• Quand on aime les fils et les chiffons, on aime aussi les rubans, les boutons, les fanfreluches et les perles.

    Je suis comme les autres, j'amasse...

    Boucles d'oreilles

     

     

    Parfois, la bonne idée surgit: enfiler des perles sur de simples anneaux !!!

    C'est ainsi que des personnes ont pu croire que j'ai beaucoup de paires de boucles d'oreilles (quoique...j'en ai pas mal).

    Boucles d'oreilles

     

     Ce que je vous montre ici n'a pas grande valeur: 3 paires d'anneaux de tailles différentes, achetés en grandes surfaces et toutes sortes de perles en n'importe quoi, pourvu qu'elles aient un très gros trou (presque des tuyaux). Et toutes les combinaisons sont permises, en associant les couleurs au gré de l'humeur du jour.

    Une très grosse ou  plein de petites sur un gros anneau, une moyenne ou deux petites sur un moyen ou une petite sur le tout petit.

    Boucles d'oreilles

     

    Les couleurs? un camaïeu chic, ou un mélange qui pète pour assortir à toutes les tenues.

    Les voyages? Le tout tient dans une petite trousse, et on est sûres d'avoir la bonne couleur. On vide le tout chaque matin, et on pioche !

    Boucles d'oreilles

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Il y a ici plein de ces arbres que l'on appelle communément sapins. Leurs vrais noms sont plus compliqués que ça et leurs variétés sont nombreuses. On verra ça plus tard dans un chapitre "botanique".

     

    Sapinière

     

    Pour le moment, c'est de sapins faciles à cultiver en intérieur qu'il s'agit.

    Il y a quelques jours, chez Milou, j'ai vu les explications, très bien faites, de ces sapins qui m'intriguaient depuis des années.

     

     

    Sapinière

     

    Youpi, me dis-je, pas besoin de chercher.

    Alors, c'est parti !!! et c'est parti trop vite ... Je suis habituellement assez adroite de mes mains, mais là, trop confiante en moi, je n'ai pas TOUT bien relu avant de démarrer.

    Je pense très fortement aux fuseaux de lavande. Rien à voir dites-vous? Mais si, mais si. cela semble tout simple avant, très compliqué pendant qu'on fait le premier, et beaucoup plus facile pour les suivants.

     

     

    Pour info, mon modèle mesure 22 ou 23 cm de hauteur, et pareil en largeur.

    Les angles du haut, ça va.

    Mais les autres sont un peu trop pointus, donc difficiles à retourner et à remplir.

    Et ma base est courbée, c'est une erreur: ils ont du mal à tenir debout.

     

     

    Il vous faut 4 fois la même pièce pour chaque sapin. Je vous conseille de ne pas tailler plus de 2 épaisseurs en même temps, et de repartir du patron à chaque fois. N'hésitez pas à dessiner les contours à la craie. Cela vous facilitera la tâche pour la couture.

    Vous les assemblez 2 par 2 endroit contre endroit, en laissant une grande ouverture dans le bas. Jusque là, ça va.

    Il faut suivre soigneusement les contours, opération un peu délicate, car c'est tout en courbes. Vous crantez et taillez les pointes.

    S'il est écrit de cranter, c'est qu'il faut vraiment CRANTER, autrement on n'aura PAS un joli sapin (je ne l'avais pas fait, j'ai compris). À ce moment, vous vous apercevez que les ciseaux adaptés et le bon éclairage sont indispensables. (j'ai coupé plusieurs fois le fil de la couture)

     

    Sapinière

     

     

    Maintenant, vous les retournez, et vous vous appliquez bien pour avoir de jolies pointes.

    Vous arrivez enfin à l'étape presque finale. Il faut superposer vos 2 parties, c'est à dire 4 épaisseurs de tissu, et les coudre au milieu: voilà le tronc de votre arbre. Milou dit que vous avez les pages d'un livre. Attention en piquant la pointe, c'est un peu délicat.

    SapinièreSapinière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Regardez bien la photo de droite: entre les deux épingles, j'ai plié les marges de couture. Ainsi, on peut faire la couture du "tronc" jusqu'en bas, et la finition sera facilitée.

    Ce n'est qu'à ce stade que j'ai enfin compris toute la logique de la choses. (comme j'avais démarré sans tout bien relire, j'ai assemblé avant de retourner... donc j'ai décousu et recommencé)

    Il ne reste qu'à bourrer chaque quart d'arbre le plus soigneusement possible.

    Cette opération est magique: on voit le volume se créer.

    Un conseil: préparez-en plusieurs dans la journée et faites vos remplissages en suivant distraitement quelque bêtise à la TV.

    Epinglez bien les fentes et finissez par une petite couture discrète.

     

    Sapinière

    Et voilà les premiers bébés de ma sapinière de Noël, à l'abri de la neige.

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Voilà comment l'affaire a commencé. Dans un salon de fils et chiffons, je suis tombée sur un stand hollandais, où ils ne vendaient que de ça: des fées, des animaux plus jolis les uns que les autres, de tout ce qu'on peut rêver. Et aussi des fat quarters avec tout ce qu'on n'imagine même pas en herbes, cailloux, sable, DE TOUT DE TOUT. Je viens de regarder sur google: ma route ne croisera pas la leur avant très longtemps, et tant mieux pour mes finances.

    Comment résister devant cette caverne d'Ali Baba? (pas très approprié, car je ne crois pas qu' Ali baba faisait du patchwork ! ).

    Je fus très raisonnable en n'achetant que quelques fées des bois et des prés:

    Patch encore

     

     

    L'autre jour je vous ai montré le patch de ma Pitchounette. Nous étions d'accord, mais nous ne nous étions pas bien comprises. J'imaginais un truc à mettre au mur, et elle une couverture. Alors je lui ai proposé de faire un autre top plus grand, moins travaillé, et de le poser simplement sur une polaire. Et pour ne pas faire de jalouse, le même genre pour sa soeur.

    Nous avons donc réfléchi ensemble, et avons partagé les fées en 3 lots. J'ai revendiqué les plantes qui poussent dans ma montagne ou que j'ai dans mon jardin.

    Grande soeur trouve que la châtaigne, le marronnier et le sureau iront bien dans sa chambre.

    Et Pitchounette est ravie du pommier sauvage, des mûres de ronces, des viornes et du mûrier (l'arbre qui fait des mûres rouges, dont le petit génie a la même bouille rigolote qu'elle).

     Nous allâmes ensemble au marché St Michel, chez T... et chez M......T.... J'en avais plein le genoux, mais la mission était presque accomplie: nous avions une grande partie du nécessaire.

    Il me restait à passer chez D.....'L..... pour compléter la gamme.

    Une fouille dans mes réserves, et voilà deux jolis tas pour m'occuper:

    Patch encorePatch encore

     

     

     

     

     

     

     

     

    Hier, je me suis retrouvée à faire un nouvel exercice. J'avais vu, au fil de mes lectures, qu'il y avait un truc pour réussir facilement l'étoile de Bethléem. J'ai recherché un peu partout, mais pas trouvé d'explications satisfaisantes et faciles à suivre. J'avais un peu compris, mais ça m'a pris toute l'après-midi pour réussir. C'est parfois difficile d'être seule.

    Patch encorePatch encore

     

     

     

     

     

     

     

     Enfin, ce soir, j'ai presque mon étoile complète: Victoire!

    Vous saurez la fin après Noël (que nous fêterons en famille le 29 décembre)

    Pin It

    5 commentaires
  •  

    Je l'avais commencé depuis ... un certain temps. C'était pour son anniversaire. Elle a fini par l'avoir avec pas mal de retard.

     

    Patch pitchounette

     

    L'an dernier, je suis allée à Fils croisés à Pau. Pour une fois qu'un salon se passait pas trop loin de chez moi, j'en ai bien profité. Et, en rencontrant le stand France Patchwork, sans hésiter, je me suis inscrite.

    Dans la foulée, j'ai acheté le matériel qui va bien: planche de découpe, règles et cutter rotatif. Et j'ai aussitôt entrepris des "devoirs" pour apprendre à utiliser mes outils (je faisais un peu de patch depuis 30 ans, mais pas très sérieusement). Ma pitchounette a trouvé mes exercices fort intéressants et nous nous sommes mises d'accord pour que je lui fasse quelque chose dans le même esprit pour ses 7 ans.

     

    Patch pitchounette

     

    Je me suis amusée à mettre des couleurs de matriochkas pour assortir à sa chambre, ainsi qu'à rassembler des tissus rigolos, et à faire de jolis dessins.

     

    Tout s'est bien passé jusqu'à l'étape finale. Je n'avais jamais quilté, et pour mes débuts, j'ai choisi du coton perlé. Aïe aë, aïe, j'ai beaucoup souffert et je ne suis pas très satisfaite du résultat. La prochaine fois, je prends du vrai fil à quilter. Et si j'en fais un grand, je paie une pro qui a la super machine long arm.

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  •   

    Je vous ai déjà dit qu'on avait acheté une grande maison. Si grande que, le premier été, nous avions beau être nombreux (l'Ours et moi, nos 3 enfants, nos 3 gendres et belle-fille, nos premiers petits-enfants) pour prendre possession des lieux,  que nos étions tous un peu perdus dans ce grand espace. En plus, il y avait des escaliers secrets, cachés derrière de jolies et discrètes portes de placards. Alors, nous avons décidé, tous ensemble, de nommer les pièces. Bonne soirée de rire pour distribuer les noms de végétaux poussant par ici.

    Puis, armée de nos noms, il a fallu que je trouve de quoi rendre reconnaissable chaque pièce.

    J'ai commencé, après de longues recherches et du "traficotage" (eh oui, les créateurs n'ont pas pensé à faire des tailles convenables pour moi, ni mes plantes), par broder des panneaux indicateurs pour chaque porte:

     

     

    Ainsi chacun retrouve sa chambre.

    Il n'y a pas que des fils et chiffons, mais je n'ai pas encore trouvé la rubrique adéquate pour caser ce sujet. Depuis 13 ans, dès que j'entre dans un magasin, aussitôt mon radar se met en recherche de trucs introuvables. Je trouve des fraises et cerises à foison, des arums et iris partout, mais c'est évidemment d'autres choses qu'il me faut.

    La famille et les amis cherchent aussi. Pour certaines pièces, c'est plus facile que pour d'autres.

    Dans ma maison, il y a :

    DES PAVOTS

     

    Je vous ai expliqué qu'il y avait des pavots de toutes les couleurs, alors tout est bon, du simple coquelicot (papaver rhoeas) au gros pavot de l'autre bout du monde. Nous sommes très  fiers du carrelage de la salle d'eau:

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au passage, je signale que je suis preneuse d'autres contenants vides de la marque Kenzo. C'est très joli sur le fond blanc.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai trouvé du tissu pour faire un dessus de lit et des rideaux, et même plusieurs modèles de linge de lit. J'ai fait un peu de collage pour la boîte à mouchoirs.

     

    J'ai peint quelques petits cadres de toutes les couleurs, assortis à leurs fleurs, et l'Ours a sculpté un super joli petit pavot pour cacher un trou dans le bois.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DES FRAMBOISES

     

    En 13 ans, j'ai péniblement trouvé 3 tissus à framboises, j'en ai fait une sorte de housse de couette/dessus de lit:

     

    Pour la salle d'eau, nous avons trouvé de la céramique d'un beau rouge associé à du blanc. Une amie a brodé une corbeille, et un verre, devenu verre à dents, m'a fait un clin d'oeil:

     

     

    Et j'ai une quantité d'objets collectés par les copains, la famille, et moi-même:

     

     

     

     

     

    Boîte à mouchoirs habillée d'un tissus à framboises (et mûres, mais mon oeil ne les voit pas)

     

    Pour les deux chambres dont je viens de vous parler, tout serait super si...on avait réussi à arranger les murs. Mais, les gros travaux de "mise en confort" ont été longs et difficiles, et nous n'arrivons pas à nous remotiver pour finir (ce qui signifie encore déménagements, poussière et tracas divers).

    On repousse, on fait traîner.

    D'autant plus qu'il y a encore de gros chantiers à venir. Parce que les pièces dont les noms suivent sont telles que nous les avons trouvées.

     

    DES GENTIANES

     

    Toute ma fortune pour cette chambre tient en peu de lignes. Pourtant, les gentianes, il y en a plein la montagne. Entre les petites bleues (presque touours associées aux rhododendrons et aux edelweiss dans les magasins de souvenirs) et les grandes jaunes, je trouve qu'il y a de quoi faire. Pourtant, les éditeurs de tissus et fabricants d'objets décoratifs ne sont hélas pas ausssi intéressés que moi par la flore des montagnes.

    C'est bien des gentianes, là sur les housses de couettes! Mais je suis la seule à les voir. Pour les autres, ce sont des papillons sur fond de ciel.

    Etiquettes, cadeau de Miaou qui hante régulièrement les vide-greniers.

     

     

     

    DES CAMPANULES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vive les vide-greniers! Une copine y a trouvé ce seau à charbon. De mon côté, les rideaux étant trop longs, j'ai pu habiller la boîte à mouchoirs avec les chutes.

     

     

     

    Et je viens de -presque- finir le quilt mystère de France-Patchwork dans des tissus qui vont bien.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il ne me reste qu'à doubler et quilter, juste ce que n'aime pas faire.

     

     

    UN HERBIER

    Nom de baptême donné à ce qui devait être une bibliothèque, un terme général qui regroupe tout le monde végétal. Il y a beaucoup de tissus herbiers, j'ai des rideaux, un dessus de lit et des draps. Mais rien ne va ensemble, les murs sont horribles, et il n'y a aucune création là dedans. On verra plus tard.

     

     

    DES SAPINS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Au départ, il y avait une chambre qui a été sacrifiée pour créer des salles d'eau et agrandir les deux voisines. L'idée des sapins est restée, et un jour (lointain ...) nous ferons un dortoir dans notre grenier. En attendant, par périodes, je progresse dans mes 8 dessus de lits avec des tissus évoquant le sapin.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rien ne presse, mais le jour où les travaux se finiront, j'aurai moi aussi fini (Marychrys voudrait que j'aille plus vite, mais à quoi bon? Je ne saurais pas où les ranger).

    J'ai aussi quelques sapins dans un tiroir, prêts à reprendre du service dès qu'un dessus de meuble ou une poutre seront prêts à les accueillir.

     

    Vous voyez ainsi le charme d'une trop grande maison: beaucoup trop de choses à y faire. Mais comme on a bien commencé, on finira bien un jour. J'aurai ainsi plein de nouveautés à montrer au fil des mois, ou des années.

    Bon dimanche à tous

     

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique