• Exprès,

    il a fallu y aller exprès voir les iris. Les ouvriers qui travaillent à nous recréer une route ont été tellement efficaces, que, moins d'un mois après la crue, nous n'avons plus besoin de franchir le col à 2115m pour aller faire le marché. Il nous suffit, comme avant, de faire quelques km vers la vallée. Mais là, pas d'iris, alors qu'en haut...

    Et Mmes les vaches ne les mangent pas, elles ravagent moins la montagne que les humains.

    J'étais partie ramasser un peu de busserolle (arctostaphylos uva-ursi, dit raisin d'ours, ce qui est beaucoup plus facile à retenir) en attendant la saison de la bruyère (pas le droit de dire pourquoi, n'étant pas médecin, ni pharmacien, ni herboriste).

    Je me disais que les vaches ont bien de la chance d'avoir des menus aussi variés à leur disposition. Je remonterai pour faire (si possible) de jolies photos de leurs fleurs.

    À bientôt

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 07:31

    Pourquoi tu ne dis pô que c'est pour les infections urinaires, les gélules "busserole" et "bruyère" sont vendues en pharmacie comme telles ?!... GROS BISOU (retourne m'allonger patte en l'air, terrible quand le sang afflue à la patte d'un coup quand je me mets debout...)

    2
    la fourmi Profil de la fourmi
    Lundi 29 Juillet 2013 à 09:56

    Notre iris, quasi endémique, s'appelle iris latifolia, i.xiphioides, ou tout bêtement iris des Pyrénées. C'est un bulbeux, contrairement à la majorité qui sont rhizomateux.

    Merci à toi, tu es "prem's" à me laisser des messages. Je peux donc espérer voir mon blog naissant bien s'épanouir dans la vie.

    1
    Dimanche 28 Juillet 2013 à 23:06

    Que c'est beau ! J'ai aussi des iris bleus dans mon jardin, mais sûrement pas de la même espèce ! Est-ce que ceux-là sont endémiques à cet étage de montagne ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :