• Avis aux amasseuses, collectionneuses, acheteuses, conservatrices, et autres

    Vous avez peut-être lu ici ce qui est arrivé au local que nous louions (elle est moche cette forme verbale, pourtant elle me semble correcte) au rez-de-chaussée de ce bâtiment:

    Voilà la façade qui donne sur la rue. C'est là qu'est la porte du garage au fond duquel nous avions notre "box", derrière la montagne de cailloux.

     

    Ci-dessous, voilà le dos du même bâtiment, face au torrent. Le champ de cailloux a remplacé la rue qui desservait l'autre bâtiment en arrière plan. Normalement, le torrent coule tout à gauche de la photo, bien en contrebas. Or, au moment de la crue,  il s'est dédoublé et a encerclé l'immeuble.

     

    Je vous ai déjà un peu raconté comment étaient nos affaires. Mais j'avais occulté (même dans ma tête) qu'il y avait aussi plein de laine. J'ai été mercière dans une vie précédente, et j'avais gardé mon stock quand j'ai cessé. Sans parler des "quelques" pelotes achetées au fil des ans, car on ne peut pas éviter de s'imaginer que ce tricot-ci, on va le faire tout de suite (vous me comprenez?). L'Ours avait tout bien rangé dans des sacs en plastique sous un auvent. Et, récemment, il a voulu récupérer son espace. Tout baignait dans l'eau boueuse, et faute d'aération, ça n'avait ni pourri, ni moisi. L'ours a tout étalé au jardin pour faire sécher, et ça donne ça:

     

     

    Admirez, au premier plan, un beau gilet dans un superbe dégradé de couleurs abricot à vanille, tricoté avec 3 fils. Presque fini, il ne lui manquait que quelques heures de soins pour être achevé: voilà ce que c'est de courir plusieurs lièvres à la fois. Il avait fini au sommet d'un sac, et lui il a moisi. Moi qui ai toujours froid, quel dommage.

    J'en arrive à mon titre: vous savez ce que c'est de ne pouvoir résister à l'achat ou la récupération de quelque chose dont vous n'avez absolument pas besoin? Vous avez déjà une armoire pleine de tissus (ou de laines, ou de point de croix), des cartons au grenier, des tonnes d'ouvrages en cours, et vous rajoutez des projets aux projets...

    Vos maris râlent, ou bien vous leur cachez à grand peine votre vice, et voilà:

    une cata comme la mienne et vous perdez tout. Comme Pérette et le pot au lait.

     

    Mais non, je n'ai pas tout perdu; J'ai lavé une partie de mes pelotes, dans l'évier au produit à vaisselle,

    Avis aux amasseuses, collectionneuses, acheteuses, conservatrices, et autres

    j'ai rincé, adouci, essoré,

    Avis aux amasseuses, collectionneuses, acheteuses, conservatrices, et autresAvis aux amasseuses, collectionneuses, acheteuses, conservatrices, et autres

     

     

     

     

     

     

     

     

    fait sécher, et je ne sais plus où stocker tout ça. J'en profite pour vous dire, au cas où vous l'ignoreriez, que l'essoreuse à salade est parfaite pour tous les lavages à la main. La preuve, c'est que mes pelotes, bien qu'un peu déroulées à cause de toutes ces manipulations, ressemblent encore à des pelotes.

     

    Avis aux amasseuses, collectionneuses, acheteuses, conservatrices, et autres

     

    Je pense que je vais tricoter au coin du feu tout l'hiver.

     

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    7
    Samedi 5 Octobre 2013 à 13:52

    Réponse un peu tardive à toutes

    -Miaou: c'est pas les bonnes couleurs

    -Emmanuelise: certaines vont très bien, d'autre m'ont l'air de partir un peu en miettes si on secoue

    -Mone83: pas d'énergie, juste un fort instinct de conservation

    -Domino34: j'en ai récupéré largement de quoi m'occuper un bon moment

    -colette33: moi aussi, c'est physique, mais je deviens un peu raisonnable

    -la châtaigne: un jour je montre mes nouveaux tricots (ou mes tricots que je vais commencer dans l'intention de les finir vite....)

    6
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 20:52

    que de boulot, mais heureusement tu as pu les récupérer!

    5
    colette33
    Samedi 28 Septembre 2013 à 18:42

    Vous avez bien fait d'essayer d'en sauver, c'eut été trop dommage. Cela calme ce genre d'expérience mais vous n'êtes pas la seule, on fait comme si l'on vivait l'équivalent de deux vies !  a chacun ses plaisirs, en ce qui me concerne, rien que de toucher la laine me transporte de bonheur, cela veut dire pour nous, douceur, chaleur donc que du bien. Comme je vous comprends, j'évite les enseignes où l'on voit une pelote mais par contre, mes moyens étant modestes, je cherche sous les tréteaux dans les vide grenier, les pelotes égarées. Comme en plus, on fait une affaire, c'est encore plus jouissif. Il faudrait demander à un psy, la signification de tout cela.............

    4
    domino34
    Samedi 28 Septembre 2013 à 17:47

    que de travail de récup en perspective !!!....... bnon courage et j'espère que tu vas en récupérer un maximum.

    3
    Mone83
    Samedi 28 Septembre 2013 à 13:18

    Incroyable ! Je suis écoeurée pour toi, mais tellement admirative devant ton énergie !

    2
    Samedi 28 Septembre 2013 à 11:07

    Oh là là, quel travail en perspective pour arriver à récupérer tout ça... En tant qu'amasseuve (presque complusive !), je compatis. Est-ce que la laine garde toute sa qualité niveau tricot après tout ça ? Bon courage, et bon week-end !

    1
    Samedi 28 Septembre 2013 à 10:56

    Eh, bé ! C'est assez impressionnnant ! Peut-etre des couvres lit en patchwork pour les chambres à thème sont au programme ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :