•  

    Et hop ! Juste un mois avant Noël, je vous termine enfin un article commencé en 2014 ! ! !

    C'est juste un récapitulatif de choses  faciles à faire pour égayer votre maison ou votre table de Noël, ou pour de petits cadeaux.

     

      Je vous propose, avec tous les liens pour les explications :

     

    Le vide-poche de Josy :

     

    Décos de Noël

     

    C'est mignon, facile à faire, mais je les trouve un peu trop petits. J'ai fait ça hier soir, en vitesse, juste pour la photo. Pour mémoire, un triangle équilatéral a des angles de 60°, faciles à faire avec un rapporteur, si on n'a pas les outils de patcheuse.

     

    Les sapins de Milou :

     

     Sapinière

     

     

     

    Les étoiles de Marykrys :

     

    Merci Marykrys

     

    On ne se rend pas bien compte sur la photo qu'elles sont très épaisses, comme rembourrées.

     

     

    Le centre de table de la fourmi et les Pères Noël en bois :

     

    Atelier des Pères Noël

     

     

     Et plein de petits vide-poche sur un modèle tout simple (par exemple Dodynette ) :

     

    Décos de Noël

     

    J'ai pu constater que la flemme ne paie pas : les tissus de Noël sont fins, et celui que je n'ai pas renforcé au thermocollant est un peu trop mou)

     

    Aujourd'hui, nous sommes invité chez des amis qui ont un commerce. On leur porte donc toute ma petite production pour leurs vitrines.

     

    Entre deux chutes de neige ou de pluie, j'ai fait une photo de notre nouvelle carte postale : à gauche le Mount Agut, à droite le Bergons, et derrière le Létious. Au pied de tout ça, c'est Luz-Saint-Sauveur.

     

    Décos de Noël

     

     

     

    Pin It

    9 commentaires
  •  

    Bonjour tout le monde !

    Je suis descendue dans la vallée, car je n'en pouvais plus de passer des mois et des mois dans la neige.

    Et voilà ! À peine arrivés dans notre nid douillet, elle est là elle aussi ! Elle a fait comme nous et comme les moutons : elle est descendue.

    Hier matin, je n'en croyais pas mes yeux en me levant et en voyant les palmiers tout blanchis :

     

    Encore elle !

     

    Moi qui ne supportais plus de voir mon jardin esquinté par la neige, je vais maintenant souffrir pour celui de ma gentille voisine :

     

    Encore elle !

     

    Encore elle !

     

    Le beau pied de cucurbitacée n'a pas apprécié ce cadeau du ciel.

     

    Encore elle !

     

    La montagne dont je ne connais pas encore le nom. C'est tout près d'où je vivais, mais la perspective est différente.

     

    Encore elle !

     

    Dans la journée, la neige avait fondu en bas, mais un autre blanc l'a remplacée : les moutons, qui passaient sur un chemin les jours précédents, sont maintenant installés sur le pré juste en face. Nous avons le concert de clochettes à temps complet.

     

    L'Ours a dû braver les éléments, car les pneus-neige étaient restés à la maison et le chemin n'était pas déneigé. Pourtant c'est le moment d'équiper la voiture. On croyait à l'éternel été...

    Et moi ? Je suis restée au chaud, entre couture et tricot.

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    J'avais prévenu : je suis restée sans connexion un bon nombre de jours. Nous avons de nouveau accès au téléphone fixe et à Internet.

    Tout ça après avoir parcouru à peu près 8 kilomètres, et descendu à peu près 550 mètres d'altitude (oui, oui : c'est bien 8 km et 550 m).

    Je n'en pouvais plus de vivre dans l'isolement et le froid, alors j'ai tanné l'Ours jusqu'à ce qu'il accepte qu'on descende vivre sous des cieux plus cléments, et plus près de la civilisation.

     

    Me revoilà !

     

    Nous avons loué un appartement au premier étage de cette maison, avec un assez long balcon où j'ai pu transporter quelques plantes de mon jardin.

     

    Me revoilà !

     

    Voilà ce que je vois au dessus des palmiers que je vous montrais la dernière fois.

     

    Me revoilà !

     

    Et une première idée de notre nouveau cadre de vie, juste après livraison de nos premiers meubles (à peu près le même endroit que sur la photo de la fois précédente où le lit n'était pas encore monté, et les cartons pas encore vidés)

     

    Me revoilà !

     

    À travers les palmiers, on voit les moutons passer deux fois par jour. Ils ont fait comme nous : ils sont descendus de la montagne.

    Nous avons réussi à bien nous installer, et à soigner la déco. Suite au prochain numéro.

    Maintenant, il me reste à espérer que l'Ours se trouvera bien "à la ville", qu'il voudra bien que l'on vende notre maison, et qu'on puisse en acheter une autre dans cette vallée accueillante.

     

     

    Pin It

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires