• De Provins à Reims

     

    Vous avez suivi notre itinéraire ? Petit à petit, nous montons vers les Hauts de France.

    Mais pas trop vite. Comment résister à la tentation de visiter la "Roseraie de Provins" ? Impossible de passer aussi près sans s'arrêter, pour finir en beauté notre tournée des jardins.

     

    De Provins à Reims

     

    De Provins à Reims

     

    De Provins à Reims

     

    De Provins à Reims

     

    Certaines d'entre elles, les couleur brique en particulier, avaient tout à fait l'air d'être en velours.

     

    Cette roseraie est un magnifique jardin, avec des allées, des passages détournés, des statues, tout ce qui rend une promenade agréable :

     

    De Provins à Reims

     

     

    De Provins à Reims

     

    Et pour finir, une boutique où l'on voudrait tout acheter. Je voulais tout bêtement un "rosier de Provins" Rosa gallica officinalis : rupture de stock ! J'avais été inspirée d'en acheter un à Milly-la-Forêt, mais il est tout petit petit, j'aurais aimé en avoir un plus grand, acheté sur place...

     

    Provins est une très jolie petite ville charmante, pleine de vieux bâtiments, mais nous n'avions pas le temps de tout regarder en détail. On a quand même mis une semaine pour faire le trajet Hautes-Pyrénées/Aisne. Via Michelin dit qu'il y a entre 1037 et 1058km, et qu'il faut aux environs de 11 heures.

     

    Après cette jolie balade, nous avons continué la route pour Reims. Eh bien, en passant par Châlons-en-Champagne et Épernay, nous avons trouvé le paysage décevant. Des champs de betterave, des tas de betteraves, des tas de marne (sortes de cailloux blancs posés au coin des champs), et tout de même des vignes, mais seulement sur les coteaux. Pas de photos, car l'Ours n'avait plus envie de flâner. Direction Reims, directement, où nous sommes arrivés vers 20h :

     

    De Provins à Reims

     

    En passant du côté de Châlons, j'avais remarqué le lycée Jean-Talon. Ce nom, que j'ai reconnu, m'a fait penser au marché Jean-Talon de Montréal. Il y a bientôt 10 ans, j'y avais traîné l'Ours  car la librairie vendait des livres sur les plantes sauvages.

    Mais qui était ce Jean Talon né en 1626 et décédé en 1694 ? Un enfant de Châlons devenu le premier intendant de la Nouvelle-France, qui vécut plus de cinq ans outre-Atlantique.

    Un petit commentaire : depuis 1995, Châlons-sur-Marne est devenu Châlons-en-Champagne. Les avis étaient (et restent) partagés. Le résultat ? le balisage routier est assez, comment dire, fantaisiste ? Un coup l'un, un coup l'autre. On dirait que les DDT font tout pour égarer les touristes (ou bien c'est pour les inciter à s'équiper de GPS). Je connaissais ce changement de nom, et j'ai bien joué mon rôle de navigatrice, mais l'Ours avait du mal à s'y retrouver.

     

    Cet article était bien avancé quand, ce soir sur France3, nous avons regardé un épisode du commissaire Magellan : et ça se passe dans des roseraies, juste pour raviver mes souvenirs.

     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    4
    Dimanche 11 Novembre à 15:34
    En ce moment sur la 3 comme une envie de jardins a Provins...
    3
    Dimanche 11 Novembre à 09:03

    Je ne connais pas du tout Provins. La plaine aux alentours de Reims est désespérante, en effet, triste, morne et plate, quelle que soit la saison... 

    Bises, bon dimanche.

    2
    Dimanche 11 Novembre à 08:17
    Merci pour cette ballade,bien que virtuelle pour nous très agréable et nous rappelant de jolis souvenirs quand nous partions faire la tournée des jardins,en Normandie surtout. J'ai traversé cette région zn allant dans les Vosges ou en alsace.c'est vrai que c'est désolant a cette saison surtout avec les brouillards.certainement mieux en été
    1
    Dimanche 11 Novembre à 06:44

    merci pour ces doux moments

    passe un agréable dimanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :