•  

    Soirée de feu

     

     

    Cette année, le 8 décembre était la 7ème journée internationale contre les grands projets inutiles imposés. Notre association ACTIVAL (dont j'ai parlé ici) ne pouvait que profiter de cette date pour son assemblée générale annuelle.

    Nous avons commencé, pour respecter la consigne internationale, par allumer flambeaux, bougies et fumigènes :

    Soirée de feu

    Nous avions évidemment quelques panneaux parlant des éléphants blancs.

    Soirée de feu

     

    Soirée de feu

    L'association fut créée en novembre 2002 par des habitants du Lavedan choqués par le projet de creusement  d'un tunnel sous le Vignemale. Dès le début, il a été dit "ni ici, ni ailleurs" car ce grand projet est inutile. Les membres fondateurs avaient bien raison, car on constate que le trafic diminue, et partout où des grands projets menacent, les mots d'Actival sont repris.

     

    En début de soirée, on avait remarqué qu'il y avait un écobuage en cours. On devrait dire brûlage pastoral, car le vrai écobuage est une autre technique. Il n'est pas rare que des feux échappent aux hommes. Ce fut le cas hier soir, et en revenant de notre AG, nous avons été impressionnés par l'étendue de montagne en feu :

     

     

    Sur la droite, le léger halo permet de deviner que le feu dévore aussi l'autre côté de la crête. Nous nous sommes arrêtés de nouveau quelques kilomètres plus loin pour avoir un autre angle :

     

    Vous me connaissez ? Je n'avais que mon téléphone, bas de gamme qui plus est, donc photos minables toute la soirée !

    L'incendie continuait aujourd'hui. Un médecin de l'Hôpital de Lourdes fulmine après ces pratiques productrices d'énormes quantités de fumée stagnantes, car il n'y a pas de vent. Pareil en même temps dans le département voisin.

     

    Je commence à émerger après trois jours de super rhume. J'ai sorti toute mon artillerie : vinaigre des quatre voleurs, infusion ail et thym, pipette. Trois jours à somnoler, voire dormir, et à vider toutes les boîtes de mouchoirs !

    Je n'ai pas mis les liens une fois de plus. Si ça vous intéresse, cherchez dans la colonne de gauche ou demandez-moi.

     

    Et maintenant, cap sur Noël !

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Nous voilà déjà en décembre !

    Mon village et la station de ski attendent désespérément la bonne chute de neige. L'ouverture est reportée de semaine en semaine.

    Les commerçants sont prêts. La copine a ré-ouvert son restaurant, étrennant les nappes neuves :

     

    DécembreDécembre

     

     

     

     

     

     

     On ne voit pas que j'ai ramé, et ça fait très joli.

     

    La neige sale tombée le 22 novembre est toujours là. Je vois des îles à l'envers : un centre en eau, entouré de sable, avec le sol dur tout autour :

     

    Décembre

     

     

    Décembre

     

    Décembre

     

    La neige ramassée dans mon assiette s'est évaporée. Comme à la mer le fond a dessiné des vagues, alors que je n'ai pas fait de mouvements :

    DécembreDécembre

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce n'est pas vraiment du sable, on dirait des pigments.

    Le chasse-neige était passé sur notre chemin. Les tas du bord s'évaporent peu à peu, la poussière rouge reste en surface, par moments cela ressemble à des blocs de sel de l'Himalaya, celui qui sert à faire des lampes :

     

    Décembre

     

    Vendredi je suis allée à Pau au salon "Fils croisés". J'ai fait des provisions de fournitures introuvables en magasins. J'ai parlé à d'autres acheteuses : elles m'ont confirmé qu'on ne voit pas ce genre de choses dans les Hautes-Pyrénées, ni les Pyrénées-Atlantiques.

     

    Décembre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au retour, en m'arrêtant à peine,(pourtant rien ne pressait, ma route des gorges était fermée de 14 à 18 heures) j'ai admiré la chaîne des Pyrénées (un peu brumeuses) qui forment un vrai rempart bordant la plaine :

    Décembre

     

     

    Décembre

    Vous devinez la montagne la plus haute, toute grise, dans la partie gauche ? C'est le pic du midi de Bigorre au pied duquel je vis.

     

    Notre famille reporte elle aussi les décisions de semaine en semaine. Pourtant il ne nous reste guère de temps pour décider de chez qui nous faisons Noël, du thème que nous choisissons et de "qui fait quoi". Un thème déterminé, c'est bien : on évite la routine, ça change tous les ans, on fait travailler nos méninges et on s'amuse autant dans la préparation que dans la journée elle-même.

    Les années passées, il y a déjà eu l'Italie,  le noir et blanc, les graines et épices, Noël de crise, ici aussi) l'Asie, et j'en oublie.

    On va choisir entre Scandinavie, Espagne, une région, une ou deux couleurs, et pourquoi pas une forme particulière (boule ou autre), ou encore autre chose.

    Chacun et chacune est très occupé, mais nous sommes optimistes. Nous avons toujours réussi, nous réussirons encore.

    Parmi vous, j'en connais qui s'affairent, publient plein de belles choses : je suis en admiration. J'ai entrepris -un peu tard- de la couture, des bricolages : pourvu que j'y parvienne dans les temps.

    Pin It

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires