• Il y a quelques jours, le coucher de soleil était bizarrement lumineux.

    Vite, 2ème étage, modeste APN en main, clic:

     

    mon ciel

     

    Un moment après, l'Ours trouve lui aussi le ciel étrange. Gros appareil en main, clic:

    mon ciel

    Il faisait encore presque jour, l'éclairage public était déjà allumé.

    Voilà comment on perd son temps à photographier encore et encore le même paysage.

    Pin It

    5 commentaires
  • Quand on aime les fils et les chiffons, on aime aussi les rubans, les boutons, les fanfreluches et les perles.

    Je suis comme les autres, j'amasse...

    Boucles d'oreilles

     

     

    Parfois, la bonne idée surgit: enfiler des perles sur de simples anneaux !!!

    C'est ainsi que des personnes ont pu croire que j'ai beaucoup de paires de boucles d'oreilles (quoique...j'en ai pas mal).

    Boucles d'oreilles

     

     Ce que je vous montre ici n'a pas grande valeur: 3 paires d'anneaux de tailles différentes, achetés en grandes surfaces et toutes sortes de perles en n'importe quoi, pourvu qu'elles aient un très gros trou (presque des tuyaux). Et toutes les combinaisons sont permises, en associant les couleurs au gré de l'humeur du jour.

    Une très grosse ou  plein de petites sur un gros anneau, une moyenne ou deux petites sur un moyen ou une petite sur le tout petit.

    Boucles d'oreilles

     

    Les couleurs? un camaïeu chic, ou un mélange qui pète pour assortir à toutes les tenues.

    Les voyages? Le tout tient dans une petite trousse, et on est sûres d'avoir la bonne couleur. On vide le tout chaque matin, et on pioche !

    Boucles d'oreilles

    Pin It

    3 commentaires
  • Je suis avec vous par la pensée, mais concrètement j'ai les idées qui se bousculent un peu trop.

    Plein d'articles commencés, mais,

    - soit mes photos sont trop moches,

    - soit je n'ai pas le temps de bien travailler le sujet

    - soit les mots utilisés ne me conviennent pas,

    - soit j'hésite à parler de ça et je n'ose pas appuyer sur la touche "diffuser".

    (les blogueuses comprennent mes hésitations, les non-blogueurs apprennent que ce n'est pas "simple comme un clic")

    Je suis plongée dans les préparatifs de notre "Noël de crise". Idée lancée par une de mes filles, adoptée par toute la famille. Elle avait joint une photo géniale pour nous inspirer: c'était apparemment un magnifique homard, mais fait uniquement de carottes. Je n'arrive pas à la transporter ici, dommage, c'est bluffant comme impression.

    Pour respecter la consigne, je couds des tas de trucs à partir de mes stocks, et je n'ai pas encore fini les couvertures en patch de Pitchounette et Grande Soeur.

    Il a fallu faire plusieurs visites aux villes les plus proches pour trouver les bonnes idées les moins chères.

    Vous verrez, Noël passé (le 29 décembre pour notre famille), vous saurez presque tout de mes occupations de décembre, et nous commencerons 2014 dans la joie et la bonne humeur. J'ai enfin dit à la famille que j'avais un blog, alors quelqu'un est susceptible de voir le peu de secrets que j'ai, donc je ne montre rien.

    J'ai été sollicitée pour donner un coup de main afin de décorer le village. Je ne suis ni conseillère municipale, ni commerçante, ni rien du tout, mais je n'ai pas osé refuser. Alors, quelques heures par-ci, par là, ce n'est pas bien méchant, mais mes journées de retraitée ne sont pas assez longues. Hier soir, il y avait un repas style "Fête des voisins". Pas grand monde, mais que de tentations: une débauche de quiches, tartes, bûches. Sérieuse, j'ai résisté à ce qui contenait lait ou gluten. Par chance il y avait aussi saumon fumé et foie gras tout à fait permis pour moi !

    J'avais apporté une terrine de boudin (boudin aux oignons, malaxé avec huile d'olives, raisins macérés au moscatel et pignons de pin). C'est un truc très simple à préparer et qui plaît bien

    Je suis toujours là

    et un saladier de crudités (fenouil, carottes, panais et dulce.

    Je suis toujours là

    Vite fait, mal fait, la photo de mes restes. Je sens que je vais piquer l'APN de l'Ours, car je n'arrive pas à avoir des photos correctes prises à l'intérieur. Je ne vais tout de même pas sortir mes saladiers dans la neige...

    Au fait, cette nuit et ce matin, il a reneigé (seulement 15 cm). Il n'était pas tombé un flocon depuis le 30 novembre.

    Je suis toujours là

    Je repars à mes règles, cutter, ciseaux, épingles, machine à coudre et piles de tissus.

    Bons préparatifs de Noël à tout le monde.

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Combien de fois l'avons-nous entendue cette question ? Mon amie, ayant quitté la banlieue parisienne pour vivre dans un trou perdu de campagne, et moi, sommes toujours étonnées devant l'air dubitatif de beaucoup de gens.

    Nous pratiquons des tas d'activités liées à la nature (jardin, promenade, photo, etc...), au travail manuel (couture, scrapbooking, peinture, etc...), à l'amitié (visites, repas, etc...). Nos vies sont différentes, mais nous ne nous ENNUYONS JAMAIS.

    Nous sommes comme Rudyard Kipling:

    Vous ne vous ennuyez pas?

    "Que pouvez-vous trouver à faire à la campagne ? Tout. Excepté le temps de le faire"

    Quand j'ai vu ce panneau au cours d'un voyage, je me suis dit: "c'est tout Danielle et moi !". Nous n'avons tout simplement pas le temps de faire tout ce que nous aimerions faire.

    Comment s'ennuyer quand on peut jouir de mon paysage sans même sortir ? Toute ma vie, j'ai habité dans des endroits (comme la plupart des gens) où mon horizon s'arrêtait au mur du voisin du fond du jardin ou de l'autre côté de la rue. Et maintenant? J'ai vue sur la montagne par 3 côtés de la maison, la luminosité change sans cesse, mon paysage est toujours différent, je ne me lasse pas d'admirer mon environnement.

    Et j'ai plein de distractions. Par exemple, je soutiens moralement l'Ours quand il déneige :

    Vous ne vous ennuyez pas?

    Obligé de grimper pour enlever une partie de la neige du mur, pour pouvoir ensuite libérer l'escalier enseveli depuis presque 3 semaines :

     

    Vous ne vous ennuyez pas?

     

    Il a jeté la neige par dessus le mur, raison pour laquelle il a fallu diminuer la hauteur du mur. C'était tellement épais qu'il ne pouvait pas lever la pelle aussi haut.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je m'amuse beaucoup, comme par exemple, à veiller sur ma forêt de sapins:

     

    Vous ne vous ennuyez pas?

    J'ai fait ce que j'ai pu, mais il y en a trois qui se sont échappés:  j'ai juste eu le temps de leur tirer le portrait avant leur départ pour la vitrine d'un restaurant.

    Vous ne vous ennuyez pas?

    Je fais aussi une étude sur l'évolution de ma glycine au fil des saisons:

    Vous ne vous ennuyez pas?

    À gauche, telle qu'elle était il y a quelques jours. Au milieu, l'hiver dernier, et à droite, au plus beau de février dernier, quand nous l'avions entièrement perdue.

    Je passe du temps à rêver au jour où je réussirai des photos de mon jardin sous la neige. J'essaie d'être positive, et je me console en me disant que je fais de plus jolies vues l'été. Voilà maintenant ma fameuse glycine en couleurs:

    Vous ne vous ennuyez pas?

     

    Il y en a, parmi vous, qui s'inquiètent de savoir si je reste confinée chez moi, ou si les déplacements sont possibles. Bien sûr que nous sortons.  La DDT (ancienne DDE) déblaie très régulièrement la route. La commune déblaie certaines rues, dont la nôtre (où nous sommes depuis l'an dernier les seuls habitants). Notre voiture est équipée de pneus neige, tout va bien. Et, comble du confort, même mes chaussures sont bien équipées pour affronter les rues en pente du village:

    Vous ne vous ennuyez pas?Vous ne vous ennuyez pas?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il faut chercher un peu, mais ce modèle n'est pas un gadget: c'est vraiment efficace. D'ailleurs, notre première paire a été achetée dans un magasin de course à pied. L'Ours les utilise beaucoup pour courir sur les chemins enneigés ou glacés durant l'hiver. L'Ours court, moi je couds.                                                                                                          

     

    Pour s'occuper, il y a mille et une autre façons. On peut, par exemple militer avec, pour, ou contre quelque chose. Je ne vais pas vous citer maintenant tout ce qui me passe par la tête, le choix est si vaste. Pour moi, c'est un peu de présence à la bibliothèque du village, quelques actions pour notre funiculaire, contre un Grand Projet Inutile Imposé de tunnel sous le Vignemale. Il y a bien un GPII près de chez vous. Samedi 14 décembre (samedi prochain) a lieu une grande action avec manifs un peu partout: à Bordeaux c'est place de la Victoire.

    Il est aussi très facile de suivre les actions de Cyber'acteurs depuis son ordinateur. Vous découvrirez certainement une cause qui vous intéresse.

    Avant d'ouvrir ce blog, je ne m'ennuyais jamais. La situation devient problématique: il est midi, le repas n'est pas prêt, ma couture est en retard, je vous abandonne pour aujourd'hui, le devoir m'appelle.

    Bon week end et à bientôt.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    J'ai fait provision de courges de toutes sortes au marché, tant que mon producteur venait encore.

    Aujourd'hui, j'ai commencé la citrouille, pas aussi grosse que celle de Cendrillon, mais tout de même de belle taille.

    Courges

     

    J'ai commencé par la laver, puis l'ai attaquée. J'avais auparavant préparé mes outils:

    Courges

    la grande planche, le grand couteau et le(s) petit(s) couteau(x) bien tranchant(s) et que j'ai bien en main.

     

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai coupé le premier morceau comme j'ai pu: hé oui,  malgré mon matériel, c'est un peu dur. Inutile de se bagarrer pour couper droit, et pour avoir un joli morceau bien régulier.

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, c'est très facile: poser un côté plat sur la planche, couper entre les quartiers, débiter chaque quartier en tranches de 2cm, toujours avec le grand couteau en posant le quartier sur la planche. À ce stade, il est très facile d'éplucher ces petites tranches avec le petit couteau. Poser chaque tranche à plat sur la planche et couper en cubes avec le grand couteau.

    Pour chaque opération, ne pas hésiter à appuyer sur le bout de la lame avec le plat de la main BIEN OUVERTE:

     

    Courges

    Que faire avec ce gros tas de petits cubes? Vous avez certainement plein d'idées. Chez moi, cela peut être gâteau (recette de ma grand mère, soupe (ce que l'Ours préfère) ou cuisson au four dans un plat à gratin. C'est ce que j'ai fait:

    CourgesJ'ai commencé par mettre dans un grand saladier:

    farine

    sel

    poivre

    persillade

     

     

    J'ai ajouté mes morceaux de citrouille, bien remué (on peut aussi utiliser une boîte avec un couvercle, ou un sac en plastique) pour bien fariner et assaisonner le tout, et disposé dans mon plat huilé.

    CourgesCourges

     

     

     

     

     

     

     

    Je ne gratine plus avec du fromage, alors, pour éviter le dessèchement, je pulvérise un peu d'huile, et je couvre à peine avec une feuille d'aluminium.

    À la sortie du four  (1 h à th 6 ?), une sorte de jus onctueux s'est formé.

    CourgesVoilà le gadget très utile pour obtenir un voile d'huile, car je n'ai jamais réussi à verser régulièrement un filet sur un plat.

     

    Evidemment, si vous aimez tout ce qui est butternut ou courges longues, elles sont plus faciles à débiter en tranches. Et les tranches étant bien régulières sont très aisées à peler.

    Courges

     

     

     

     

     

     

     

    Je vous ai expliqué tout ça pas à pas, car j'en connais certaines qui s'y prennent mal...

    À bientôt

     

    Pin It

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires