• Des prénoms...

     

    Il y a quelque temps, je vous disais qu'il fallait choisir les dates de naissance pour éviter certains désagréments. Il faudrait surtout apporter plus de soin au choix des prénoms que l'on donne aux enfants.

    J'ai très bien connu ma grand-mère paternelle et deux de ses sœurs. L'aînée, Louise était décédée la première. Ma grand-mère Marie l'avait suivie quelques années plus tard. Un jour, je dis à la dernière "eh bien dis-donc, tes parents manquaient d'imagination : Louise, puis Marie, et enfin toi, Marie-Louise !" Et là, à ma stupéfaction, livret de famille de ses parents en main, elle m'explique que Louise s'appelait en fait Julie-Élisa, et ma grand-mère et la plus jeune s'appelaient tout simplement Marie.

    Comment peut-on avoir l'idée de donner le même et unique prénom à deux enfants qui se suivent sur le même livret de famille ?

     

    Des prénoms...

     

    Tout à gauche, voilà ma tata Louise qui s'appelait Julie-Elisa. Ensuite mon pépé Eugène-Marcel (appelé seulement Marcel), ma tata Marie-Louise (celle qui détenait le livret de famille et qui a commencé à tout m'expliquer, et à droite ma grand-mère Marie, vraiment nommée Marie comme sa petite sœur (encore une bizarrerie, la "petite sœur" était la plus grande de la famille).

     

    Et maintenant la photo entière, prise dans le jardin de mes grands-parents. Elle date du tout début des années 50, j'ai bien connu tout le monde. Le seul qui vit encore, c'est mon tonton Roger, tout juste fiancé ou jeune marié et qui a maintenant 95 ans. Tout à droite de cette photo, il y a la mémé Alice de ma cousine : eh bien, elle ne s'appelait pas Alice. Je n'ai pas la seule famille où on se perd...

     

    Des prénoms...

     

     

    Pourquoi donner un prénom à la naissance, et toujours appeler l'enfant autrement ?

    Ma cousine a conservé ce livret de famille et d'autres papiers. C'est à n'y rien comprendre. Il y avait eu une tante, décédée en 1918, appelée Léontine , mais née Aline-Marie. En famille, on a toujours entendu parler de Léontine.

    Si on connaît un peu l'histoire de sa famille, et qu'on cherche dans les vieux documents, on a vraiment du mal à s'y retrouver.

    Mon père m'avait raconté la triste histoire de l'héritage d'une Julia. En fait, c'était une tante de ma grand-mère qui était née non pas Julia mais Élisa.

     Malicette fait son arbre généalogique, car elle s'intéresse à la psychogénéalogie. Quand Alzheimer a touché ma mère, une cousine qui avait vécu la même chose m'a conseillé de lire "Aïe mes aïeux !" de Anne Ancelin Schützenberger. Je vous le conseille à mon tour.

    Depuis quelques jours, je regarde régulièrement les archives départementales de la Haute-Vienne, où sont regroupées les copies de tous les actes d'état-civil de tout le département, en libre accès dès qu'ils ont 100 ans. Tous mes aïeux sont nés là-bas, dont certains dans de petits villages que je ne connais pas encore.

    Même les services de l'état-civil s'emmêlent parfois : sur l'acte de mariage d'un arrière-grand-père, deux témoins attestent que son père s'appelait Léonard, alors que sur son acte de décès il est nommé Claude. Je vais chercher son acte de naissance pour voir. Le hic, c'est que dans les petites communes les registres sont mal écrits, c'est épuisant à lire, surtout quand on arrive au milieu du 19° siècle : c'est usé à force d'avoir été manipulé et lu et relu, avant d'avoir été numérisé.

    Mes parents avaient chacun une tante née en 1900. Comme elles ont vécu plus de 90 ans, je leur ai fait raconter plein de petites choses, et mon oncle me dit tout ce qu'il sait des petites histoires de la famille. Les vieux actes feront le reste.

    Il me faut vraiment aller passer des vacances en Limousin, pour voir mon oncle, mes cousins et aussi les villages où ont vécu certains de mes ancêtres. J'ai besoin de connaître encore mieux mes racines.

     

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    11
    domy
    Lundi 15 Février à 18:33

    bonsoir la fourmi

    j'ai lu il y a plusieurs années "Aïe mes aïeux" cela m'a bien aidé pour réfléchir sur mon histoire familiale. Du même auteur "Ces enfants malades de leurs parents " est un bon complément.Dans la même veine "Cette famille qui vit en vous" de Chantal RIALLAND chez MARABOUT. De la lecture en perspective

    Journées magnifiques depuis 3 jours

      • Lundi 15 Février à 20:50

        Merci pour ces titres à lire. Je vais voir si je les trouve.

    10
    Dimanche 14 Février à 15:45

    En effet, entre prénom d'usage et prénom officiel, il y a souvent de quoi se perdre dans les anciens registres d'état-civil ! Mais c'est aussi ce qui fait le charme des recherches généalogiques ! ;)

    9
    Dimanche 14 Février à 12:59

    Coucou,

    Tout ceci est bien difficile à comprendre. Je sais que mon arrière grand-mère se nommait Thérèse mais tout le monde disait Camille.

    Je n'ai jamais compris le pourquoi de la chose.

     

    8
    myriam
    Vendredi 12 Février à 16:28

    bien sympa de vous lire toutes les deux ! vous  vous connaissez " en vrai" ? oh je suis curieuse !!!

    pas facile pour les heritages ces histoires de prenom !

    bien froid dans la Marne ; des - 7 avec une petites bise ça pique !!! mais le soleil est la !

    bon w e

     

      • Lundi 15 Février à 19:00
        Tu es d'où précisément dans notre Limousin. J'ai honte, je ne me souviens pas....
        En tout cas, si vous passez par là, fais-moi signe. J'ai eu le bonheur de rencontrer plusieurs blogueuses et ce ne sont que de beaux souvenirs.
        Nous avons retrouvé le soleil. Ouf, je le croyais disparu.
        Tu parlais du vaccin et bien j'ai la chance d'avoir eu mes deux injections (au CHU de Limoges qui est remarquablement organisé pour la circonstance.) Je sais que j'ai eu de la chance !
        Bises et bonne semaine
      • Vendredi 12 Février à 17:02

        Nous ne nous connaissons pas "en vrai", mais nous correspondons depuis longtemps (Nini et moi, Cricri et moi, je ne crois pas Cricri et Nini, mais elles sont assez proches géographiquement parlant, et j'ai très envie de les rencontrer. Vivement la fin de cette cochonnerie de virus ! ! !

        Dans ma montagne, il ne fait pas très froid (je suis au Sud), mais c'est gris et ça mouille.

        Bises à toutes

    7
    Vendredi 12 Février à 09:21

    Compliqué de s'y retrouver, en effet... dans la famille de ma mère, il était de coutume que le premier fils porte le même prénom que son père... pas simple non plus quand tu veux t'y retrouver et que la "mémoire" de ces personnes a disparu depuis longtemps... sans compter que le sujet n'intéressait pas du tout mes parents, ni l'un, ni l'autre...

    Belle journée, bises

    6
    Jeudi 11 Février à 23:53
    La fin de mon commentaire a dispau. Tu vois, je suis trop bavarde.
    Merci pour tes partages que je suis avec assiduité et intérêt. Tu comprends pourquoi je ne te laisse pas souvent de commentaires : je ne sais plus m'arrêter.
    Bises et bonne fin de semaine.
    Mémée Cricri87
      • Vendredi 12 Février à 08:47

        Bonjour Cricri,

        si tu savais comme je suis contente que tu m'écrives, bien que trop rarement...

        Cette nuit, je n'ai presque pas dormi car, juste avant de me coucher, je me suis aperçue qu'une de mes aïeules avait eu un enfant de père inconnu. Elle s'est mariée trois ans plus tard, et "mon aïeul officiel" a légitimé l'enfant. Mais qui était le vrai géniteur ? Je comprends les enfants adoptés qui veulent savoir d'où ils viennent.

        Merci d'avoir corrigé mon erreur : je visualisais tellement Limoges que je n'étais pas attentive, et pourtant je suis depuis plusieurs jours sur le bon site, celui des archives départementales.

        J'ai la nostalgie du Limousin : je viens de regarder le prix des maisons sur leboncoin, pour rien, car mon Ours n'a aucune envie de bouger.

        Tu n'as pas envie de publier de nouveau quelques oiseaux de ton jardin, ou un autre sujet comme tu sais si bien faire ?

        Bises des Pyrénées

    5
    Jeudi 11 Février à 23:45
    Coucou ma gentille Fourmi,
    Je pense que si tu consultes des documents d'archives de la Haute-Vienne c'est plutôt aux archives départementales et non municipales. Mon tendre époux (que j'appelais autrefois "mon ours")les a fréquentées deux fois par semaine pendant des années. Nous avons ainsi appris énormément de choses sur la société au fil des quatre derniers siècles. J'ai des caisses de documents dans mon sous-sol et je garde l'espoir qu'un jour un de mes petits-enfants s'y interessera. J'en ai 7 ! Une de mes petites-filles est prof Histoire-géo.
    Quant aux prénoms, j'ignore si c'est une particularité limousine mais chez nous, nous sommes gâtés : ma grand-mère paternelle s'appelait Marie et je ne l'ai su qu'à son décès. Tout le monde l'appelait Louise. Mon grand-père s'appelait Louis et tous l'appelaient Henri. J'ai bien d autres exemples familiaux et le dernier c'est mon ours à moi qui sappelait Pierre et que tous appelaient Michel sauf dans son milieu professionnel, ce qui m'amenait parfois à me demander duquel je parlais : Pierre ou Michel ?
    Ceci dit, une de mes petites-filles s'appelle Marie et une autre Louise mais nous respectons les vrais prénoms.
    Pas facile de construire un arbre généalogique comme l'a fait mon Michel ( ou Pierre ?). Mes enfants et petits-enfants sont au courant, ils comprendront.
    J'arrête mon baratin, je srais capable de faire un livre !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :