• Les fourmis

    Malgré mon nom, je ne suis pas spécialiste des fourmis.

    Je les respecte, car je sais que leur civilisation est remarquable. Pourtant, je n'ai pas trop d'états d'âme le jour où je dérange une fourmilière en jardinant. Je me dis "tant pis pour elles, c'est MON jardin". Je ne suis pas fière d'être si peu partageuse, c'est ainsi. La nature est juste à côté, elles n'ont qu'à y aller.

    Je viens de lire un magnifique article sur "Yurtao" : quelle admirable façon d'accepter les inconvénients de la cohabitation avec les multitudes de bestioles vivant sur notre terre !

     

    Il y a quelque temps, La châtaigne a publié une série d'articles sur une expo au palais de la découverte, en trois épisodes, suite et .

     

    Récemment, j'étais assise avec Voisine devant sa maison, et nous avons profité d'un étrange spectacle. Une petite fourmi noire déménageait une aile de papillon.

     

     

    Les fourmis

    Vous la voyez, en bas à gauche ?

    16h09                                                                                                                

    Les fourmis

    Ils sont durs à escalader, tous ces cailloux !

    16h12                                                                                                                 

    Les fourmis

    Et ces herbes, que de traquenards !

     

    Les fourmis

    Et vas-y que j'te tire et que j'te pousse !

     

    16h15                                                                                                                  

    Les fourmis

    Elle a traversé toute cette longue distance.

    16h16                                                                                                                   

    Les fourmis

    Passage tranquille sur les marches.

    16h23                                                                                                                  

    Les fourmis

    C'était trop facile, la voilà repartie dans l'herbe.

     

    16h31                                                                                                                   

    Les fourmis

    Fin du voyage. Après avoir franchi un pissenlit avec d'incroyables difficultés, elle abandonne sous un plantain. Elle est partie sans son fardeau, et, plusieurs jours après l'aile est encore là.

    Voisine et moi sommes très frustrées, car nous espérions connaître la destination finale de cette aile. À quel usage était-elle destinée ? La petite fourmi allait-elle chercher de l'aide ? Nous sommes tristes de l'avoir vu tant se démener pour rien.

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 3 Août 2014 à 20:56

    Elles sont admirables. L'homme est bien plus petits qu'elles.

    5
    Samedi 2 Août 2014 à 13:23

    Elles sont très courageuses et besogneuses.
    Bises et bonne fin de semaine

    4
    Samedi 2 Août 2014 à 08:55

    il aurait fallu qu'elle appelle les copines quelques fois elles s'y mettent à plusieurs, c'est plus pratiquent ! lol! bisous

    3
    Macha
    Vendredi 1er Août 2014 à 21:29

    Souvenir...

      

    Une fourmi de dix-huit mètres
    Avec un chapeau sur la tête
    Ça n'existe pas ça n'existe pas

    Une fourmi traînant un char
    Plein de pingouins et de canards
    Ça n'existe pas ça n'existe pas

    Une fourmi  parlant français
    Parlant latin et javanais
    Ça n'existe pas ça n'existe pas

    Et pourquoi pas ?

     

    Robert DESNOS

     

     

     http://myrmecofourmis.fr/Combien-de-fois-une-fourmi-peut#nb2

    vidéos sur les fourmis

     

     

     

      


    Robert Desnos

    (Chantefables et Chantefleurs)

     

    2
    la pyrénéenne
    Vendredi 1er Août 2014 à 15:39

     Pauvre fourmi elle était épuisée et n'avait plus le courage de continuer. Et puis le plantain c'est pour les oiseaux et pas pour les fourmis, c'est une grosse plante en plus. La fourmilière était trop lointaine. Et que faisait cette feuille de plantain dans ton jardin hein ???? hi hi hi

    Bises à toi super fourmi. Andrée la pyrénéenne.

    1
    Claire
    Vendredi 1er Août 2014 à 10:19

    conclusion : il n'y a pas que les hommes à faire des choses inutiles ...

    pour cette fourmi, c'était peut-être "de l'art" !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :