•  

    Hier, comme il faisait très beau, j'ai eu envie de faire un tour dans un endroit que j'adore, pas très loin de chez moi. C'est un très joli lac où la flore est abondante. Nous sommes en septembre, et c'est beaucoup moins spectaculaire qu'au printemps.

    Nous avons quand même vu de jolies choses, à commencer par ça:

     

    Vous avez reconnu

    "colchiques dans les prés, fleurissent fleurissent,

    colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été."

     

    Et puis des quantités d'aconits napels, plantes très toxiques, mais si belles. Dire qu'on s'acharne à planter des delphiniums dans nos jardins, à les désherber, puis qu'on les voit disparaître... La nature se débrouille bien toute seule.

     

     

    Et aussi toutes sortes de chardons: ici, en argenté, une carline acaule, accompagnée d'un cousin rose dont je n'ai pas cherché le nom (trop nombreux les chardons, je laisse tomber).  

                                                                                                                 

     

    Le lac n'était pas au plus beau, car il a été partiellement vidé. C'est fait pour ça les barrages, pour utiliser l'eau ou pour réguler les rivières et fleuves en aval.

     

     

    Et pour repartir, il a fallu franchir ce beau portail. Il est surprenant, celui-là, au milieu de nulle part. Enfin, presque nulle part, car il sert à éviter que les troupeaux aillent trop n'importe où.

     

    Là-haut, c'est à 1668 m d'altitude, et la saison des fleurs s'achèvera bientôt.

    J'y reviendrai en juin ou juillet, et je vous ferai alors une vraie promenade botanique, avec lis martagon, arnica, dryades, orchidées variées, etc...et même la mythique edelweiss. Une variété incroyable dans un tout petit espace.

     

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique