• Oups ! une erreur de clic, et c'est parti trop tôt !

    Je vous en reparle un peu plus tard.


    1 commentaire
  • Macha a passé plus de trois semaines à mitrailler mon jardin.

    Puis, elle m'a envoyé des mosaïques, comme je les adore. En recevant celle qui suit, au premier coup d’œil j'ai cru voir des incrustations d'émaux ou de pierres, et je me suis dit qu'il y avait erreur :

     

    Surprise

     

    En y regardant de plus près, j'ai compris : où je ne vois qu'un bête salon de jardin à la peinture écaillée, plus ou moins décapé par l'Ours en vue d'un changement de couleur, Macha voit une œuvre d'art :

    Surprise

     

    Et Macha me fait un tableau très graphique avec...

     

    Surprise

    un escalier et un tamis.

     

    Et une collection d'"êtres vivants" qui ne ressemble pas à une nature morte.

    Surprise

     

     

    Mais elle n'a pas vu le vrai écureuil que j'ai "attrapé" au vol :

    Surprise

    Il n'a pas voulu marquer une pause pour poser.

     

    Celui-ci n'a guère été plus coopératif :

    Surprise

    Ça bouge tout le temps ces bestioles.

    Il était sur la murette, à 3 mètres de moi (de l'autre côté de la vitre). Je n'en ai vu que deux en 14 ans, et par chance j'ai pu les capturer. Ils sont en général en haut du jardin : c'est là qu'il y a de gros noisetiers.

    Il y a de tout dans mon jardin, chacun s'amuse comme il peut. Pourtant, aujourd'hui on ne joue pas : il faut aller à la ville où on annonce 27° pour acheter un cumulus. Le nôtre, un vénérable ancêtre qui avait au moins 50 ans vient de rendre l'âme. J'ai déjà eu droit à "viens m'aider" hier soir et je crains le pire ... comme d'habitude.

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Après mes visites de juin et de début juillet, nous sommes revenus aux Gloriettes avec trois copines de la Ville, pour voir l'avancée de la végétation. Encore du changement.

    Je n'avais qu'un problème, et de taille : mon APN est quasiment en panne. Il fait comme un grincement de grains de sable quand je zoome, et j'ai des taches dans l'objectif. Quant à l'Ours, il portait le pique-nique, mais pas son appareil. J'utilise donc les photos des copines, qui sont consentantes, bien sûr.

    Le décor a encore changé. Cette fois-ci, niveau encore très bas, mais surtout brouillard humide, ciel gris, temps de Toussaint :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    Les fleurs aussi ont changé : finis les asphodèles, rhodos, jolies petites gentianes, orchidées, ramondes, trolles, et autres floraisons printanières.

     

    On était dans une montagne presque bleue grâce aux iris qui ont éclaté partout :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

                                                                        Clic sur les photos

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Certains sont mouchetés, d'autres s'associent par deux pour faire croire qu'ils sont doubles. On ne cesse de s'arrêter pour faire des photos, encore des photos (190 pour deux appareils).

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Il reste des boutons, la saison va durer encore un peu.

    Il s'agit d'iris latifolia, des bulbeux, qui se multiplient par graines. On les appelle aussi iris des Pyrénées, ou iris du Tourmalet, et aussi iris d'Angleterre grâce à une méprise datant de plusieurs siècles. Ils sont endémiques, ce qui signifie qu'on ne les trouve qu'ici.

     

     

     Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    Après le bleu, voilà un peu du rose des joubarbes.

    Les Gloriettes 20 juillet 2014Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je me suis toujours demandé comment de si petits "artichauts" pouvaient faire d'aussi grosses tiges.

     

     

     

     

     

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Ces magnifiques étoiles roses font partie de la famille des crassulacées.

     

    Voici une autre curiosité qui ne pousse que sur les rochers, de la famille des saxifragacées, qui n'ont rien à voir avec la famille précédemment citée, bien que leur forme en rosette puisse prêter à confusion :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Cette superbe rosace est de la même famille que le bergenia cordifolia, très commun dans tous les jardins (on l'appelle aussi oreille d'ours ).

    Ce saxifraga longifolia vit plusieurs années avant de fleurir. Enfin, il se décide et fait des hampes jusqu'à 60cm. C'est spectaculaire :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Ils peuvent être gros ou petits quand c'est le moment. Mais, dans tous les cas, ils lâchent des quantités de graines et meurent. Ces plantes ne se trouvent que dans les Pyrénées.

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    Je suis toujours étonnée de voir la variété de tout ce qui pousse sur les rochers et semble vivre de rien :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Cliquez pour mieux voir la variété rassemblée en un si petit espace.

     

    Il y a un endroit que j'appelle "rocher des saxifrages" où je suis certaine d'en trouver tous les ans. Il se trouve en haut de ce vallon (dans mon dos sur cette photo) :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Nous avions fait deux groupes : les vrais randonneurs partis vers le cirque d'Estaubé, et les éclopées marchant au ralenti en regardant bien où elles posaient les pieds. Mon équipière aime savoir où elle va, ça la rassure. Dommage, depuis le bas, on ne voyait pas le haut.

    On a longé le petit ruisseau, hors des chemins, car elle n'a pas pu traverser :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    Et je suis tombée en extase devant quelques edelweiss :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    N'étant pas une grande marcheuse, je n'en vois pas souvent, bien que je sache qu'il y en a dans ce secteur.

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

    Et enfin, pour finir ce billet, encore du rose : celui de mes lis martagon adorés :

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

    Je les attendais depuis plus d'un mois, mais j'ai eu très peur la dernière fois. J'ai cru qu'un crétin les avait coupés encore en boutons.

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

     

     

     

    Or, il s'est avéré que le crétin devait être un troupeau (vaches ?). Car, bien que je n'aie pas très confiance dans l'être humain, je suppose qu'il n'aurait pas coupé au milieu de la tige.

    (photo du 5 juillet)

     

     

     

    Et enfin, une petite mosaïque de la "cueillette" du jour. je ne vous ai pas parlé de tout, mais si vous en redemandez, je pourrai vous faire encore quelques épisodes de la flore des Gloriettes. C'est un endroit magique qui regorge de plantes endémiques, on croirait qu'elles se sont donné rendez-vous ici.

     

    Les Gloriettes 20 juillet 2014

                                                                                                                             Clic

     

     

    Pin It

    12 commentaires
  • La fourmi s'éparpille : c'est ce qu'elle sait faire le mieux. Les idées se bousculent, un rien la distrait. Avez-vous déjà dérangé des fourmis ? Elles s'agitent dans tous les sens, déménagent en vitesse : on dirait que les unes emportent à droite ce que les autres ramènent à gauche.

    Un coup il pleut, un coup il fait trop chaud. Impossible de programmer quoi que ce soit.

    Plusieurs rendez-vous à la ville, plusieurs jours de suite. Beaucoup de temps perdu.

    Venue de trois copines pour quelques jours avec nous. Plaisir et balades.

    Mondovélo dimanche dernier + Tour de France aujourd'hui = vie perturbée même si on se moque éperdument du vélo.

    Envie d'écrire tous les sujets que propose Pascal Perrat.

    Patron de ma toilette pour mariage de Titi chéri enfin fait hier : aujourd'hui, je taille le tissu (un brouillon pour commencer avec de la récup), à moins que je n'aille regarder les cyclistes....

    Plein d'ébauches d'articles en attente, comment en terminer un ? Je commence par quoi ?

    le seringat ?

    C'est le bazar

     

    ma casquette ?

    C'est le bazar

     

    encore les Gloriettes ?

    C'est le bazar

     

    les vilains poteaux ?

    C'est le bazar

     

    la plus petite (la plus petite quoi ?)

    mon jardin ?

    les fourmis ?

    une autre idée ?

     

    C'est tout moi. Un article par jour ou un par semaine, c'est un peu au hasard.

    Allez, je mets un peu d'ordre dans tout ça, et vous verrez bien !

    Vos commentaires pour l'an de lafourmidesmontagnes m'ont fait tellement plaisir que je ne voudrais pas vous décevoir (je prends un médicament qui fait enfler mes chevilles !).

    Amicales pensées des montagnes.

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Premier anniversaire ! De qui, de quoi ? De la "fourmidesmontagnes".

    A 17h21 le 21 juillet 2013, je cliquais sur "publier" mon premier message. Et, miracle de la technologie, le 21 juillet 2014 à 17h21, je claironne que cela fait un an ! (j'ai pris le risque de programmer ce sujet, c'est la première fois que je fais ça !)

     

    Un an !!!

     

                                                   Champagne ?

    Non, consommons local. Pousse Rapière ! Nous sommes en Gascogne, pays des mousquetaires et de l'Armagnac. Le Château Monluc a inventé ce cocktail quand j'étais jeune, et je me suis empressée de l'adopter en venant habiter si près du Gers.

     

    Un an !!!

     

    Un coup de liqueur au fond du verre, on complète avec le Vin Sauvage plein de bulles, et je fais les photos....après. Les bouteilles dansent un peu !

     

    Un an !!!

     

     Nous aurions pu aussi nous offrir un apéro au Floc de Gascogne. C'est le même style que le Pineau, mais version Armagnac. Regardez ce site : 120 producteurs qui "se bougent". On en trouve facilement sur tous les marchés de l'été, et ils ont plein de recettes sympas élaborées par des blogueuses culinaires.

     

    Et la fourmi ? Blogueuse de tout et de rien, au bout d'un an, je suis fière de moi, surtout grâce à vos gentils commentaires, ici ou "off" pour ceux qui me connaissent par ailleurs. Je m'amuse à raconter mes petites histoires, et il m'est fort agréable que cela plaise.

    J'ai débuté au moment où mon village tentait de se remettre de LA CRUE, je ne savais pas ce que je cherchais, mais je sais ce que j'ai trouvé : que du plaisir !!!!

    Et quand je ne publie pas durant quelques jours, quelle joie de constater que j'ai sans cesse des visiteurs qui reviennent en arrière et lisent des pages anciennes !

    Petit message pour certains que je connais, dont je sais qu'ils me lisent régulièrement, et qui n'ont jamais laissé de trace de leur passage : " ne croyez-vous pas que je serais heureuse d'avoir parfois un petit coucou ? " On dit que les petits cadeaux entretiennent l'amitié, je pense que les petits mots aussi.

    Petit message pour ceux que je ne connais pas : "plaisir incroyable de recevoir des marques d'intérêt, de communiquer, voire de sympathiser". Grâce à vous, c'est beaucoup mieux que ce que j'avais imaginé. Si c'était à refaire, je n'attendrais pas aussi longtemps pour tenter l'aventure. Mille merci à vous.

     

    Et voilà des images qui me font penser à un feu d"artifice, ou qui pour moi évoquent la fête :

     

    Un an !!!

     

    Un an !!!

    Un an !!!

    Un an !!!

     

    Un an !!!

     

    Un an !!!

     

     

    Un an !!!

    Un an !!!

     

    Pin It

    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires