• COP 21 = Utopie ?

     

    Bonjour tout le monde !

    je suis revenue chez moi, ai retrouvé ordi et connexion, mais je n'arrive pas à mettre une photo ici. Eklablog doit faire une petite grippe d'automne. On est bien d'accord que raconter ses vacances sans images, ce n'est pas possible.

    Je vais donc vous parler d'un sujet sérieux sur lequel je ne me suis pas encore vraiment penchée, la COP21. Cette grand messe sur le climat ne me dit rien qui vaille. Que va-t-il sortir de ça ?

    Combien faut-il investir en "festivités", réceptions et voyages pour accoucher d'une souris comme lors des conférences précédentes ? J'ai trouvé la chronologie de ces rencontres mondiales avec le résumé presque année par année. Si nous gérions nos familles comme Ils gèrent la planète, nous serions tous sur la paille.

    Nos responsables politiques se comportent comme des irresponsables à la botte de la finance. La Planète n'est pas leur problème. Mais comme nous, simples mortels nous en soucions, c'est à nous de faire quelque chose. Si chaque consommateur se met à consommer moins ou mieux, cela fait un potentiel de 60 millions de français militants. Je ne supporte pas d'entendre trop souvent "pourquoi je ferais attention, puisque tout le monde s'en moque". Je pense, comme Pierre Rabhi l'explique avec le mouvement Colibris que nous devons tous faire de petits efforts.

    Mardi matin, j'ai regardé sur arte un reportage sur l'industrie du cuir au Bangladesh : une vraie horreur. Si vous l'avez raté lors de ses précédentes diffusions, regardez-le ici. C'est un bon moyen de vous convaincre de refuser cette société de consommation. Presque chaque achat effectué dans nos pays riches correspond à une exploitation honteuse d'humains et de matières premières dans des pays pauvres. Et la pollution va avec. La finance ne veut rien savoir.

    Les pays riches fabriquent de moins en moins, mais consomment de plus en plus, et s'étonnent que la Chine soit le plus grand pollueur....

    Cela fait maintenant plusieurs années que j'ai eu comme un déclic. Je vous en parlais il y a deux ans quand j'ai découvert le mot Anthropocène. Pratiquons la décroissance volontaire à titre personnel. Nos finances nous y obligent parfois, mais la choisir c'est mieux.

    Au lieu d'avoir sans cesse le portable dernier cri, de changer notre voiture qui va encore tout à fait bien, de suivre la mode vestimentaire, et autres achats non indispensables, faisons plutôt l'effort de rechercher des aliments biologiques produits près de chez nous, essayons de favoriser le renouveau de l'exploitation du bois, de la laine et du cuir locaux. En évitant le gaspillage pour être à la mode, cela nous permet de faire des achats raisonnés de meilleure qualité.

    Je parlais de ça dans un magasin de jouets. Les clients critiquent que "tout vient de Chine" mais ne veulent pas payer le prix nécessaire pour du "made in France". Pourtant, les bons jeux en bois solides et durables, bien de chez nous existent encore, et sont fabriqués par des salariés qui ont de vrais salaires (pas très gros, mais moins lamentables que dans les pays "en voie de développement").

    Quand nous achetons, choisissons le solide qui durera longtemps plutôt que le jetable, et n'hésitons pas à fréquenter les recycleries en tous genres. Secours populaire, Emmaüs, secours catholique ont besoin de rentrées d'argent et on y trouve de tout. Donner une autre vie à des biens matériels, c'est autrement meilleur pour la planète que de lui demander du neuf, encore du neuf.

    Nous sommes de plus en plus déçus par la politique. On dirait que le capitalisme dirige tout. Je me dis qu'un gouvernement, ça va, ça vient. Mais une Terre, non. Nous n'en avons qu'une !!!

    Il faut la sauver, et la seule solution, c'est de mettre l'écologie au premier rang de nos préoccupations. À quoi serviront les quantités de dollars entassés si la Terre n'est plus capable de nous faire vivre ?

    Depuis pas mal de temps, je ne me demande plus si je vote "utile" ou selon mon cœur. L'évidence, c'est que je vote écologiste.

     

    Ce soir, je vais au café-repaire. Sujet du jour : la réforme territoriale, autre sujet dont on nous parle peu.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    9
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 11:07
    josy15

    l'écologie ça devrait concerner tout le monde, droite ou gauche !

    8
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 09:18

    Bien d'accord ! Cependant l'écologie est une affaire trop sérieuse pour la laisser entre les mains des politiques...

    7
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 20:03

    moi j'ai bien aimé ton article, je suis personnellement dans la même démarche que toi. Je te conseille le coffret de petits livres de Dominique Loreau que je suis en train de lire : l'art de la simplicité ! amicalement.

    6
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 23:48

    Laines et cuirs locaux , notes tu.

    Donc le mal être animal, ça tu t'en fous.

    Et bien moi tu vois, je reste concentré sur "faire reculer la souffrance" et je m’indiffère du réchauffement climatique. Pourquoi ? 

    Tu notes encore : la planète les politiques s'en foutent.

    Mais quand vas tu comprendre que le réchauffement climatique n'est pas un danger pour la planète, la Terre va continuer de tourner, même si il faut +40°C le jour ne Noël à Montréal.

    La planète n'est pas en danger, c'est l'espèce humaine qui l'est, car elle, elle ne saura pas vivre entre pollution et chaleur, elle va perdre énormément d'espace avec la monter des eaux.

     

    Quand j'étais petite, un jour j'ai mis un chien dans la baignoire. Il était couvert de puces. J'ai vu des dizaines, centaines de puces dérivées à la surface de l'eau. Le chien allait très bien, lui.

    C'est une métaphore parfaite : Le réchauffement climatique ne va pas nuire à la planète, bien au contraire, elle va se dépolluer de ses sales puces : les hommes.

    Je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle.

      • Jeudi 5 Novembre 2015 à 08:45

        Non, Sereine, je ne me fous pas de la souffrance animale. Les animaux sauvages souffrent actuellement : les éléphants d'Afrique meurent à cause de la sécheresse, les ours polaires perdent leur banquise, les poissons sont empoisonnés ou étouffés par des plastiques, les baleines s'échouent, etc...

        Mais quand je vois les moutons dans ma montagne, je sais qu'ils ne sont pas malheureux. Et je trouverais normal qu'on utilise leur laine au lieu de la jeter. Je ne pense pas que le tout synthétique soit un réel progrès.

        je suis d'accord que l'homme est une sale puce de la Terre, mais il fait des dégâts irréversibles avec la pollution : il n'y a pas que le réchauffement.

        L'homme a de tous temps été chasseur-cueilleur, mais autrefois il respectait la nature. Il tuait juste pour se nourrir, mais ne massacrait pas, et n'avais pas inventé l'élevage en batterie.

    5
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 17:09

    Bel article... je crois beaucoup aux "petits pas" faits par chacun, et à l'enseignement à tous de tous ces petits gestes... pas du tout aux politiques, quels qu'ils soient (en fait, je devrais dire "plus du tout")...

    Bises, belle soirée.

    4
    Macha
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 16:58

    Bel article !

    Il y a nos engagements personnels, nos choix quotidiens d'être et d'agir en respect de la planète et des humains.

    Je crois aussi qu'il faut du collectif pour contraindre les "dirigeants" à rompre avec l’irresponsabilité de leur modes de gouvernance et leur soumission aux pouvoirs de l'argent et aux lobbying de toutes sortes.

    Une piste parmi d'autres, signer le formulaire de la fondation Hulot :

    https://formulaires.fondation-nicolas-hulot.org/fra/osons/

    Agréable automne dans tes montagnes

    Macha

     

    3
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 16:33

    Je suis entièrement d'accord avec toi...J’achète les légumes pas beaux et brades,je vais beaucoup a Emmaüs et trouve souvent ce dont j'ai besoin.Quand a la mode je ne l'ai jamais suivi .J'aime ce qui est recycle et a vécu!

    Bisous

    2
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 16:29

    Tu prêches une convaincue mais toi tu sais expliquer avec des phrases claires  et soit remercier pour cela.

    Sur le forum simplicité volontaire depuis 2007, et avec les personnes que je suis sur Instagram en particulier, je suis ravie de voir toutes ces jeunes femmes (pas d'hommes dans les personnes que je suis) impliquées dans le "moins est plus" d'une façon ou d'une autre (car après tu as  des "tendances" décroissance, minimalisme, sans déchet, etc ...peu importe les courants, tant que c'est  dans le sens de moins consommer, d’être plus autonome (sans tomber dans le survivalisme), plus respectueux de la planète. 

    MERCI pour cet article, mon amie LA FOURMI . Tu es trop douée en comm :).

    Bises d'Isa

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :