• Ciné confiné

     

    Je n'ai jamais de ma vie autant regardé la télé, jamais vu autant de films.

     

     

    Ciné confiné

     

     

    Ces derniers jours, j'ai revu avec un plaisir renouvelé Marius et Jeannette, ce très beau film de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride et Gérard Meylan. Malgré les drames et les soucis, les héros de ce film sont vivants et avancent dans la vie. C'est touchant, mais sans pathos inutile, plein de joie et d'espoir. Vous pourrez le voir sur Youtube (je ne le trouve pas sur le site de France 3)

     

     

    J'ai également beaucoup apprécié "Les sandales blanches" avec Amel Bent. Si tout fonctionne, vous pouvez le voir en cliquant ici jusqu'au 24 février.

     

    Ciné confiné

     

     

     

     

    C'est l'histoire vraie de Malika Bellaribi nommée "La diva des banlieues".

     

     

     

    Comment une petite fille d'algériens récemment débarqués en France, qui aurait dû être invalide est devenue chanteuse d'opéra. D'ailleurs c'est elle qui chante dans le téléfilm.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ces deux réalisations, film ou téléfilm, sont pleins de force et de tendresse, et ça fait du bien.

     

    Dans un tout autre style, nous avons regardé, hier soir sur la 2, le premier épisode des "petits meurtres d’Agatha Christie" années 70. Les morts n'ont aucune importance, ils n'étaient pas sympathiques, mais les héros et les décors... sont hilarants. Nous qui étions jeunes en ce temps-là, et avons porté les mêmes vêtements et chaussures que les héros, nous avons ri comme des fous.

    Je regrette que nous n’ayons pas fait de photos de nos fringues de cette époque : je vous aurais monté mon manteau court en fausse fourrure rouge (comme on fait des coussins maintenant) et mes bottes vernies blanches à semelles épaisses et gros talons. Et le costume en velours marron rouille de l'Ours avec sa superbe cravate écossaise aux carreaux en diagonale. Et ses débardeurs multicolores en laine qu'il portait sue ses chemises à grands cols. Et ma jupe longue en jean brodée. Et ma petite robe orange et vert pomme aux dessins psychédéliques... J'ai beau être conservatrice, je n'ai rien gardé car, une fois démodé, je trouvais ça tellement ridicule que j'ai tout jeté.

     

    Ciné confiné

                                                                                   Mes bottes blanche n'avaient pas cette allure

     

    Cette série est également intéressante pour l'étude de ces années-là. On voit l'arrivée des femmes dans une administration masculine, et le désappointement de ces messieurs se retrouvant sous l'autorité d'une femme. Et pour avoir vu le comportement des hommes vingt ans plus tard dans une autre administration, j'ai constaté qu'ils avaient du mal à s'en remettre !

     

    Aujourd'hui, je pars à la ville : manif et magasins de tissus ! ! ! C'est la fête ! Depuis le temps que je ne suis pas sortie... J'ai envie de me faire une robe d'hiver, marre de mes caleçons en polaire.

    Pin It

  • Commentaires

    9
    mido
    Mardi 9 Février à 20:15

    nous avons fait les même choix à la télé. Le progrès nous permet de vraiment faire notre programme et de regarder à l'heure qui nous convient. Bises de la plaine bien humide

      • Mardi 9 Février à 21:06

        Bonsoir Mido,

        tu me parles soirées TV, et tu n'as rien à dire sur Langon ?

        Bises des montagnes plus humides qu'enneigées.

    8
    Mardi 2 Février à 19:30

    J'ai ri avec tes vêtements années 70, moi aussi j'ai eu ces fameuses bottes blanches et le manteau court en fausse fourrure. Moi je me suis régalée avec une série sur Netfix "le jeu de la dame", une orpheline qui est un prodige dans les jeux d'échecs et dont on suit son parcours de l'âge de 8 ans jusqu'à une vingtaine d'années dans les années 50 et 60. De l'émotion, des rires parfois par la singularité de cette jeune fille dans ce milieu d'hommes et puis une certaine image de la femme dans ces années là où elle se différencie vis à vis de ses compagnes qui suivent ce que la société attend d'elles. J'ai vraiment beaucoup aimé cette série. (C'est une fiction, bien sûr). Bises et merci de ta visite, je suis loin de coudre encore comme toi.

    7
    myriam
    Lundi 1er Février à 11:39

    tu les  trouves sur youtube tes films , ?

    j ai hate d etre enfin chez moi et je vais aussi reprendre la couture !!!pour le moment tout est dans les cartons , mais j ai donné tellement de choses que je ne sais plus ce qui me reste ! ce sera la surprise

    bonne semaine et bonne couture 

      • Lundi 1er Février à 14:01

        Pour Marius et Jeannette, tu tapes le titre dans ton moteur de recherche, et tu verras ce qui s'affiche. Tu viens juste d'arriver "là-haut" ? Courage pour les cartons. J'espère que tu es bien logée,et que tu t'installes définitivement.

        Bises des Pyrénées

    6
    Dimanche 31 Janvier à 09:44

    Bonjour la Fourmi

    Je regarde aussi beaucoup de films et j'ai vu les Sandales blanches racontant l'histoire de la diva des banlieues avec Amel Bent .

    J'ai regardé aussi Petits meurtres d'Agatha Christie année 70 et c'est vraiment hilarant .

    Je n'ai pas vu Marius et Jeannette de Robert Guédiguian  .

    J'espère que tu as fait de beaux achats .

    Bises

    5
    Dimanche 31 Janvier à 07:55

    Marius et Jeannette, un très joli film, découvert il y a longtemps grâce à une ancienne collègue.

    Bon dimanche, bises

    4
    Samedi 30 Janvier à 14:08

    Bonjour,

    Je suis un peu comme toi en ce moment. On s'évade et ça fait tellement de bien !

    Je te souhaite une belle sortie et surtout de revenir avec des supers achats.

    Bises de Haute Provence

    3
    Samedi 30 Janvier à 09:48
    Marius et Jeannette mon film culte, je ne m'en lasse pas. J'ai bien aimé les petits meurtres hier soir aussi pour l'ambiance seventies mais je préférais quand même ceux de la saison précédente. Bons achats bises maritimes
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :