•  

    Bonjour tout le monde,

    Des amies me demandent comment la fourmi peut toujours trouver des idées nouvelles. Facile ! Il suffit de regarder autour de soi.

    Hier, la météo annonçait pluie, pluie, pluie. Dans la soirée, je me suis aperçue qu'il neigeait (la météo persistait à dire pluie). Ce matin, je me suis précipitée dans la véranda au lever du jour. Je trouvais l'ambiance bizarrement jaunâtre. Vous savez pourquoi ?

    En plus de la neige, nous avons eu une arrivée de sable du désert.

     

    Le plafond de la véranda vu de dessous :

    Pas de grand blanc

     

    La véranda vue de dessus

    Pas de grand blanc

     

    Je trouvais qu'on ne voyait pas bien cette drôle de couleur. Je suis sortie (à peine car il pleut de nouveau) photographier les dalles de l'allée, avec des témoins blancs :

    Pas de grand blanc

     

    Enfin, j'ai gratté le dessus avec l'assiette : étrange, non ?

    Pas de grand blanc

    Sale dessus, blanc dessous.

     

    J'en ai ramassé un peu dans l'assiette, ai gratouillé pour rassembler ce qui était bien coloré, posé un peu de blanc au milieu, et voilà une idée de la neige du jour : on dirait du sucre coloré pour pâtisserie

    Pas de grand blanc

     

    La météo ne dit pas que des bêtises. Quand elle annonce du vent du sud, il vient vraiment du sud, de très au sud.

     

     

    Samedi, pour décorer mon plat de truite, je m'en fus au jardin dans le but d'y cueillir les dernières fleurs. Trouvant la bourrache et les campanules en mauvais état, je tournais avec mon ramequin, dans l'espoir de trouver quelque rescapée colorée. Et tout à coup, je vis ça :

     

    Pas de grand blanc

     

    Pas de grand blanc

    Pas de grand blanc

     Du safran le 19 novembre, après les premiers épisodes de neige et de gel !

     

    J'avais embauché l'Ours pour mettre ma plantation en valeur.

    Pas de grand blanc

     

    Pas de grand blanc

    Depuis, je ne suis pas revenue au fond du jardin car il plu tout le temps. Pourtant j'ai eu l'impression que d'autres fleurs se préparaient. Pour le moment j'ai 12 filaments du millésime 2016.

     

    Je vous répète une chose importante :

    Crocus sativus, le safran, ne pousse pas spontanément chez nous. est une liliaceae et a 3 étamines.

    Le colchique, famille des colchicaceae, est toxique dans toutes ses parties et comporte 6 étamines.

    Colchicaceae et liliaceae ne sont vraiment pas de la même famille. Il faut se méfier quand on ramasse des plantes, et s'équiper d'une flore pour les reconnaître.

     

    Pin It

    7 commentaires
  •   

    Il y a quelques jours, je vous racontais que nous avions enfin entrepris les travaux d'automne au jardin.

     

    Début d'hiver ?

    Nous n'avons laissé en place qu'un rosier, la glycine et deux buis en boule, tout le reste étant arraché et étalé sur des bâches.

     

    Voilà le résultat, après éclatement des touffes, multiplication et replantation :

     

    Début d'hiver ?

    Nous avons profité d'un ciel superbe et d'une température très douce. Mais voilà, les meilleurs choses ont une fin : ce temps que nous aurions aimé garder durant des mois va se gâter. On nous annonce la neige pour ces jours-ci.

     

     Les derniers troupeaux sont en train de descendre, l'hiver approche. Je jardinais et j'ai vu, alertée par les bruits de cloches, plusieurs passages de moutons dans la rue :

    Début d'hiver ?

     

    des vaches au dessus de la clôture :

    Début d'hiver ?

     

    et un âne sur le chemin où bientôt passeront les raquetteurs ou les skieurs :

    Début d'hiver ?

    Il semblait complètement affolé, je le croyais emberlificoté avec une corde dans les branches. En fait, son propriétaire l'avait attaché, le temps d'aller chercher la voiture et la remorque. J'ai eu l'impression que l'idée d'embarquer le terrorisait.

     

    Je devais me dépêcher de rentrer quelques plantouilles qui auront quelques chances de survivre dans la véranda, alors que la Mort les faucherait peut-être au jardin. Il s'agit de plantes, vivaces sous d'autres cieux, qui ont du mal à supporter nos longs mois de neige. Trop d'humidité ? Manque d'air ? Je n'sais point, mais les gauras, fuchsias, jasmins, félicias et autres, que je vois en hiver ailleurs, périssent en général chez moi.

     

    Il y a encore quelques fleurs au jardin :

    Début d'hiver ?

     

     

    Début d'hiver ?Début d'hiver ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai replié les tiges et le feuillage de l'agapanthe pour la protéger un peu, mais je n'ai pas taillé l'hydrangea Annabelle, car j'aime bien profiter de sa présence le plus longtemps possible.

     

    Début d'hiver ?

     

    Cette plante-là est encore une "erreur de casting". J'avais découvert ça il y a longtemps dans une rue de Strasbourg où j'étais allée voir les marchés de Noël.

     

    Mais le callicarpa ne supporte pas du tout la neige : ses branches cassent sous le poids, et les jolies petites billes disparaissent dans le grand manteau blanc.

     

    Chaque année, je me dis que je vais le donner. Mais à qui ?

     

     

     

     

    Et maintenant il me reste à ranger la véranda, mon jardin d'hiver, où j'ai mis un sacré bazar avec tous les pots que j'ai rentrés.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Dans mon jardin, en ce moment, on peut voir :

     

     

     

     

     

    Mais aussi, hélas, il y a ça :

    Des endroits laissés à l'abandon (ou presque) depuis plus d'un an.

    Alors, aujourd'hui, l'Ours et moi avons laissé tombé toutes nos occupations habituelles pour tenter de remettre "ça" en état.

     

     

    On arrache TOUT, je dédouble (pourvu que les copains randonneurs passent pour nous délester du trop-plein), l'Ours bêche et rajoute du compost, et demain nous commençons à replanter.

    Au départ, il y avait trop de lupins, donc pas assez de fleurs en juillet et août.

     

    J'ai voulu diversifier, mais n'ai obtenu qu'un mélange pas très réussi qui était moche en fin d'été.

     

     

     

     

    J'ai aussi tenté l'originalité : un cimicifuga dont on a parlé ici.

    Il a sauvé sa peau en fleurissant plus tôt et plus joliment cette année :

     

     

     

     

     

     

    Je n'ai évidemment pas encore réfléchi à la nouvelle disposition. Il va falloir corriger les "erreurs de casting", avec des trop grandes devant, des voisines qui ont trop grossi et se gênent, des trop tardives dont on ne profite pas, des fragiles qui demandent trop de soins, etc... Une grande journée s'annonce. Résultat satisfaisant espéré en juin prochain.

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  

    En remontant ma ruelle, j'ai vu un drôle d'équipage.

    J'ai envoyé l'Ours faire quelques photos :

     

    Covoiturage

     

    J'étais perchée en haut du mur, et de là je voyais mal. Devinez ce que l'Ours vise. Non, pas un caillou blanc plus gros que les autres, mais :

     

    Covoiturage

     

    Un escargot en balade sur le goudron, par beau temps !

    Et quoi sur l'escargot ?

     

    Covoiturage

     

    Covoiturage

     

    Étrange, non ? Que faisait cette chenille en vadrouille sur la cagouille ? De tous côtés, il y a des murs, le jardin est plusieurs mètres plus haut.

     

    Covoiturage

     

    Cette grande traversée avait lieu plus bas, au niveau du poteau.

    Nous n'avons pas vu la fin du voyage, mais nous nous demandons si la chenille ne voulait pas du mal à son transporteur. Si quelqu'un s'y connaît en vies de chenilles...

    Pin It

    9 commentaires
  •  

     Bonjour tout le monde.

    Je ne vous ai pas oubliés, j'accumule photos à vous montrer et histoires à vous raconter, je mets un peu d'ordre dans tout ça...

     

     Dans le jardin de la fourmi, il a fait jusqu'à tout récemment un froid de canard. Canard et fourmis ne sont pas incompatibles.

    Le 16 juin, vers midi 12 °, le 17 au matin 6°. Grâce à cette fraîcheur, tout est très en retard par rapport à "en bas", et je fais sensation quand je porte un bouquet hors saison.

    Mes rosiers commencent juste à fleurir et le muguet fane à peine.

     

    J'ai une âme de collectionneuse, dès que je vois une plante que je n'ai pas, il me la faut. Cette année j'ai trouvé un chrysanthème comestible. Le marchand m'a dit qu'il y avait plusieurs couleurs possible, mais les graines étant mélangées, surprise ...

    Des fleurs extraordinaires

     

    Des fleurs extraordinaires

    Je ne me lassais pas de regarder la première fleur : une vraie merveille d'architecture et de décoration. Je n'ai pas eu le courage de manger ne serait-ce qu'un seul pétale, c'était vraiment trop beau. La floraison continue : peut-être arriverons-nous à réussir LA photo où on verra que le cœur est irisé.

     

    Des fleurs extraordinaires

     

    Il y a quelques années, j'avais semé des graines de coing. Elles m'ont fait un joli arbuste qui gêne l'Ours-tondeur. Cette année, sentant planer la menace de la scie, mon cognassier m'a offert une fleur. Une seule, mais comme elle était belle !

     

    Des fleurs extraordinaires

     

    Elle était bien cachée dans le feuillage, totalement invisible :

     

    Des fleurs extraordinaires

     

    Des fleurs extraordinairesDes fleurs extraordinaires

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je m'émerveille également devant les fleurs en boutons. Ils ne sont pas beaux le lupin violet de gauche et l'iris noir à droite ?

    L'iris noir, bien que pas tout à fait noir est une réussite extraordinaire des obtenteurs. Combien d'essais ratés pour arriver à ce résultat !

    Des fleurs extraordinaires

     

    Des fleurs extraordinaires

     

    Ces jours-ci, l'Ours fait encore un morceau de GR10 avec nos amis. Pendant que les hommes marchent, les femmes papotent et se promènent. Nous avons été frappées tout à l'heure, dans le Tourmalet, par les jolis tapis multicolores qui s'étalaient au bord de la route. Mais nous étions dans le brouillard et la pluie menaçait, alors vous ne les verrez pas aujourd'hui.

     

     

    Des fleurs extraordinaires

    La glycine en général très généreuse.

     

    Des fleurs extraordinaires

    Le rhododendron de 15 ans a fait 4 fleurs ! Trois groupées et la quatrième un peu seulette sur une branche égarée.

     

    Des fleurs extraordinaires

    Une ancolie toute frisottée.

    Mon jardin est plein de fleurs de toutes sortes. L'ensemble n'est peut-être pas très harmonieux, mais qu'est-ce que je m'amuse à étudier toute cette variété !

    Pin It

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique