• Hier, je vous ai parlé de fourmis, tout en pensant qu'aujourd'hui je vous montrerais mes premières fleurs de l'année. Puis j'ai cliqué sur "publier" et ai jeté un œil dehors. Whaou !!! tout blanc ! La météo l'avait annoncée, mais je ne pensais pas que cela serait aussi rapide. Un moment avant, j'étais en pull au jardin, à nettoyer un peu en imaginant ce que j'allais vous raconter.

    Vous vous étonnez, car chez vous tous, il y a longtemps que vous vous voyez le printemps.

    Ici, j'ai quelques pâquerettes encore un peu ébouriffées de leur séjour sous la dernière neige:

    Un peu de couleurUn peu de couleur

     

     

     

     

     

     

     

     

          2 crocus qui peinent à s'ouvrir, accompagnés des pousses des iris de Hollande, sur fond de feuillage de roses trémières aplati par 3 mois de neige.

     

     

     

    Des primevères pas trop téméraires

    (les plus courageuses ont été grillées

    par la dernière neige)

    Un peu de couleurUn peu de couleur

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les boutons d'hellébores ont bien profité.

     

    Ce qui se porte le mieux, c'est les heuchères et le pied de daphné laureolé:

    Un peu de couleurUn peu de couleur

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce n'est que du vert, mais les taches de couleur sont toujours appréciables, car il m'arrive de trouver ce spectacle de désolation au dégel, comme le 23 avril 2009:

    Un peu de couleur

     

    Au début, je me disais "cette année, c'est fichu, rien ne repoussera". Et, miracle, 2 mois plus tard, un mini champ de lupins, ancolies et pavots de plus d'un mètre de haut.

     

    D'autres années, je n'ai pas de choc. Ainsi, le 22 avril 2010, il y avait des touffes qui semblaient bien vivantes:

    Un peu de couleur

     

    Aujourd'hui, comme chaque année, je me dis que les perce-neige ne sont pas du tout adaptés à mon jardin. Hier, les boutons pointaient, ce matin ils sont là:

    Un peu de couleur

    De toutes façons, ils sont tellement petits qu'ils ont du mal à dépasser de la neige, et blanc sur blanc, ce n'est pas terrible.

    Cette neige fait "neige de printemps": humide et lourde, tombée sur un sol chaud (ma région battait les records de chaleur hier), elle laisse voir la trace du chemin dallé:

    Un peu de couleur

    Patience, patience: le vrai printemps n'arrivera qu'en mai. C'est là seulement que tout danger de neige devrait être écarté, et qu'on verra reverdir la montagne.

    À bientôt pour vous parler d'autre chose que de jardinage :

     

     

     

    Pin It

    11 commentaires
  • Pourquoi la fourmi? Je vais tout vous dire de l'origine de mon nouveau nom.

    Mon nom de jeune fille 100/100 occitan signifie fourmilière.

    Dans une autre vie, de 1985 à 1988, je fus mercière. Je vendais plein de petites choses et j'avais trouvé judicieux d'appeler ma petite boutique "la fourmilière".  Depuis ce temps-là, certaines personnes ne m'ont plus appelée autrement que "La Fourmi".

    Quand j'ai fait connaissance avec les blogs, au moment de laisser mon premier commentaire chez Miaou, ça m'est venu tout naturellement. J'ai signé" la fourmi", sachant qu'elle comprendrait puisqu'elle m'avait connue en m'achetant des yeux de Nounours, du thermocollant double face ou autre babiole introuvable ailleurs dans la campagne où nous vivions. Miaou a ouvert sur son blog une rubrique exprès pour moi, où elle racontait ses visites à la maison, et où elle  relayait les nouvelles que je lui donnais

    Et voilà pourquoi mon blog devait évidemment s'appeler comme moi. Si je cherchais sur le Net "fourmi des neiges" il y avait des réponses. Mais aucune sur "fourmi des montagnes". Donc, j'ai adopté ce nom comme une évidence. Ce n'est pas les fourmis qui manquent ici: toutes les couleurs, toutes les tailles. Je vous montrerai ça quand les beaux jours reviendront.

    J'en ai juste quelques unes de l'an dernier:

    La Fourmi de la fourmilière

    Elles déménageaient (je les avais peut-être dérangées):

    La Fourmi de la fourmilièreLa Fourmi de la fourmilière

     

     

     

     

     

     

     

     

      Clic sur les photos.

     

    J'embaucherai mon Ours pour de beaux gros plans comme il sait faire.

     

    La Fourmi de la fourmilière

    Vous avez vu ce que je suis capable d'immortaliser, sans me douter que ça sera nul ? Ça, c'est une fourmilière de mon jardin.

    Je vais essayer de m'améliorer pour ne plus avoir honte.

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Bonjour tout le monde

    Hier, avec ma Grande Fille, nous sommes allées à la ville.

    J'ai pu constater que le printemps arrive, car les arbres changent de couleurs. J'adore ça en début d'année. Où on ne voyait que du gris il y a peu de temps, les ramures virent insensiblement au vert, au rouge, au jaune ... des tas de nuances indéfinissables qui annoncent que les bourgeons se forment. J'ai vu aussi un tulipier, des chaenomeles (dits cognassiers du Japon, dont je n'ai les fleurs qu'en avril), un iris, des jonquilles.

    Je m'aperçois que le temps file si vite que je n'ai pas encore fini de raconter Noël. J'avais fait en vitesse quelques petits bricolages utilitaires à ajouter aux vrais cadeaux.

     

    Sacs de voyage

     

     

     L'Ours et moi avons toujours dans nos bagages de petits sacs en tissu pour ranger slips, chaussettes et même T shirts.

    Notre Titi chéri partait en voyage avec sa petite famille, alors je leur en ai fait quelques uns:

    Sacs de voyageSacs de voyage

    Jolis imprimés chaussures bleues pour l'homme, colifichets roses pour les filles.

     

    J'ai rajouté deux petites trousses toutes simples, aux couleurs gaies. C'est fort pratique pour les élastiques et barrettes des demoiselles, ou pour l'homéopathie, ou pour n'importe quels petits trucs qu'on perd en général au fond d'un sac. J'appelle ça "trousse à tout". 

    Sacs de voyage

     

     

    Pour ma belle sœur, thème du "Noël de crise" respecté, des petits cadeaux rigolos, mais bien emballés:

    Couture pour Noël

    Couture pour NoëlCouture pour Noël

     

     

     

     

     

     

     

     

    De mignonnes petites altères dans une "trousse à tout", rangées avec une corde à sauter assortie dans un " sac de voyage", et sur le paquet, des papillons coordonnés.

     

     

    Couture pour NoëlCouture pour Noël

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et pour mes filles qui trimballent régulièrement des gâteaux, des célèbres sacs à tartes. j'ai fouillé sur la toile pour trouver des modèles, me suis empêtrée entre l'endroit, l'envers, le sens du dessin de mon tissu, et le molleton. Au final, je pense qu'il ne faut pas les faire trop grands, qu'il vaut mieux les molletonner un peu pour une meilleure tenue, et que de la toile enduite à l'INTERIEUR, ça peut être une bonne idée.

    Je vais donc un jour en refaire une série en améliorant peut-être ma production initiale. Et je vous en reparlerai plus en détail.

    Depuis un mois, je consacre mon temps libre au Quilt mystère de France Patchwork: 6 mois à faire d'un coup, car j'ai raté le départ en septembre ...

    Pin It

    10 commentaires
  •  

     Les étrons de chaises, vous connaissez? Ma fille a trouvé comment appeler ces choses mystérieuses que je vous ai montrées il y a quelques jours:

    Etrons de chaisesEtrons de chaises

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce n'était pas des cocons, ni des stalactites du toit, ni des crottes de Yéti, mais des stalactites ou "crottes de chaises".

     

     

    Etrons de chaisesEtrons de chaises

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je n'avais jamais vu ça ! Le poids de la neige a fait comme un effet de presse-purée à travers les sièges.

     

    Il avait tellement neigé l'hiver dernier que le salon de jardin était complètement enseveli:

    Etrons de chaises

    Depuis ma véranda, en février 2013, je ne voyais que du blanc, un mur de blanc qui augmentait de jour en jour.

    À la fin, quand le jardin a commencé à réapparaître, c'est à dire en avril, les fauteuils et les tables étaient carrément plantés dans la terre:

    Etrons de chaisesEtrons de chaises

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai eu l'idée de faire 2 photos en utilisant la fourche-bêche comme repère. À gauche avant déterrage, à droite après. Les fauteuils, ça allait, mais les tables, je ne vous raconte pas la difficulté pour les arracher.

    Certaines s'étaient mises en travers, et c'est là que ces drôles de glaçons étaient cachés, dans ce qui ressemblait à des grottes.

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Ce texte a été commencé le 16 décembre 2013, commencé seulement. Je vous le livre tel qu'il était, et je le complèterai à la fin dans cette couleur que je trouve étrange.

     

    Pendant que je fulminais à voix haute, l'Ours se (me) demandait ce qui se passait.

    J'entendais une Pub-annonce-demande d'une association sur France-Inter, CCFD-Terre Solidaire. Il s'agissait d'aider les paysans du monde à vivre, alors que leurs terres leur étaient confisquées. Confisquées par qui ? Probablement par un exploiteur style multinationale cherchant d'énormes profits au détriment de la nature et de ses habitants.

    Je ne mets pas en cause la bonne volonté des fondateurs et membres de cette association, MAIS, ne vaudrait-il pas mieux que les politiques de tous bords s'attaquent au fond du problème ? Ne faudrait-il pas que ce monde cesse d'être de plus en plus fou ? Est-il complètement utopique d'imaginer qu'on ne détruise plus notre terre pour lui prendre son eau douce,  son or, ses diamants, ses métaux rares, son gaz de schiste, ses poissons d'eaux très profondes, etc...., en fait qu'on devienne raisonnable pour assurer l'avenir ? Imaginer aussi qu'on respecte l'être humain et son environnement ?

    Dans toutes ces raisons de pester ou d'être pessimiste, il y a parfois du positif.

    La télévision m'a offert récemment quelques très belles émissions :

    - RENDEZ VOUS  EN TERRE INCONNUE chez les Maasaï. Encore une leçon de vie: ils sont heureux avec presque rien. Mais leur gouvernement rétrécit sans cesse leurs territoire pour faire des parcs et des réserves. Les touristes et leurs devises sont-ils plus importants que les habitants qui, pourtant , respectent la terre et ne sont ni chasseurs, ni pêcheurs?

    TOUS AU LARZAC de Christian Rouaud. Un bonheur. Les agriculteurs qui travaillaient leurs terres et ne demandaient rien à personne se sont vus obligés de partir en guerre, durant des années, contre le gouvernement et le ministère des armées. Et ils ont gagné !!! Si vous ne l'avez pas encore vu, essayez de le trouver, bon moment assuré.

    LA FORET ETERNELLE sur ARTE. Si ça repasse, ne le loupez pas. J'ai trouvé ça très beau et ai passé un moment de pur bonheur.

    J'ai aussi vu récemment (dans une salle publique !) un documentaire sur Marinaleda, (réalisé par Jean Ortiz, un sacré personnage) un village espagnol qui fait rêver. Son maire a réussi à le faire revivre d'une bien curieuse façon: en recréant de l'activité, en faisant participer les habitants, en partageant le travail et les revenus. Inconcevable, non ? Mais ce même maire, Juan Manuel Gordillo vient d'être condamné, dans cette belle Espagne encore bien imprégnée de franquisme, à de la prison ferme.... pour avoir occupé en été 2012, des terres en friche appartenant au ministère de la défense.

     

    Toujours en Espagne, autre sujet d'inquiétude: vont-ils supprimer le droit à l'avortement?

    Et en France ? Quand on voit où on en est 40 ans après le ministère de Françoise Giroud sur le droit des femmes et le procès de Bobigny. Au fait, est-il encore judicieux de laisser les femmes voter?

    Tout à l'heure, en sautant de blog en blog (à propos de photos), je suis tombée sur celui de René Paul Henry, un contestataire révolutionnaire-bon vivant qui écrit de chouettes textes. Je vais regarder de plus près, mais j'ai déjà repéré quelques pages, argumentées, assez savoureuses.

     

    Pour changer de sujet et vous amuser un peu, je vous propose une devinette. Que sont ces choses blanches vues au jardin au mois de mars 2013 ? Par contre, réponse interdite à ceux qui ont déjà vu la photo l'an dernier.

    Qu'est-ce que t'as à g...... ?

     

    Allez, faites un effort, cherchez un peu, et surtout laissez-moi une trace de votre passage (sur ce sujet ou sur un autre) . À bientôt.

     

    20 février: la réponse détaillée est . En bref, étrons de chaises. Allez voir les explications en mots et en images. Merci à celles qui ont joué, encouragements aux timides ou négligents.

    À bientôt

     

     

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires