé que j'ai eu envie d'en profiter moi aussi. Je n'ai fait que quelques photos pas terribles de l'extérieur trop tôt ce matin :

    Un grand et beau jardin

     

    Vue de notre chambre (la préférée de Marmotte)

     

    De jolies vieilleries décorent l'intérieur et l'extérieur.

    Tout ça au cœur du très beau village de Marsous, et au calme !

    Si vous ne connaissez pas encore les chambres d'hôtes, essayez. Rien à voir avec les hôtels, on fait de fabuleuses rencontres.

    Merci Corinne.

    Là-dessus, je vous laisse pour une grande semaine avec mes Pitchounettes.

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    NiniDS était sur la bonne voie pour trouver la réponse à ma question. Elle a pensé que j'habitais une station de ski.

    Voilà ce que l'on peut trouver dans l'herbe de l'automne :

     

    J'ai demandé à l'Ours de me confirmer ce que je pensais. Il a acquiescé. Et maintenant je vous explique enfin de quoi il s'agit.

    C'est des chenilles de dameuses. Bon, c'est vrai que j'ai coupé et tourné ma photo...

    Grâce à des photos des hivers passés , on voit mieux.

    Ces énormes engins sont les dameuses qui étaient venues en février faire un tour au village, et ont par la même occasion démoli notre portail. J'avais fait quelques photos pour constater les dégâts et étayer notre dossier.

    Et en gros plan :

    Sur la droite, on devine les petits zigzags qui font les dessins sur la neige.

     

    Samedi, avec le beau temps, nous sommes allés pique-niquer sur les hauteurs de Cauterets. Nous avons pu constater que, là-bas comme ici, c'est le plus grand laisser-aller. On ne se préoccupe que de l'hiver, et le matériel est éparpillé.

    On trouve les chenilles d'une dameuse, dont je vous parle plus haut, mais aussi :

                                                               de tout

     

     

                                                               des parpaings

     

    des ferrailles qui ne gênent pas les chevaux

     

                                                             ni les vaches

     

    Pour les amoureux de la montagne, c'est désolant de voir tout ce matériel épars. Là, c'est un parking. Mais on peut trouver leurs cochonneries dans des endroits inaccessibles en voiture. Il paraît qu'on veut faire venir les touristes en été : il serait temps de faire des efforts partout.

    L'Ours et moi ne sommes pas skieurs, et nous avons du mal à supporter ça.

     

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    Question

     

     

    Pour finir ce weekend où je fus très occupée, histoire de vous dire que je pense à vous, je vous propose une petite photo.

    Qu'est-ce ?

    Je vous en dis plus très bientôt.

    Je vous explique la réponse ici.

    Pin It

    12 commentaires
  •  

    Bonjour à tous,

     après avoir pris un grand plaisir aux Carrières de Lumière, nous avons continué notre chemin jusqu'à Nice. Mais ce n'était pas pour visiter la Côte d'Azur. C'était pour prendre l'autoroute de la mer :

     

     

    Huit heures de traversée dans des transats, au bord de la piscine, pour aller jusque sur l'Ile de beauté, qui n'a pas usurpé son nom :

     

     

    Débarquement à Bastia que nous visiterons un peu plus tard :

      Quand les copains nous ont proposé de repartir en Corse avec eux, j'ai dit oui sans hésiter, mais à une condition. En 2009, nous n'étions restés qu'une semaine : voyage express en avion, et location dans la montagne aux environs d'Ajaccio.

    Cette fois-ci, étant enfin tous retraités, j'ai demandé deux semaines et plusieurs hébergements. Nous avons donc passé trois nuits près de Bastia, une semaine près de Porto-Vecchio, deux nuits près d'Ajaccio et avons fini par l'Ile-Rousse. Un heureux mélange de mer et de montagne qui nous a permis de faire, tranquillement, un très beau tour de l'île.

     

    En résumé, la Corse c'est :

     

    Des plages                                                                     

    Une belle île

     

    Des vieilles pierres                                                

    Une belle île

     

    Des montagnes                                                     

    Une belle île

     

    Une belle île

     

    et aussi des cascades

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des fleurs à foison

    Une belle île

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    de la botanique :

    Une belle île

     

    De la chaleur et, ce qui ne gâte rien, de l'air. Je crains la chaleur. Pourtant, au moment où la canicule commençait à frapper ( les corses eux-mêmes s'en plaignaient), nous avons tous les quatre bien supporté car il y avait toujours des arbres protecteurs et un petit vent sympathique.

    Je viens de vous faire une rapide présentation et, au fil des jours je vous donnerai quelques détails sur ce qui m'a le plus plu.

    À bientôt

    Pin It

    10 commentaires
  •  

     

    Je suis enfin revenue de tous mes "Voyages, voyages" que je vous annonçais dans mon précédent billet du 7 juin. J'ai juste pris le temps de faire un peu de lessive (bien que ma machine m'ait fait le coup de la panne), couper quelques fleurs (et énooormément de fleurs fanées) du jardin, d'arroser un peu (il a fait chaud et sec dans ma montagne) d'arracher les plus grosses herbes et je viens vous retrouver.

    Au retour j'ai 726 photos à trier. Comment résumer presque 3 semaines aux alentours de la Méditerranée ? Je peux vous dire que le dépaysement fut total.

    Nous avons commencé par deux jours dans les Corbières. Pas de photos, nous étions trop occupés à discuter avec nos amis. Mais j'ai trouvé qu'il faisait déjà bien chaud.

    Puis nos copains bordelais sont venus nous chercher, et cap vers la Provence.

     

    Christine nous avait trouvé un logement à un prix défiant toute concurrence : un petit appartement d'une seule -grande- pièce, avec tout le confort nécessaire, dans un haras à Lamanon. Et deux petits jardins.

    un en herbe devant :

    Bonjour, bonjour

     

     

    une cour fermée derrière :

    Bonjour, bonjour

    Nous avons pu y prendre nos repas du soir et nos petits déjeuners. Derrière le mur de droite, l'écurie où un étalon frappait parfois ses sabots sur le sol.

    Nos vacances commençaient bien dans un endroit sympathique.

    Pourquoi étions-nous là ? Parce que, depuis deux ans, je mourais d'envie d'aller assister au spectacle de projections dans les "Carrières de lumière" aux Baux de Provence. Comme ça fait un peu loin de chez moi, j'ai profité du voyage en Corse pour faire un détour. Ni nos copains, ni nous, n'avons regretté.

     

    Bonjour, bonjour

    Une idée de l'ambiance "au naturel".

     

    Cette année, le sujet est "Michel Ange, Léonard de Vinci, Raphaël". Des quantités d'appareils projettent des images sur les murs, les plafonds et les sols. Ça bouge, ça change sans cesse, et il y a la musique omniprésente qui accompagne. On y reste le temps qu'on veut, on se déplace à son gré : c'est une immersion totale dans un autre monde.

    Bonjour, bonjour

    Quatre vues prises à peu près du même endroit.

     

    Bonjour, bonjour

    Quatre vues prises d'un autre endroit.

     

    Cliquez dessus pour mieux voir. La qualité  est très très moyenne, mais il fait nuit, ça défile, et nous ne sommes pas des professionnels.

     

    Bonjour, bonjour

     

    Bonjour, bonjour

    Les sols deviennent parfois de somptueux tapis.

    Bonjour, bonjour

    Ou des écritures

     

    Contrairement à ce que je dis au début, j'ai regretté quelque chose : c'est d'y avoir été en  juin, car les 3, 4 et 5 août, ils font une rétrospective des années passées : j'aurais tant aimé voir les Impressionnistes et Klimt !

     

    Si vous avez l'occasion, n'hésitez pas : c'est inoubliable.

     

    Bientôt la suite de mon voyage...

     

     

    Pin It

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique