• A sarà düra !

    la photo de profil de GPII Bayonne 

    Du 15 au 17 juillet, autrement dit ces jours-ci, va se tenir à Bayonne le 6ème Forum international contre les Grands Projets Inutiles Imposés. Les GPII ont choisi comme emblème l'éléphant blanc. C'était un cadeau offert au maharadjah, il ne pouvait pas travailler, et il coûtait une fortune en entretien : un poids inutile et ruineux, comme les GPII.

    Vous avez peut-être déjà vu des reportages sur des aéroports neufs, terminés, mais inutilisés et qui coûtent cher pour rien.

    Mon article du jour est plein de liens, utiles si vous voulez vous informer sur ce qui se passe actuellement. L'Europe ou les divers pays décident un beau jour qu'il FAUT absolument construire un truc complètement délirant. Pour la France, cela peut être un barrage (on voit plus tard qu'un beaucoup plus petit sera largement suffisant), un aéroport bien que l'actuel ne soit pas saturé (ou qu'on puisse y rajouter une piste), un tunnel sous la montagne au centre des Pyrénées (alors que les grandes lignes de routes et de rails sont sur les côtes atlantique et méditerranéenne), et ainsi de suite. On n'hésite pas à raser des villages (pour une mine d'or en Roumanie), à perdre l'eau de villages de montagne (ravitaillés ensuite par camions-citerne), à faire vider "accidentellement" des lacs de montagne, à polluer de façon irréversible, etc...

    Depuis 10 ans, nous participons à la vie de l'association ACTIVAL (Association Contre le Tunnel Inutile dans les Vallées d'Ailleurs et le Lavedan). Quand on regarde la carte d'Europe, on remarque le trafic entre France et Espagne passe par près de l'Atlantique ou de la Méditerranée. Et qu'il n'y a, ni au sud ni au nord, aucune grande route ni aucune voie ferrée qui passe par les Pyrénées centrales. Notre éléphant blanc local transporterait des camions de marchandises qui arriveraient par la route du sud du Portugal et de l’Espagne, passeraient les Pyrénées par le tunnel sur un train, et reprendraient la route vers les pays du nord. C'est le projet n°16 du conseil des ministres européens. Il paraît que nous ne sommes pas écolos en refusant cette ânerie. Parce que, des camions qui traversent toute l'Europe, c'est écolo ! Nous savons aussi que les trafics ont tendance à se stabiliser, voire diminuer.

    Pour ce qui concerne le Lyon-Turin, les italiens ont compris plus vite que les français que la menace était grave, et ils ont réussi des manifestations à 40 000 participants ! En ce moment, il y a plus de militaires qui gardent les travaux que d'ouvriers. Les promoteurs du projet osent donner des chiffres sans queue ni tête pour justifier cette construction.

    Je n'ai pas noté, mais je me souviens des premiers chiffres. Ceux qui commencent par 9, 6 et 3 sont ceux du trafic réel (dans l'ordre, le plus ancien étant le 9 et le plus récent le 3).

    Ceux qui commencent par 20, 40 et 58 sont les prévisions faites pendant les mêmes périodes. Donc, plus le trafic diminue, plus ils prévoient (les "décideurs") que ça va augmenter

    9        20        Or, la ligne existante n'est utilisée qu'à 17% de sa

    6        40        capacité. Où est l'erreur ?

    3        58        Il manque les zéros, le même nombre pour chaque chiffre, et ce qui est compté : des tonnes ? Mais les proportions que je vous donne sont exactes.

     

    NO TAV signifie "non au train à grande vitesse" (Treno Alta Velocità). Dans le Val Susa, ils ont déjà une rivière, un train, une autoroute, des routes et aussi une vie.

    J'ai trouvé un article français qui explique la façon de faire des gouvernants, et la réaction des italiens du Val Susa.

    Ici, un témoignage d'une habitante (militante) de la vallée Val Susa.

    La caravane NO TAV est passée par la Bigorre. Ils devaient être 12  (si j'ai bien compris les chiffres). Certains ont été assignés à résidence, obligés d'aller pointer 3 fois par jour. On a connu ça chez nous au moment de la COP21, on a plus de moyens pour s'attaquer aux écologistes et aux non-violents défenseurs du territoire, de la qualité de vie et des finances publiques, que pour traquer vraiment les terroristes.

    A sarà düra !

     

    Au dernier moment, deux d'entre eux ont été incarcérés. Ils sont finalement six à avoir pu arriver jusqu'à nous. La prison pour avoir donné un coup de pied dans une grenade lacrymogène tombée trop près ! Aucun n'est accusé de violence physique, aucun n'a jamais blessé personne !

     

    A sarà düra !

    Les dangereux terroristes se restaurant en musique

     

    Ils nous ont appris leur fameux cri de ralliement " 1, 2, 3, A sarà düra !" J'ai appris que ce u se prononce U et que le tréma existe aussi. Ça va être dur ! Ça va barder !

    Ils luttent depuis des années et sont très actifs. Ils chantent également : Vidéo chorale.

     

    Pour comprendre la désespérance des gens concernés par ces Grands Projets (ou ces moyens projets), et les occupations des "zones à défendre", il ne faut pas se contenter du discours officiel véhiculé par la plupart des élus et des médias. Il faut creuser le sujet sur Internet, par les associations de défense, et ne pas hésiter à aller voir sur place. Je parlais un peu de ça ici, et Hélène y a laissé un très beau commentaire.

    Je me réjouis de voir la diversité des gens qui se retrouvent dans la défense de la nature.

    Je viens de trouver un très bel article dans Témoignage chrétien

    Les syndicats et partis de gauche (la gauche, gauche, pas la socialiste qui est maintenant du côté de la finance) étaient il y a encore peu de temps pour les travaux qui procuraient du travail. Mais ils ont compris que c'était un leurre, et qu'il y a beaucoup mieux à faire avec cet argent gaspillé, et que notre terre a besoin d'être protégée et pas agressée sans cesse.

    A sarà düra !A sarà düra !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De dangereux terroristes réunis par la même cause : la défense des intérêts publics.

     

     La fourmi ayant désormais sa voiture ornée de "NO TAV" risque gros elle aussi. Pourtant, sa seule action d'éclat a été de distribuer des tracts contre NDDL. Elle a aussi passé une journée avec les italiens de Val Susa. Et elle adhère à Actival qui fréquente des "terroristes" de toute l'Europe.

    Il faut bien comprendre que tous ces gens qui luttent ne le font pas pour défendre leur propre lopin de terre. Ce qu'ils ne veulent pas chez eux, ils ne le veulent pas non plus chez les autres. D'où l'union de tous et ces rencontres annuelles, chaque fois dans un pays différent.

     

    PS : pendant que nous étions avec les italiens, en train (!!!) de comparer nos histoires de tunnels, un accident avait lieu chez eux faisant 23 morts. Nous constatons que si c'est la misère à la SNCF pour les petites lignes, et il en est de même chez nos voisins. Tout l'argent est utilisé pour que certains aillent plus vite, et il n'y a pas de sous pour améliorer les conditions de transport du plus grand nombre.

     

    Bon, je n'étais pas drôle aujourd'hui, j'essaierai de me rattraper la prochaine fois.
     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 20 Juillet 2016 à 21:24

    ici c'est une mine qu'ils veulent ouvrir.

    2
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 07:53

    Merci pour toutes ces explications.

    Bises, belle journée.

    1
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 01:56

    Tu expliques bien :) MERCI

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :