• Désobéir

     Petit rajout 24 heures plus tard : j'ai écrit  hier ce qui suit, très vite après avoir appris la nouvelle. Depuis, " je suis Charlie" moi aussi. Le 11 septembre 2001, j'avais aussitôt noté la date dans mon agenda (et dans ma mémoire). Pareil hier, avant même d'entendre les multiples commentaires dans les médias. On n'a plus qu'à tous s'abonner à Charlie, version numérique, car pas un imprimeur ne pourrait réaliser autant de journaux !

     

     

     

    Je suis, comme tout le monde, sous le choc de ce qui vient de se passer à Charlie-Hebdo. Tous ces morts pour des idées....

    Dans un pays où la liberté de la presse est affirmée.

    De tous temps il y a eu des caricatures et des chansonniers, pourquoi une telle intolérance aujourd'hui ?

    Pourquoi l'intolérance mène-t-elle à autant de drames ?

     

    Je vais vous parler d'une chose mi-sérieuse, mi-amusante à laquelle j'ai participé en 2008.

    Amusante, car j'ai fait trois jours de figuration dans un téléfilm.

    Sérieuse car le sujet n'était pas drôle. Il s'agissait de la vie d'Aristide de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux en 1940. Le réalisateur Joël Santoni et Bernard Le Coq ont connu son histoire en tournant des épisodes de "une famille formidable" au Portugal, et ont décidé de produire un téléfilm sur ce sujet. Lors de l'exode provoqué par la débâcle, il a refusé d'obéir aux ordres de son gouvernement et a signé des milliers de visas aux malheureux qui avaient tout quitté pour sauver leurs vies. Le téléfilm s'intitule "Désobéir".

    J'ai participé à des scènes où les fuyards tentent de passer la frontière franco-espagnole au Pays Basque.

     

    Désobéir

     

    Pendant nos trois jours de tournage, mes "compagnons de galère" et moi étions émus. Nous nous disions que, encore maintenant, des gens quittent leur pays pour l'inconnu, simplement car il y a une guerre qui ne les concerne pas chez eux, ou qu'ils sont nés dans la mauvaise religion, ou qu'ils ont émis des opinions interdites.

    Nous vivions le début de la prise de conscience de ce que ressentent ces fugitifs : partir pour l'inconnu, en laissant tout derrière soi, c'est inimaginable. Et pourtant, c'est ce que vivent tous les migrants qui cherchent asile en Europe.

     

    Désobéir

    Le presbytère d'Oloron reconverti en consulat

     

    Désobéir

    Joël Santoni et Bernard Le Coq faisant une pause

    Aristide de Sousa Mendes a été jugé et condamné par le gouvernement Salazar et réhabilité en 1986, 32 ans après sa mort.

     

    Pour finir, je vous emmène en Bretagne où le Trégor se bouge pour aider des albanais. Plus précisément une famille bien intégrée, qui vient d'obtenir au bout de trois ans l'autorisation de rester en France un an, à renouveler chaque année. Ils n'avaient pas le droit de travailler, mais la France leur demande 2500€ de frais de dossier....

    Regardez ce flash mob à Lannion : c'est beau et bon pour le moral. Je suis fière d'être l'amie de certains participants. Lisez les paroles (heureusement qu'il y a les sous-titres ... car je ne comprends rien au Breton)

     

     

    À quand la bonté et la générosité généralisées ?

    À quand la fin du détournement des religions ? La fin des atrocités soit-disant voulues par les Dieux ?

    À quand l'égalité ?

    Ce monde est désespérant, alors il faut lutter -pacifiquement- pour l'améliorer.

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    10
    Samedi 10 Janvier 2015 à 23:10

    Merci la fourmi pour ce billet. Je suis si désolée de ce qui arrive chez vous et c'est chez nous ici puisque nous sommes tous de la même planète et donc interreliés! Mais certains individus l'oublient malheureusement...

     

    9
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 10:04

    Si triste et bouleversée, sans faute, je serai au prochain rendez-vous de Charlie, mercredi !

    8
    andrée
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 14:22

     

      Je suis Charlie. Les larmes aux yeux.

    7
    Gana
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 10:00

    Je suis Charlie,


    Allumez une bougie devant votre fenêtre, faire suivre...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 08:07

    Dessiner tue ! Quelle immense tristesse !

    Je suis Charlie. Ymi

    5
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 21:47

    Bien avec toi engagée activement dans le chemin de la paix et de la fraternité! Bise du soir, dans la consternation!

    4
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 20:44

    Je suis anéantie....

    3
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 17:41

    Comment dans ces circonstances passer chez toi sans commenter...

    2014 est terminé, et 2015 commence, très mal !!

    Bravo pour tes engagements passés, et tous mes encouragements pour ceux à venir...

    Le silence est la pire des solutions : l'intelligence est une ressource, qui se construit dans l'échange, et le respect...

    Merci pour tes partages 2014, mes vœux d'énergie constructive, Dominique, pour 2015 !

    Amitiés

    RV

    2
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 16:44
    MiaouIsa

    Merci de savoir t'exprimer et de faire de tels articles.

    1
    nicole la girondine
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 16:41

    horreur, colère indignation !!!!! où s"'arrêtera la BARBARIE alors que nous pourrions vivre en bon intelligence et avec nos religions. Nous condamnons tous ces actes en FRANCE OU

    AILLEURS.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :