• Histoire de sommier

     

    Après une bonne période dans les fils et les chiffons, je vais essayer d'écrire un peu :

    Exercice inédit d’écriture créative 261 de  

    Il était environ minuit quand un sommier
    s’est engagé en sens inverse sur la voie lactée.
    Une famille d’édredons de retour de voyage dans l’espace y aurait laissé des plumes.
    Selon la règle, il y a un code à respecter pour circuler là-haut.

    Non mais, qu'est-ce qu'il fait celui-là ? Déjà qu'une nuée d'oreillers se baladent en rangs serrés. Eux, au moins ils sont sont blancs, on les voit de loin et ils réfléchissent la lumière. Les traversins, blancs eux aussi, ça va.

    Mais un sommier à ressorts rouillés, recouvert de vieille toile de jute d'un côté et de tissu de tapissier qui fut beige autrefois de l'autre, ce n'est pas possible ! À quand les bois de lit ? Il faut vraiment mettre en place une PAF, Police à Fatras, avant qu'il n'y ait encore des accidents.

    Vous imaginez ce qui arrivera si chacun part à l'aventure où ça lui chante ? Une taie accrochée à une ferraille, un nuage de plumes multicolores, des matelas se prenant pour des tapis volants, plein de trucs voltigeant partout : le ciel ressemblera à la terre un jour de tornade et on n'y verra pas mieux que par temps de brouillard. À quoi ça servira que les étoiles brillent si on ne les voit plus ?

    Vite, vite, il faut faire rentrer ce sommier dans le rang pour éviter de donner de mauvaises idées à d'autres.

    Facho ! Facho ! va-t-on me dire. Mais j'ai peur moi. Je suis la plus petite, bien discrète, et je fais quoi si les oreillers s'écrasent sur le sommier en me coinçant entre eux ? C'est triste de risquer la mort en pleine voie lactée, celle que les terriens trouvent si belle. Il ne faut pas la transformer en cimetière.

     

    PS  Pascal dit qu'il faut lâcher son imagination : alors imaginez un peu ce qui pourrait se passer. Si les bois de lit en vadrouille se frottent trop les uns aux autres, ils s'enflamment et font un feu d'enfer jaune et rouge. Elle devient quoi la voie lactée ? Elle perd son blanc étincelant pour arborer des traînées couleur mangue et grenadine ?

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    4
    Vendredi 8 Janvier 2016 à 15:18

    Très amusant, cette histoire de sommier en goguette...

    Bises, belle journée.

    3
    Mardi 5 Janvier 2016 à 17:08

    pas encore eu le temps de m'y remettre!

    2
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 20:14
    CathyRose

    Un texte qui met de bonne humeur, teinté d'un zeste de poésie ! Bravo, exercice réussi haut la main, 20/20 !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    1
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 10:10

    Je me leve et j'ai un sourire jusqu'aux oreilles en te lisant !!

    Bises et Bonne Année ici, Jolie Fourmi , à Toi et ceux que tu aimes.

    Isa de retour en Charente apres un super anniversaire normand

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :